Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 21:09

 15-01-2011 21-09-02

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 20:50

 

In Le Monde

 

par ccileParis19, Enseignant à paris 19ème.

 

C03-18Cette semaine,

— Lundi :

 Un élève refuse de me donner sa fiche de suivi. Il s'est tellement mal tenu qu'il ne veut pas que je la remplisse... Il s'est montré odieux pendant une heure. Il sort de ma classe en courant et en me tutoyant.
 Je me rends compte qu'ont disparu de ma salle une séquence entière, 10 ans de travail dans une pochette, des documents importants, d'anciens exposés d'élèves... et une pochette de polycopiés qui étaient placés sous le bureau...
 Dans les couloirs, la tension monte. Les élèves se mettent à détaler à toute vitesse par groupe de 8 ou 10. Pas d'autre chose à faire que de se ranger sur le côté pour éviter d'être percutée. Pendant les heures de cours, ils sont 6 ou 7 à faire des allers retours dans le couloir du 1er. Ils crient, se battent, mettent des coups dans les portes, se moquent de ceux qui sont en classe... Ils se sont « échappés » de la perm.

— Mardi :

 J'apprends qu'une collègue s'est fait griffer au cou par une élève. Je suis abasourdie. Un peu effrayée aussi. Mais pas de conseil de discipline prévu, l'élève ne va pas bien ! Et la collègue ?
 L'après-midi est tendu au 1er étage. Je fais cours porte ouverte, comme d'habitude. Mais à présent, les élèves qui « zonent » dans le couloir pénètrent dans ma salle, m'interpellent, interpellent mes élèves de 5e : « Ouesch, t'es prof de quoi ? Et les bouffons ! Regardez y travaillent... ». Au bout d'1/2 heure, je décide de fermer ma porte. On me l'ouvrira 9 fois dans la 2e 1/2 heure...
 Dans la salle à côté, une élève de 12 ans répond à son professeur d'Histoire « Tu m'saoules, ta gueule ! »... Elle sera renvoyée une journée.


— Mercredi :

 Je tente de vider les couloirs à 10 h 20. Je fais le deuil de ma pause et de mon café. Plus facile quand on sait que deux heures plus tard, c'est la quille... Je parviens à sortir une bonne vingtaine d'élèves. Et trois minutes plus tard, je les vois entrer à nouveau dans le hall... On leur a dit qu'il pouvait. Il fait trop froid dehors... Je suis énervée, totalement abattue...

 

— Vendredi :

 Je me rends compte qu'on m'a aussi volé 2 manuels dans ma salle. Je m'en veux de ne pas avoir vidé mon bureau. J'en veux à ces 3 armoires fermées à clé au fond de la salle 116. Je n'ai pas une seule des clés qui ouvrent ces armoires... Elles me narguent. Pourtant en début d'année, je suis allée deux fois demander une clé à l'intendance. Personne ne sait où elles sont...

 Je suis déçue et consciente du message des élèves : toi, t'as pris trop la confiance en laissant tes affaires, ici, on est chez nous... J'ai l'impression que cette semaine, on m'a envoyé un message clair...

 Je vois 2 de mes élèves de 6e se faire rouer de coups par des 4es. Un nouveau jeu ? Ça m'inquiète. Mais je continue à tenter de vider le couloir : une bande de nanas écoute de la musique en dansant. Si. Si. Une bande de types tient le radiateur. Ils font semblant de ne pas m'entendre quand je leur demande avec un grand sourire d'aller se ranger dans la cour. Heureusement, parmi eux un des 3es dont je suis prof principal. Je lui demande de sortir et au passage d'emmener ses copains avec lui. Et puis, j'apprends qu'il y a eu un souci dans cette classe de 3e. Des élèves ont été convoqués à la vie scolaire la veille. Mais je l'apprends par une collègue et par les élèves eux-mêmes. Je me sens seule. Sans le rapport de mon collègue dans le casier, je n'aurai pas pu réagir. Drôle d'ambiance, on n'a plus vraiment l'impression d'être dans un collège. La veille, devant l'établissement, un élève a tenté une intimidation sur une prof pour éviter un rapport... Il sera renvoyé une journée.

 

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Second degré
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 18:49

0

 

In 20 minutes

 

La FCPE appelle au boycott des examens en classe de CM2...

 

Les années se suivent et les appréciations sont toujours aussi mauvaises pour les évaluations des élèves en classe de CM2. Lancées il y a trois ans pour permettre au gouvernement de «piloter le système éducatif» (lire encadré), elles doivent débuter lundi prochain dans toutes les écoles de France. Sauf que la FCPE – première fédération de parents d'élèves de France – vient d'appeler ses adhérents à bloquer l'examen. «Maintenir les évaluations au mois de janvier est une erreur profonde, indique l'organisation. Il n'est pas acceptable que des enfants soient évalués sur des choses qu'on ne leur a pas encore enseignées.»

 

Des notions longues à acquérir

Divisés en deux matières – français et mathématiques –, les tests doivent évaluer les connaissances des élèves sur le contenu des trois dernières années de programme. «Il y a, par exemple, certains temps en conjugaison, les décimaux ou la géométrie en mathématiques, explique Luc, enseignant de 45 ans à Chambéry (Savoie). Le problème, c'est qu'il faut du temps aux enfants pour acquérir ces savoirs. Avec un test en janvier, il est fort probable qu'on les interroge sur des notions qu'ils n'ont pas encore intégrées.»

 

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Evaluations
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 18:35

In Mammouth déchaîné

 

 Le programme Clair étendu aux écoles primaires et élargi aux RAR à la rentrée 2011

 

Donc postes à profils et autres joyeusetés pour tous...

 

Voici les propos de Christian NIQUE (cela ne s’invente pas) recteur chargé de mission d’évaluation du programme clair qui détaille les évolutions dudit programme. Extraits :

 

« Plusieurs décisions ont été prises par le ministre, Luc Chatel. Le dispositif va premièrement être élargi et approfondi. Il sera élargi aux écoles primaires situées dans le secteur des établissements Clair. Les difficultés des élèves commencent aux débuts de la scolarité et il est nécessaire de concevoir des actions école-collège en liaison. C'est une demande forte du terrain. Deuxièmement, le programme Clair sera également significativement étendu. En 2011, le principe retenu est que les établissements RAR ont naturellement vocation à entrer dans le programme. Les actions menées dans ces établissements sont convergentes et complémentaires. Les recteurs sont ainsi chargés d'examiner la situation de tous ces établissements et de proposer une liste qui comportera la très grande majorité des RAR, même si il pourra y avoir des exceptions en fonction de l'évolution de la situation de l'établissement. J'insiste : il n'y a pas disparition des RAR mais addition avec ce qui se passe dans les établissements Clair. Nous avons enfin en chantier la préparation d'un document qui proposera des indicateurs et des suggestions pour accompagner les établissements en leur apportant de la matière. Ce document sera destiné à l'ensemble de l'équipe pédagogique.

 

Du même sur la question du fait que certains établissements veulent sortir du dispositif CLAIR :

« La sortie du dispositif n'a pas de signification dans la mesure où l'inscription se fait à partir d'un constat. Ces établissements concentrent les plus grandes difficultés et il est nécessaire d'y agir par la mise en place de projets innovants, voire expérimentaux, en veillant à la stabilité des équipes, ce qui passe par les postes à profil et par le développement de l'action transversale de certains enseignants comme le prévoit la fonction de préfet des études. Je n'imagine pas une seconde que les équipes puissent être contre l'idée d'aider les élèves en difficulté. »

 

« Les postes à profil sont le seul moyen de favoriser les projets cohérents. Mais cela nécessite une information sur l'établissement et le projet mis en oeuvre dans le cadre du programme Clair. Les postes vacants dans les établissements Clair sont désormais considérés comme des postes à profils. Lors des mouvements intra-académiques, chaque recteur proposera les postes en expliquant clairement leurs spécificités. Ces postes feront l'objet d'une indemnité spécifique. Actuellement, il existe l'indemnité RRS mais nous conduisons une réflexion avec la DGRH du ministère et la dgesco sur la création de cette nouvelle indemnité. Nous communiquerons rapidement nos conclusions. En outre, une autre indemnité existe déjà pour les préfets des études, les rectorats ayant reçu une dotation pour la répartir. »

 

Acheter la paix sociale dans l’EN suffira-t-il ?

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 18:27

91-000-postesjpg.jpg

In L'Humanité

 

 

 

Les syndicats d'enseignants de l'académie de Créteil, l'une des plus peuplées et des plus sensibles de France, ont dénoncé jeudi l'ampleur des suppressions de postes d'enseigants prévues à la rentrée qui risquent, selon eux, d'aggraver une situation "très difficile".

 

Au total, 571 postes d'enseignants du premier et second degré seront supprimés à la rentrée prochaine où 8.060 élèves supplémentaires seront attendus dans les trois départements de l'académie (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Seine-et-Marne), selon des chiffres du rectorat. "Ces suppressions de postes massives ne peuvent qu'aggraver une situation déjà très difficile", ont dit dans un communiqué commun quatre syndicats après avoir boycotté une réunion avec le recteur. 16.000 suppressions sont attendues cette année dans l'Education nationale dans l'ensemble de la France.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 18:10

In Libération

 

 

L’organisation de l’éducation en zones difficiles va être revue à la rentrée prochaine, avec une fusion des dispositifs de soutiens pédagogiques et sociaux et des mesures mises en place pour améliorer le climat scolaire, une évolution décriée par les syndicats.

 

Les établissements difficiles, jusqu’ici classés dans les «Réseaux ambitions réussite», vont, pour la plupart, «se fondre dans le réseau "Clair"», qui lui-même va être étendu, a déclaré jeudi à l’AFP le directeur général de l’enseignement scolaire au ministère de l’Education, Jean-Michel Blanquer.

 

Lancées en 1981, les zones d’éducation prioritaire (ZEP) ont été remplacées en 2006 par les Réseaux ambitions réussite (RAR), soit 254 collèges publics et 1.721 écoles publiques qui concentrent difficultés scolaires et sociales.

Les établissements classés dans ces dispositifs bénéficient de davantage de moyens et d’encadrement (classes à effectifs réduits, présence de «professeurs référents» et d’assistants d’éducation).

 

A la rentrée 2010, le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a mis en place une expérimentation dans 105 collèges et lycées présentant le plus de difficultés en matière de climat scolaire et de violence.

 

Expérimentations pédagogiques, mise en place d’un «préfet des études» mais aussi recrutement, par les chefs d’établissement, des personnels enseignants après la publication de «postes à profil» (correspondant au projet pédagogique de l’établissement) sont les grands axes du dispositif.

 

A plusieurs reprises ces derniers mois, M. Chatel a lié cette expérimentation à une éventuelle réorganisation de l’éducation prioritaire, sans trancher. En octobre, en déplacement dans un établissement «Clair» au Havre, il avait demandé du temps pour évaluer le dispositif.

 

Les choses semblent désormais décidées. «A la rentrée, nous entrerons dans la deuxième phase du système "Clair", qui va s’appeler "Eclair"» (avec un «E» pour «école»), a précisé M. Blanquer.

 

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 07:17

In SLU-Orléans

 

Le  collectif orléanais  "stagaire impossible" appelle avec les principales organisations syndicales à un rassemblement jeudi, devant le rectorat.

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans IUFM et formation
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 21:17

In Mediapart

 

Par Sebastien Rome

 

Les inspecteurs d'académie du SIA (syndicat des inspecteurs d'académie) descendront-ils dans la rue le 22 janvier pour dénoncer « les graves conséquences qu'aurait pour la jeunesse de France la mise en œuvre du budget 2011 » ? Si les inspecteurs, « déplaçables » comme des préfets, interviennent dans le débat public, c'est que la situation est grave pour l'école et...pour Luc Châtel !

 

 

 

 

Voici le communiqué :

 

« Le SIA (Syndicat des Inspecteurs d'académie) relève le grave manque d'ambition des politiques ministérielles qui portent depuis plusieurs années atteinte à la qualité du Service Public d'Éducation Nationale - suppressions de postes par milliers - avec une nette aggravation prévue au budget 2011, fermetures de classes, diminution des possibilités d'accueil des enfants de deux ans à l'école maternelle, disparition des RASED, baisse des dotations horaires dans les collèges et les lycées, hausse des effectifs des classes, mise en place d'une formation des professeurs a minima, menaces pesant sur le CNED... -

 

Le SIA, dont les membres assurent avec engagement et loyauté leurs missions au service du système éducatif sont particulièrement soucieux de la réussite des élèves et notent avec inquiétude le blocage de « l'ascenseur social » qui fonctionnait grâce à l'école publique. Cette situation porte en elle les germes de graves périls pour l'avenir du pays.

 

 

 

C'est pourquoi le SIA soutient l'appel du collectif « L'éducation est notre avenir » et invite ses adhérents et tous ceux parmi les Inspecteurs d'Académie qui lui sont proches à participer - de la façon qui leur paraîtra la plus appropriée à leur situation personnelle - à la journée d'action du samedi 22 janvier 2011 au cours de laquelle sont prévus notamment des manifestations, des rassemblements et des débats.

 

Cette prise de position publique de hauts fonctionnaires de l'État doit contribuer à éclairer chaque citoyen sur les graves conséquences qu'aurait pour la jeunesse de France la mise en œuvre du budget 2011 tel qu'il est actuellement arrêté.

 

 

Pour les membres de la CA nationale du Syndicat des Inspecteurs d'Académie, Le secrétaire général

 

Robert PROSPERINI »

 

 

 1276139103

 

 

 

Pour dire les choses clairement, il n'y a plus que 32 personnes qui n'appellent pas à manifester contre la politique budgétaire du gouvernement (sur fond de réformes Darcos inefficaces pour améliorer les performances des élèves et désorganisatrices du service d'Education nationale) : les 31 recteurs d'académie et le Ministre Luc Châtel ! (ils sont les seuls supérieurs hiérarchiques des Inspecteurs d'académie).

 

 

Peut-être aurons-nous en 2012, un livre de notre futur ancien Ministre nous disant, plein de larmes, qu'il se battait come un chien pour redresser la situation après Darcos mais le mal sera fait. Imaginez qu'il le fasse avant ! ça aurait de la gueule ! Il pourrait presque se présenter à la place de Sarkozy, de Villepin et Bayrou ! Celui qui dit NON ! Wouah ! Bon arrêtons le délire et disons les choses, cette fois-ci, simplement :

 

Avec cette politique, il sera difficile, à n'importe quel gouvernement, de gauche comme de droite, de redonner confiance à la profession. Il faudra plus que des mots, plus de l'argent (pour les enfants, les postes, les profs...). Il faudra, peut-être, donner des responsabilités aux acteurs locaux sans contre partie de performance ; ce qui revient à faire le pari que la confiance sera plus payante en terme de résultats que l'empilement de données accumulées...La confiance n'est donc pas pour demain.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 21:13

In Snuipp

 

L’Ageem s’est vue privée par le ministère de l’éducation nationale des moyens mis à disposition pour son fonctionnement. Pour Lucile Barberis, présidente de l’association, cette décision s’inscrit dans une mise en difficultés plus générale de l’école maternelle.

 

L’association générale des enseignants des écoles et classes maternelles publiques (Ageem) vient d’apprendre que le ministère n’avait pas reconduit cette année les cinq postes et demi qu’il lui accordait pour son fonctionnement. Si le cabinet du ministre « convient bien que l’Ageem apporte des éléments de réflexion, produit des documents de qualité qui vont dans le sens de la réflexion du ministre, ce n’est pas pour autant que la qualité reconnue du travail (…) se convertit en moyens. » regrette Lucile Barberis, présidente de l’association. Cette décision, qui s’inscrit dans le cadre plus général d’une réduction sévère des moyens mis à la disposition des mouvements pédagogiques et d’éducation populaire, met l’Ageem en difficulté. Une situation « d’autant plus gênante que l’on voit de part et d’autre que des éléments, mis en réseau, affectent l’avenir de l’école maternelle. » s’inquiète-t-elle.

 

Réservoir de postes

Elle considère par ailleurs que « l’école maternelle est en danger » et précise ne pas « parler uniquement des petites sections mais de l’école maternelle toute entière ». « Nous sommes un réservoir de postes important puisque l’école maternelle n’est pas obligatoire. Donc un ministère à la recherche de postes [y] trouvera des moyens ». Un point de vue qui prend un relief tout particulier au regard des cartes scolaires qui se préparent partout en France...

 

- Le site de l’Ageem

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Maternelle
commenter cet article
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 21:07

In Fsu

Journée d’action du 22 janvier 2011

Vous trouverez ci-dessous les informations qui nous sont parvenues des départements.

Vous pouvez aussi consulter les sites départementaux ou les sites régionaux.

 

Dépt. Initiative
ILE de FRANCE Manifestation à 14h30 de Luxembourg vers le ministère de l’Éducation nationale.
009 - ARIEGE Vendredi 21 janvier rassemblement à 18h00 devant la Préfecture à Foix, puis sous la Halle de Villote.
011 - AUDE Conférence de presse le mercredi 19 janvier à 17h au local FCPE de Carcassonne. Rendez-vous militant avec ditribution de tracts le samedi 22/01 de 9h30 à 12 h, au croisement de la rue G. Clemenceau et de la rue F. Mistral (non loin de la FCPE) à Carcassonne.
012 - AVEYRON Samedi 22 janvier 2011, à Rodez, Place de la Préfecture à 10h30 à l’appel des orgas aveyronnaises du Collectif "L’Education est notre avenir".
013 - BOUCHES du RHONE Le matin des initiatives dans les villes du département en vue de sensibiliser le plus grand nombre à Aix, Arles, Aubagne, Istres, ... Cette liste n’est pas limitative, avec des distributions de tracts voire des rassemblements et, ou manifestations. A Arles, il y aura également des débats éducatifs l’après-midi, l’après-midi, un rassemblement sur la Canebière à 14h à l’angle du cours Belsunce. Il sera accompagné d’une animation de rue et suivi d’une manifestation.
014 - CALVADOS Manifestation 14h30 Place du Théâtre à Caen.
017 - CHARENTE MARITIME La Rochelle et Saintes manifestations à 11h.
018 - CHER 14h30 à Bourges : rassemblement Place Cujas avec prises de parole. Communiqué de presse FCPE, FSU, SUD Education et UNSA.
019 - CORREZE Communiqué de presse commun (1ères signatures : FSU, SE, Sgen, FCPE) rendu public jeudi 13 Conférence de presse commune le mercredi 19 Demande d’audience pour samedi 22 à 9h30 auprès de l’IA rassemblement et manifestation le samedi 22 à 10h30 à Tulle devant l’IA.
021 - COTE D’OR Rassemblement médiatique 11h Place darcy avec inauguration de la porte des Indignés et la Place de l’Education perdue tractage sur le marché à 10h.
022 - COTES D’ARMOR Rassemblement à l’appel de la FSU, de la CGT Educ ? Action, de SUD Education, du Sgen-CFDT, du SE-UNSA, de la FOL, de la FCPE 22, des DDEN à Saint-Brieuc à 10h30 sur la Place de la Préfecture. Distribution du tract commun.
024 - DORDOGNE De 10h. 30 à 12h. Marché de Périgueux : occupation de chaque accès amenant au marché avec distribution de tract par des femmes et des hommes sandwich portant des revendications. Table de presse devant la Mairie. A 12h. Apéro.
026 - DROME Manifestation à Valence. Rassemblement au Champ de Mars puis défilé jusqu’à l’IA.
027 - EURE Pour l’Eure, rendez-vous le 22 janvier à 14h 30 Miroir d’Eau (face à Forum) Evreux. Appel unitaire FSU, FCPE, Sgen, SUD, UNSA Conférence de presse commune.
028 - EURE et LOIR Manifestation départementale 14h Place des Halles à Chartres.
029 - FINISTERE Rassemblement devant l’inspection académique à Quimper à 11h. Défilé jusqu’à la Préfecture. Demande d’audience au préfet et dépôt d’une motion.
031 - HAUTE GARONNE Manifestation à Toulouse à 10h30 Place Jeanne d’Arc à l’appel du Collectif 31 "Sauvons l’Ecole".
032 - GERS Manifestation Auch RDV patte d’oie, 10h.
035 - ILLE et VILAINE Rassemblement et manifestation : 11h, Place de la Mairie à Rennes.
036 - INDRE A l’appel des orga CGT, FSU, SUD, UNSA et FCPE, avec le soutien de l’AGEEM, rassemblement le 22 à 10h30 Place de la République à Châteauroux avec distribution d’un tract commun et prises de parole.
039 - JURA Appel à une manifestation départementale à Lons à 10h Place de la Liberté avec demande d’audience auprès de la préfète du Jura à 11h.
042 - LOIRE Rassemblement 10h00 Place Jean Jaures St Etienne.
045 - LOIRET A 14h30 : manifestations à Orléans (de l’IA, rue Eugène Vignat, au Rectorat) et à Montargis (rassemblement à la Sous-Préfecture) .
046 - LOT Rassemblement à 10h30 sur le parvis de la mairie à Cahors. Signature de pétitions, distribution de tracts et déploiement d’une banderole sur la façade de la mairie.
047 - LOT et GARONNE Rassemblement départemental 10h30 Place des laitiers Agen. "Grande lessive et Braderie à l’Éducation Nationale. ".
049 - MAINE et LOIRE Rassemblement à Angers, 10h30 au jardin du Mail. Manifestation en direction de la Préfecture. Demande d’audience au préfet.
052 - HAUTE MARNE Distribution de tracts sur le marché à Chaumont samedi 22 matin de 9h à 12h.
057 - MOSELLE Manifestation unitaire FCPE, PEEP, CGT Education, FSU, Sgen CFDT, UNSA Education, LIGUE de L’ENSEIGNEMENT départ 10h00 Inspection Académique de la Moselle.
058 - NIEVRE Rallyes pour l’école.
061 - ORNE Manifestation 11h Alençon devant la Cité administrative (Place Bonet) à l’appel de FSU, CGT Education, FAEN, SUD Education, UNSA Education, PEP, Ligue de l’enseignement, JPA, OCCE, FCPE.
063 - PUY de DOME Manifestation régionale (les 4 SD : Allier, Haute-Loire, Cantal, Puy de Dôme) appellent avec le collectif "un pays, une école, notre avenir" à une manifestation le samedi 22 janvier à 14h à Clermont-Ferrand (départ Fac de Lettres, boulevard Gergovia, puis Rectorat, Préfecture et distribution de tract Place de Jaude) .
066 - PYRENEES ORIENTALES Jeudi 20 janvier conférence de presse du collectif à l’issue du CTPD préparation de la carte scolaire second degré. Samedi 22 janvier rassemblement devant la Préfecture 10h30 (opération de tractage en ecntre ville de Perpignan) .
067 - BAS RHIN Rassemblement samedi 22 janvier à 14h30 Place KLéber à l’appel des organisations suivantes : FSU CGT Education SE- UNSA Sgen -CFDT SGL UNEF FCPE "Avec Luc Chatel les postes s’envolent" lâcher de ballons noirs après prise de parole par les différentes OS. Distribution de tracts communs.
068 - HAUT RHIN Rassemblement Mulhouse Place des victoires 11h à l’appel de la FSU, du Sgen-CFDT et du Se-UNSA, de l’AREN 68 et de la FCPE.
069 - RHONE Manifestation samedi 22 janvier à 14h00, Place des Terreaux à l’appel de FCPE, FSU, CGT Educ’action, SE UNSA, Sgen CFDT, UNEF, UNL.

072 - SARTHE

 

073 -  SAVOIE

Manifestation départementale 14h30 Place de la République le Mans.

 

IUn rassemblement est prévu à 11 h à Chambéry aux Eléphants

079 - DEUX SEVRES Rassemblement devant le marché à Niort à partir de 10h à l’appel de : FCPE, FSU, SUD Education, SE UNSA, Ferc CGT, Ligue de l’enseignement.
083 - VAR Samedi noir dans l’Education : rassemblement à 10h Place de la Liberté à Toulon, manifestation en habits de deuil et Lâché de 1600 ballons noirs pour symboliser les 16 000 suppressions e postes.
086 - Vienne Manifestation Rectorat, Préfecture à Poitiers, RV à 11h devant le Rectorat Premiers signataires : FSU, SE, UNSA, CEMEA, Ligue de l’enseignement, SUD Etudiants, SUD Education, EEDF.
088 - VOSGES Rassemblement intersyndical à 11h00 devant l’IA et distribution de tracts devant la Préfecture.
089 - YONNE Rassemblement unitaire Auxerre Place de l’Arquebuse 14h30.
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole