Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 17:35

Petit film expliquant les enjeux et les conséquences dramatiques de la réforme de la formation et du recrutement des profs du primaire et du secondaire. Qui seront les enseignants de nos enfants? Que sauront-ils de leur discipline? Comment auront-ils appris leur métier?
 
Auteur : Valérie Robert pour SLU - Sauvons l'université !

http://www.sauvonsluniversite.fr/

L'appel du 8 novembre

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Universités
commenter cet article
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 18:58

In Libération

Les étudiants de l'IUT de Toulouse ont voté la continuation de la grève ce matin. Le mouvement de protestation contre les conséquences de la LRU pour les IUT semble s'amplifier. Une réunion nationale des directeurs d'IUT se tient en ce moment même à Cachan. Ils près de 80 à discuter de leur position qui pourrait se durcir vis à vis du ministère. "Nous ne pouvons pas abandonner nos étudiants seuls dans ce combat", m'a déclaré Nelly Bensimon, directrice de l'IUT d'Orsay (Paris Sud). L'Institut Universitaire de Technologie de l'Université Paul Sabatier de Toulouse, déjà en pointe de ce mouvement, a donné le signal d'une amplification et d'un durcissement. Les étudiants ont re-voté à une écrasante majorité la grève ce matin, jusqu'à lundi. Ils ont décidé d'envoyer des délégations à la mairie, aux Conseils Régional et Général, afin de demander le soutien des élus locaux. Des étudiants de l'IUT de Castres étaient présents. A Auch, une manifestation de plusieurs centaines d'étudiants et d'enseignants s'est déroulée. A l'IUT de Tarbes, une Assemblée générale a eut lieu, je n'en connais pas encore le résultat. Les messages affluent sur ce blog, montrant que la mobilisation s'étend. A Troyes, Belfort, Nancy, Reims... et la liste semble s'allonger, des signes de mobilisations nouvelles, AG, grèves, manifestations, font prévoir une extension de cette protestation plutôt que son affaiblissement.

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Universités
commenter cet article
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 16:19

In Libération

Les manifestations se multiplient en France du côté des Instituts Universitaires de Technologie. Motif : la crainte que la loi Libertés et responsabilités des Universités de Valérie Pécresse se traduise par des baisses de moyens et la mise en cause des diplômes nationaux.

Par milliers, des manifestants se sont réunis hier à Lyon, Troyes, Toulouse, Lannion, Auch, Tarbes, Limoges, Tulle, Vannes, Toulon... le mouvement lancé par les étudiants en IUT de Toulouse qui étaient sortis dans la rue le 27 novembre, lors de la journée d'action Recherche/enseignement supérieur, commence à prendre de l'ampleur. La manifestation de Toulouse à été particulièrement suivie puisque la police et les organisateurs annonce le même chiffre 2500, soit la moitié des étudiants en IUT de Toulouse (selon AFP).

L'origine de ce mouvement qui se mène souvent avec le soutien des directeurs des IUT et des enseignants : le paradoxe de la LRU. L'autonomie des Universités se traduit en effet pour les 116  IUT de France... par le risque de perdre la leur. Leurs crédits seraient affectés au budget général des Universités... lesquelles sont très souvent beaucoup moins bien dôtées par étudiant. En outre, ces établissements sont certes souvent de petite taille mais proposent des diplômes dont le caractère national ne fait pas de doute.

La suite

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Universités
commenter cet article
19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 13:43
De la maternelle à l'université... Même logique, mêmes effets !




Parmi les mesures Darcos (en collaboration avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche) figure la "mastérisation" du recrutement des enseignants du premier et du second degré. 
Le contenu réel de celle-ci ne correspond pas au discours officiel et suscite un très large mouvement de protestation qui a donné lieu à une pétition rassemblant des signataires d'horizon très différents (présidents et conseils d'administration d'universités, associations d'enseignants, de parents d'élèves etc.)


pour s'informer



Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Universités
commenter cet article
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 12:34
"Le ministre aurait intérêt à voir "Entre les murs". Il apprendrait que le métier ce n'est pas juste transmettre des connaissances. C'est aussi savoir gérer la diversité des personnes. Et ça nécessite du professionnalisme". Pour Jean-Louis Auduc, directeur adjoint de l'IUFM de Créteil, le projet de réforme de la formation des enseignants envisagé par Xavier Darcos est une erreur.

 

C'est Le Monde qui a rendu public le 28 mai  cette nouvelle réforme. Selon le quotidien, les enseignants seraient recrutés dès 2010 au niveau du master, le concours étant maintenu mais réservé aux titulaires du master 2 (bac +5). Selon Luc Cédelle, "les universités pourraient intégrer à leurs masters disciplinaires des modules de préparation à l'enseignement". Au lendemain du concours, les candidats reçus seraient directement envoyés en classe à temps complet. La seconde année serait supprimée. Tout au plus le nouvel enseignant pourrait-il être suivi par un conseiller pédagogique.

Une formation sacrifiée

Le plan de formation des enseignants dévoilé par Le Monde, s'il s'avérait confirmé, serait un mauvais coup porté à l'Ecole et particulièrement à l'enseignement des couches populaires.


 
Il faut d'abord marquer qu'il isolerait encore davantage la France en Europe. La formation strictement professionnelle (non disciplinaire) occupe généralement chez nos voisins environ la moitié du temps de formation. C'est le cas par exemple en Finlande (50%). La France se singularise déjà avec la formation professionnelle la plus faible d'Europe (13%). Sa quasi-suppression au profit d'un allongement de la formation universitaire achèverait de nous singulariser. C'est dire que la remise en question de cette formation professionnelle ne se pose qu'en France. Partout ailleurs on cherche à professionnaliser davantage la formation et à ne pas la séparer de la formation théorique.

Ce mouvement général ne résulte pas du hasard
. Il est lié à la démocratisation scolaire et à l'arrivée dans les établissements d'élèves éloignés de la culture scolaire traditionnelle. C'est parce que l'Ecole s'adresse à tous qu'elle a besoin de maîtres capables de se faire comprendre d'enfants très différents des bons élèves d'autrefois, des enseignants d'aujourd'hui.

L'arrivée dans les établissements populaires des nouveaux maîtres frais
émoulus des universités mais désarmés face aux difficultés du métier en zep, ne pourra que créer des difficultés supplémentaires à ces établissements. La faiblesse de la formation des enseignants se retournera davantage contre les enfants des quartiers populaires que contre ceux des familles favorisées, mieux adaptés à l'Ecole et scolarisés dans des établissements à faible turn over.

Réactionnaire sur le terrain pédagogique, la réforme projetée de la formation des maîtres serait aussi l'enterrement du droit à l'éducation pour tous.

Repost 0
Published by sauvons l'école - dans Universités
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole