Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 18:06

"Monsieur le Ministre,


Si je prends la liberté de vous écrire, c’est en tant que citoyen d’abord mais aussi parce que j’ai été
dans ma vie professionnelle, après 17 ans en classe de perfectionnement comme instituteur, inspecteur de l’Education nationale chargé de l’Adaptation et de l’intégration scolaires (AIS), que j’ai participé activement à la formation des maîtres spécialisés E, F et G, et que j’ai également eu la chance de construire et d’acquérir une expertise dans le domaine de l’aide aux élèves en grande difficulté et aux élèves handicapés, ce dont attestent plusieurs de mes articles et ouvrages consacrés à ces problématiques. Retraité depuis septembre 2002, je ne me suis pas désintéressé des problèmes de l’école et tout en prenant l’engagement de militer au sein de plusieurs associations de parents d’enfants handicapés, j’ai continué à publier des écrits dans ce domaine. Je me sens donc plus qu’autorisé à vous faire part de la consternation que je ressens à l’annonce de la mort programmée des RASED puisque la fonction de maître chargé des aides à dominante pédagogique et de rééducateurs est planifiée à être supprimée."...

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 18:47

Académie de la Charente-Maritime

 

Objet : évolution des Réseaux d’aide

 

L’Ecole primaire est aujourd’hui engagée dans une évolution majeure dont l’objectif premier est une réduction conséquente de l’échec scolaire. Cette transformation concerne notamment les dispositifs de prise en charge des élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages. En particulier, deux nouvelles modalités ont été mises en place : l’aide personnalisée et les stages de remise à niveau. D’autre part, un plan national de formation au traitement de la difficulté scolaire est prévu pour les professeurs d’école.

 

Dans cette perspective, le projet de loi de finance prévoit qu’à la rentrée 2009, 3 000 des 11 000 postes d’enseignants spécialisés (option E & G) des Rased seront implantés dans les écoles. L’action des 8 000 maîtres de Rased sera alors redéfinie, en particulier vers les difficultés comportementales et psychologiques. De plus, un plan national de formation des enseignants au traitement de la difficulté scolaire est prévu pour les professeurs des écoles. Dans notre département, les personnes touchées par ces mesures de carte scolaire seront reçues individuellement par leur institution et leur situation personnelle sera prise en compte pour leur réaffectation. Des postes d’enseignant leur seront proposés dans des écoles de leur circonscription où leur compétence continuera à être reconnue, notamment à travers son régime indemnitaire. Par ailleurs, des volontaires pourront s’orienter vers des postes relevant des options D et F non pourvus par des personnels spécialisés

1. Il leur sera proposé, durant l’année 2009-2010, un dispositif de formation complémentaire qui leur permettra d’acquérir les CAPA-SH correspondant (option D ou F). La liste de ces offres, par circonscription, vous sera transmise avant les congés d’hiver. (...)

 

Le document en pdf

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 18:08

Les IEN du Rhône ont tous refusé de répondre à l'IA qui leur demandait de désigner des postes RASED à supprimer !
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 11:28

 

 

Là bas, si j'y suis

par Daniel Mermet

 

Les Rased

 

 

 

A écouter partie 1

dewplayer:http://51795161.fr.strato-hosting.eu/081119.mp3&

 

A écouter partie 2

dewplayer:http://51795161.fr.strato-hosting.eu/081120.mp3&

 

 

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 08:32
In Ouest France


Les tenants du Rased craignent que les aides personnalisées, facilitées par la suppression des cours du samedi matin, ne supplantent leurs aides spécialisées. : Archives Ouest-France

Le Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) est menacé. Un collectif de défense s'est constitué. Sylvie, une maman de Lanester, y adhère.
C'était une période où, comme l'explique pudiquement Sylvie, « ça ne se passait pas bien à la maison ». Une période durant laquelle les enseignants de l'école Romain-Rolland à Lanester vont « détecter un certain mal-être » chez sa petite fille de 7 ans. « Elle n'avait plus envie de travailler, elle présentait des lacunes énormes dans la compréhension de consignes toutes bêtes... Elle se repliait sur elle-même. »

L'enfant redouble son CE1. Mais dès la rentrée suivante, l'équipe du Rased la prend en charge, « à la demande d'abord de l'enfant » et avec l'accord indispensable de sa maman. Qui est également rencontrée : « Et j'avais besoin de parler, se souvient Sylvie, mais pas à quelqu'un de mon entourage. Et puis, quand il s'agit du bien de son enfant, on se lâche plus facilement... »
Le suivi va durer toute l'année scolaire. Aujourd'hui, « ma fille n'a plus peur de dire à sa maîtresse qu'elle ne comprend pas. Et ses résultats scolaires s'en ressentent. » Mieux dans sa classe, l'enfant se sent aussi mieux dans sa famille, dans sa peau de petite fille : « Se sachant désormais épaulée à la maison, elle s'est épanouie, tout devient plus facile. Grâce au Rased, je vois mon enfant grandir, tout simplement. »

Inégalités entre les élèves
Bref, Sylvie, 44 ans, ne tarit pas d'éloges sur le Rased. Le réseau a répondu à son « désarroi » passager. « Quand son enfant a des problèmes, qu'on en a aussi, vers qui se tourner ? » Or, l'existence même de ce réseau qui associe des enseignants spécialisés à dominantes pédagogique ou rééducative à des psychologues est menacée.
Le 4 novembre, l'Assemblée nationale a voté le budget 2009 de l'Éducation nationale. « Il va entraîner la suppression de 11 300 postes dans le premier degré dont 3 000 postes d'enseignants spécialisés dans les Rased », craint Fatima Keskas, rééducatrice au Rased à Lorient. « Des dizaines de milliers d'élèves se verront priver des aides spécialisées mises en place au sein de l'école, sur le temps scolaire, aggravant ainsi les inégalités entre les élèves. »
C'est pourquoi, à l'initiative de l'Association des rééducateurs de l'Éducation nationale du Morbihan (Aren 56), plus d'une cinquantaine de personnes viennent de constituer un collectif de défense des Rased.
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 07:32

In Café Pédagogique

Après le succès du congrès de la FNAME, l'échéance de la manifestation devant l'Assemblée Nationale, le jour de la discussion sur le budget de l'Education Nationale, devait constituer un nouveau temps fort de la mobilisation des personnels de RASED pour défendre leurs emplois, menacés par la réorganisation prévue par le projet de "redéploiement" de 3000 d'entre eux.

Plusieurs centaines de personnes ont donc convergé vers la capitale, pendant leurs vacances, et avaient revêtu le désormais emblématique gilet jaune qui avait déjà été remarqué à la manifestation du 19 octobre.

Durant deux heures, les organisateurs, dont la FNAREN et la FNAME, ont enchaîné témoignages de terrain, messages de soutien de députés, de fédérations syndicales ou d'associations.

Au hit-parade de l'applaudimètre, l'intervention d'une "instit' de terrain" venue témoigner du soutien des enseignants des écoles : "Je fais l'aide individuelle et je n'en vois pas le bout. Je vois bien que sans le Réseau, je ne m'en sortirai pas seule".

La plupart des manifestants avaient revêtu, par dessus le gilet jaune, de multiples étiquettes et figurines symbolisant les noms des élèves pris en charge dans le travail quotidien.

"Allez convaincre vos députés de la justesse de votre combat", exhortait un participant en pointant du doigt l'importante bâtisse de l'Assemblée. Il n'est pas possible que les députés qui vont voter ce projet ne se rendent pas compte, lorsqu'il vont rentrer dans leur circonscription, que c'est toutes les valeurs de l'Ecole qu'il est en train de mettre à la trappe par ce budget."

Pour certains manifestants, pas forcément tous rôdés aux arcanes de l'action revendicative, c'était aussi l'occasion d'échanger avec des connaissances, perdues de vue depuis la formation : "C'est vrai, ce qu'on dit, que la formation CAPA-SH va être supprimée ?" Véritable matrice professionnelle des maîtres E et des rééducateurs, les centres de formation nationaux (INSHEA de Suresnes) et régionaux dans les IUFM risquent bien d'être la prochaine victime colatérale du séisme annonce. "C'est quand même inimaginable de penser que ces ressources formatives font disparaître... Même la connaissance des difficultés scolaires et d'apprentissage risque de reculer...

Prochain rendez-vous : la grève unitaire des enseignants des Ecoles, le 20 novembre. "Pour Johnatan, Eden, Anna, Mamadou et Alexandre..."

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 15:19

In Le Monde


Sylvie Hue et Brigitte Thily, toutes deux enseignantes à l'école primaire, travaillent à Paris dans un réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased). Dans le jargon de l'éducation nationale, elles sont "maîtres G", c'est-à-dire rééducatrices, et s'occupent des élèves qui connaissent des difficultés d'adaptation à l'école.
Depuis la fin septembre, elles sont indignées par la décision du ministre de l'éducation, Xavier Darcos, d'amputer ces réseaux d'aides de 3 000 postes sur un total de 11 000. La mesure passe d'autant moins bien que M. Darcos avait, en amorçant en octobre 2007 sa réforme de l'enseignement primaire, promis de "mettre le paquet" pour "diviser par trois l'échec scolaire lourd" en primaire d'ici à la fin de la législature.

Le lundi 3 novembre a été pour elles une sorte de veillée d'armes, en attendant le rassemblement prévu, mardi 4, devant l'Assemblée nationale, lors de l'examen en séance publique des crédits 2009 de l'enseignement scolaire. Destinée à défendre les Rased, la manifestation, organisée par trois associations de maîtres spécialisés, est soutenue par les syndicats d'enseignants du primaire. "Plus de 94 000 personnes" ont, selon le syndicat SNUipp-FSU, signé la pétition "Sauvons les Rased" mise en ligne le 12 octobre sur son site.

Sauvons les Rased

Sur les 13 500 postes que le ministère de l'éducation a prévu de supprimer en 2009, 3 000 le sont par la réaffectation dans des classes normales de maîtres spécialisés. Ces derniers, jusqu'à présent, travaillent auprès de petits groupes d'élèves, dans plusieurs écoles, en plus du maître de la classe et pendant le temps scolaire.

Depuis l'annonce de cette décision, le 26 septembre, lors de la présentation devant le conseil des ministres du projet de loi de finances pour 2009, les protestations montent. M. Darcos les met sur le compte de mauvaises interprétations, et récuse toute idée de "suppression" d'emplois : les maîtres spécialisés "seront sédentarisés là où l'on a précisément besoin d'eux, et travailleront dans des équipes pédagogiques permanentes", a-t-il indiqué le 29 octobre à l'Assemblée nationale.

APPEL À LA GRÈVE

Selon le ministère, les deux heures hebdomadaires d'aide individualisée aux élèves en difficulté, instaurées grâce à la suppression des cours du samedi matin et dispensées par les maîtres, rendraient inutile l'intervention des Rased. Celle-ci est ailleurs critiquée pour sa dimension "psychologisante ou médicalisante".
Mais les professionnels considèrent que la nouvelle aide personnalisée ne peut se substituer à l'action des personnels spécialisés. "Ce ne sont pas seulement des postes qui vont disparaître, c'est un métier !", s'exclame Brigitte Thily. "Notre force, ajoute-t-elle, ce sont les approches complémentaires."

Les intervenants en Rased se rangent en trois catégories : les "maîtres E", qui s'occupent de pédagogie, s'adressent aux élèves qui ont du mal à entrer dans les apprentissages ; les "maîtres G", appelés "rééducateurs" ; et les psychologues scolaires. Tous ont reçu une formation supplémentaire, sanctionnée par un examen spécifique.
La perspective de suppression des Rased est l'un des motifs de l'appel à la grève des principaux syndicats du primaire le 20 novembre.


"Je connais un peu le sujet." X.Darcos

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 11:46

Pour tous les personnels RASED : doc definitif….

Evènement  proposé pour le 4 novembre et déclaré en préfecture de 10h à 12H

Lieu place E Herriot derrière assemblée nationale:

 

(arriver à  9h- 9h 30 si ballon à gonfler sur place (2 bonbonnes) et témoignage ou slogan à proposer : chercher mon chapeau !!!)

Avertir les médias et filmer, photographier vous mêmes 

 

Le 4 c'est important, premier jour des débats sur la loi de finances volet enseignement du 1er degré:

 

 

A Paris:

3000 postes des RASED supprimés à mettre en scène pour marquer l'opinion.

 Nous serons  au moins TROIS Mille.

 

 

 Matériel :

- votre couverture de survie pour mettre au sol,

- ribambelle légère de silhouettes (avec fil pour accrocher les ballons):

devant les étiquettes prénoms d’enfants et au dos :

En 2009, cet élève (ou ces élèves…) n'aura plus  accès au Réseau d'Aides Spécialisées aux élèves en difficulté à l'Ecole publique car ils sont supprimés pour faire des économies.

Si pour vous l'avenir d'un enfant compte:

signez la pétition "sauvons les Rased".www.sauvonslesrased.org

-instrument percussion ?

1)Temps d’accueil et de mise en place 9h 30 à 10h :

Récupérer les chants et ballons si besoin

Présentation des fédérations des personnels RASED

2)Chorégraphie:

Visuel pour les médias : soyons coordonnés

A) à l’arrière plan les panneaux et banderoles des organisateurs et des organisations en soutien qui ont été placés avant

Le signal sera des percussions

B)Les professionnels des RASED arrivent en gilet fluo  de différents endroits et se rassemblent au centre de la place  (les autres autour).

 Ils sont couverts des prénoms étiquettes des enfants aidés l'an dernier et tiennent dans leur main des ficelles reliées à des ribambelles de silhouettes d’enfants. Compter un ballon  par personne .

Pour 50 enfants aidés par exemple, il y aura 5 silhouettes  et  1 ballon

C)Roulement de tambour ou musique

D)Sera annoncé au micro :

 "en 2009 sont prévues : 3000 suppression de postes des personnels des RASED":

Les professionnels tombent au sol au même moment ensemble

E) 3000 professionnels des RASED   sont assis  par terre avec des ballons  et des noms d'enfants accrochés aux ficelles

Temps de silence : 1 minute

Je dis NON

F)Les professionnels se lèvent les uns après les autres, font des adieux aux enfants ballons et lachent les ballons dans une succession continuelle pour qu'on les voit un par un lacher les ballons puis repartir la tête basse à leur place.

Les autres  autours disent : "NON, NON ".

G)Roulement de tambour ou musique.

H) Est Annoncé au micro:

"en 2009 sont prévues : 3000 suppression de postes des personnels des RASED: que deviennent les enfants ?"

Tous les regards se tournent vers les ballons partis

I)Temps de silence

Fin de la chorégraphie :

3) Chant, slogans, témoignages, interventions de représentants et personnalités

discussion avec les gens présents.

(Préparer votre discours concernant les enfants que nous connaissons, des slogans, des témoignages, la pétition….)

Lors des trajets retours de chacun :

coller les étiquettes prénoms des enfants qui étaient sur les gilets un peu partout. Sur ces étiquettes est inscrit:

 

pour...  le prénom de l'enfant exemple: Sylvie...

signez sur le net la pétition "sauvons les RASED" www.sauvonslesrased.org

et mobilisez vous pour l'Ecole publique pour tous

 

Quelques ballons accrochés dans les stations de métro disséminés dans Paris avec grosse étiquette A4 seraient un visuel intéressant.

En 2009, cet élève (ou ces élèves…) n'aura plus  accès au Réseau d'Aides Spécialisées aux élèves en difficulté à l'Ecole publique car ils sont supprimés pour faire des économies.

Si pour vous l'avenir d'un enfant compte:

signez la pétition "sauvons les Rased".www.sauvonslesrased.org

 

Pour l’organisation, les syndicats sont d’accord pour nous aider, ils  relaient les infos, sollicitent leurs contacts média. Ils seront discrets.

Cet évènement est organisé par la  FNAREN et  la FNAME soutenu par l’AFPEN et les autres organisations.

L’esprit de cette manifestation est d’alerter l’opinion publique, d’être constructif, de communiquer, de dire pour les enfants, les familles, les enseignants des classe, les partenaires avec lesquels nous travaillons, …de s’appuyer sur notre expérience de professionnels de l’aide spécialisée…pour une Ecole, institution publique d’Education qui prend en compte l’enfant à travers, notamment, le droit à l’accès  aux différentes aides spécialisées du dispositif RASED et de ses missions.

 

Sylvie Gaisne pour la FNAREN

 

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 11:02



Trois associations de défense d'enseignants spécialistes de la difficulté scolaire en primaire (Rased) et une intersyndicale appellent à un rassemblement mardi à Paris devant l'Assemblée nationale pour défendre ces postes dont 3.000 seront supprimés en 2009.
Mardi, les députés commencent l'examen du budget de l'enseignement scolaire pour 2009, qui prévoit 13.500 suppressions de postes, dont 3.000 de professeurs intervenant au sein des Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased).
Au lieu d'intervenir auprès de petits groupes d'élèves, en plus du maître de la classe ordinaire, ces 3.000 enseignants (sur 15.000 au total si on inclut les psychologues scolaires) seront réaffectés, chacun, devant une classe entière.
Trois associations représentant les trois composantes de ces maîtres spécialisés, la Fnaren (rééducateurs, ou "maîtres G"), la Fname (psychopédagogues, ou "maîtres E") et l'Afpen (psychologues) organisent un rassemblement" mardi à partir de 9H30, ont anoncé plusieurs sources syndicales à l'AFP.
Appellent également les syndicats SNUipp-FSU (premier dans les écoles), Se-Unsa, Sgen-CFDT, Ferc-CGT, ont-ils précisé.
"Ce rassemblement va mettre en scène les 3.000 postes des Rased supprimés", écrit la CGT dans un communiqué, demandant "la révision du projet budgétaire".
Dans un communiqué distinct, le SE-Unsa fait savoir qu'il demande, localement, à ses membres d'envoyer une motion ou une lettre à leur député et sénateur.
Un appel demandant le maintien de ces postes avait recueilli un peu plus de 82.000 signatures jeudi.

La pétition

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 13:00
La lutte contre l'échec scolaire : questions sur le projet de suppression des réseaux d'aide aux élèves en dificulté

Invités :

- Jean-Louis Nembrini , Directeur Général de l'enseignement scolaire au ministère de l'Education nationale

- (Jean-Marie Buttard, Enseignant en Rased (Réseaux d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) en Côte d'Or

- Daniel Calin, agrégé de Philosophie, ancien formateur d'enseignants spécialisés, Conseiller scientitique de la Fnaren, Association de rééducateurs de l'Education nationale



A écouter ici : dewplayer:http://www.sauvons-lecole.fr/TELSONNE20081027.mp3&
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole