Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 18:38

In Café Pédagogique

 

Il est urgent d'adapter le temps scolaire à l'âge des enfants et de faciliter les dérogations au décret sur les rythmes. Voilà les conseils de Georges Fotinos pour sortir la question des rythmes de l'ornière où elle s'enlise. Membre de la Conférence nationale sur les rythmes scolaires, Georges Fotinos n'est pas surpris par cet enlisement. Auteur de plusieurs rapports sur la qualité de vie dans le système éducatif et d'une très large consultation de la population et des enseignants d'Issy-les-Moulineaux (92) sur les rythmes scolaires, il a vu monter l'opposition des enseignants...

 

La grève contre la réforme des rythmes scolaires a été fortement suivie. Etes-vous surpris par cette réaction ?

 

Ce n’est pas une surprise pour moi. Lors des auditions faites par le Comité de pilotage de la conférence nationale sur les rythmes scolaires (NDLR : sous Luc Chatel) j’avais noté un clivage assez fort entre les positions des syndicats et celles de leur base. J’ai retrouvé cette situation à la fin de la concertation sur la refondation de l’Ecole organisée par Vincent Peillon. En effet, coté « base », une enquête significative menée à Issy-les-Moulineaux à laquelle avaient répondu plus de 70% des enseignants de la commune montrait que plus de 6 enseignants sur 10 étaient contre l’accompagnement éducatif de 15 à 17h. La même proportion était pour la semaine de 4 jours. Et 7 sur 10 étaient contre une année scolaire de 38 semaines.

 

Or coté syndicats, à l’issue de la double concertation Chatel et Peillon, tous étaient pour la suppression de la semaine de 4 jours, un projet global concernant le temps de l’enfant ( scolaire, périscolaire et son articulation ; les 3 temps (journée / semaine / année). Tous étaient pour tenir compte de l’âge de l’enfant dans l’organisation du temps scolaire. Le principal syndicat, majoritaire, déclarait « les journées d’un élève de petite section et d’un autre du cycle 3 ne peuvent être envisagées ni organisées de la même manière ». Ils étaient aussi pour une pause méridienne de qualité et « d’une durée raisonnable »

 

.La suite...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole