Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 18:51
In SudOuest.com

Plus d'une cinquantaine de parents s'était regroupée, vendredi 6 février, devant l'école Joliot-Curie à Talence, pour faire entendre son désaccord face aux réformes concernant l'école la maternelle. « Sauvons l'école maternelle, attachons-nous à notre école », ces slogans repris par tous, avaient pour but « de sensibiliser, d'informer les parents. Cette manifestation n'est ni catégorielle ni pour la défense d'un statut mais pour défendre l'avenir des enfants » précisent les parents.


Identifiables à leurs gilets fluorescents, les plus actifs dans le mouvement informent sur la suppression des Rased, la création des jardins d'éveil ou encore sur la mobilisation conjointe des enseignants. Une volonté de partager l'information, de provoquer une prise de conscience qui a sa place dans un mouvement national intitulé « Les parents sont attachés à l'école maternelle ».


Auteur : Patricia Delage
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 19:17

In Paris-Normandie



Les parents ont formé une chaîne devant l'école maternelle Renan

Au groupe scolaire Renan-Michelet de Sotteville, devant l'école maternelle, les parents ont organisé une chaîne humaine pour protester contre la réforme de Xavier Darcos, ministre de l'Education nationale, qui prévoit la suppression de l'accueil des petits de 2-3ans en école maternelle.

« Nous sommes opposés à ce projet qui prévoit le remplacement des classes de maternelle gérées par l'Education nationale au profit de jardins d'éveil gérés par les municipalités, » expliquent les parents. A Sotteville, comme ailleurs dans l'agglomération, la mobilisation des parents est importante et ils n'ont pas l'intention de laisser faire. « Où allons-nous avec ce projet ? Vers des garderies ? Nous n'en voulons pas ! L'école publique voulue par Jules Ferry doit continuer, » commente une maman d'un bambin de 3 ans.

Dans les semaines qui viennent, d'autres manifestations se dérouleront dans ce groupe scolaire : le jeudi 12 février, parents d'élèves et enseignants doivent se retrouver pour prendre connaissance de documents prouvant que certaines décisions sont déjà en cours de mise en place.
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 11:53
Voici  la lettre qu'ont reçue les écoles du biterrois, de la part de Raymond Couderc sénateur de l'Hérault et maire de Béziers.

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 06:29



L'école maternelle PaliKao, rue de PaliKao, participera à l'opération
 
"Attachons-nous à notre école"
vendredi  6 février à partir de 16h20,

en lien avec l'école maternelle Tourtille.

Les 2 écoles seront reliées à l'aide de ficelles, cordes, liens en tissus, laine...

On témoignera, nous, parents, futurs parents, passants, sur ce qu'est l'école maternelle pour nous; on pourra formuler des vœux... Ces récits seront regroupés dans un grand cahier, et on ira symboliquement accrocher des rubans sur le lien tendu entre les 2 écoles.

 Goûter final sur la place PaliKao devant l'école !

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 18:54

Après ses attaques sur la maternelle, directes ou sous-entendues, le ministre Xavier DARCOS semble faire un pas en arrière. Est-ce pour prendre un meilleur élan ?

Pour faire reculer définitivement tout projet d'amputation de l'école maternelle (3 ans,  4 ans, 5 ans ?), de remplacement de ce service public national par des services municipaux ou privés, montrons notre attachement à l'école.

Le 6 février 2009, avec de la ficelle, du scotch ou par une chaîne humaine, attachons-nous à la maternelle.
Cette action est symbolique : elle signifie un attachement à un système reconnu partout en Europe.
Cette action est résolue et traduit la détermination des parents à ne pas laisser démanteler la maternelle sans rien faire.

C'est une action flash, qui ne gênera ni ne bloquera personne, ne paralysera aucune école, est légère en organisation. Elle est destinée à la fois à alerter et à exprimer une opinion par un moyen inédit.

Cette action est organisée : vous trouverez ci-joint les visuels pour informer et mobiliser. Chaque association de parents d'élèves ou groupe de citoyens concernés pourra déterminer une heure de rassemblement, s'attachera symboliquement à l'école par tout moyen et informera la presse ou transmettra des photos. L'opération peut durer peu de temps. Seul matériel impératif : la bonne humeur!

Merci de transmettre l'information le plus largement possible.

L'attachante équipe d' "attachons-nous à notre école"


http://attachons.nous.a.notre.ecole.over-blog.com/




10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 21:56

In Libération

Rtrvdeq_2 Jan Figel gagnerait à être mieux connu. Ce Slovaque de 48 ans, au physique un peu terne, est le commissaire européen chargé de l'Education. Issus d'un tout petit pays lui-même issu d'un plus grand - la défunte Tchécoslovaquie -, il a été nommé en août 2004. Et n'a pas fait grand bruit depuis, confiné dans les bureaux et les séminaires bruxellois.


Pourtant il vient de donner une belle leçon sur la maternelle. Interrogé par l'agence AEF, il fait d'abord le bilan de la présidence française dans son domaine - selon lui, la France a surtout fait avancer l'orientation et la formation tout au long de la vie.


Puis il enchaîne par les priorités de la présidence tchèque qui va succéder à Paris à compter du 1er janvier 2009. Et il déclare: "il n'est jamais  trop tôt pour commencer le processus d'apprentissage. L'enseignement pré-scolaire a un impact fort sur le parcours d'éducation. Il a notamment beaucop d'influence sur le comportement d'apprentissage des enfants de familles migrantes et de milieux sociaux défavorisés. On constate que le "taux de retour sur investissement" est le plus fort. Il permet d'améliorer l'égalité et l'efficacité de la formation. Pourtant dans de nombreux pays, l'éducation pré-scolaire est sous la tutelle du ministère en charge du social:  il faut savoir si on la considère comme une période de garderie ou comme une opportunité d'apprentissage. C'est une question dont il faut débattre au niveau européen".


Qu'en pense notre ministre de l'Education Xavier Darcos ? Il y a peu, il trouvait qu'à deux ans, tout ça se résumait à une affaire de couches et de sieste. Mais devant la vague de contestation, il est quelque peu ravisé. Et ce n'est pas Jan Figel qui va le lui reprocher.

26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 20:25
(Source AFP)

La secrétaire d'Etat chargée de la Famille Nadine Morano a souligné dimanche que "l'école maternelle c'est trois ans", et indiqué avoir "à l'étude" un dispositif de "financement croisé" pour des jardins d'éveil destinés aux enfants âgés de deux à trois ans.


"La maternelle n'existe pas pour les deux ans, il y a des tolérances qui existent dans certaines régions", mais en fait "dans très peu de secteurs", car "l'école maternelle c'est trois ans", a déclaré Mme Morano au au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.


En milieu rural, "il y deux départements qui souhaitent expérimenter les jardins d'éveil, je pense à la Mayenne et au Rhône", a-t-elle poursuivi. Elle a indiqué avoir "à l'étude" un dispositif qui consisterait à abriter ces structures dans des écoles disposant de locaux pour les accueillir, ce qui permettrait d'économiser les frais d'eau, de chauffage ou d'électricité.


Dans ce schéma, "on fait garder les enfants par du personnel formé petite enfance, parce qu'un enfant de deux ans, c'est encore un bébé et que la quasi-totalité des rapports faits par des pédo-psychologues démontrent que la scolarité des enfants de deux ans n'est pas bonne", a-t-elle expliqué.

"Nous sommes en train de travailler sur un dispositif de financement croisé par la Caf (caisse d'allocations familiales), les communes et les communautés de communes, mais aussi les parents en fonction de leurs revenus", a précisé Mme Morano.


Elle a également indiqué souhaiter "associer les entreprises pour qu'elles financent, comme elles le font pour les crèches d'entreprise, des places de berceau".

Nadine Morano s'était déjà déclaré début novembre favorable à un rapport sénatorial proposant de développer des jardins d'éveil pour les enfants de 2 à 3 ans.


"La création de jardins d'éveil, structures alternatives entre la crèche et l'école, aurait le mérite d'améliorer la prise en considération des rythmes des jeunes enfants, tout en offrant à ces derniers la possibilité d'un développement harmonieux, au sein de structures adaptées", avait-elle alors commenté.





Commentaire

A l'heure où Mme Morano nous rappelle que l'expérimentation des jardins d'éveil reste plus que jamais au programme (structure d'accueil au sein des écoles maternelles pour une seule classe d'âge, imaginez sans effort  la suite...) et à l'heure où des jardins d'enfants, accueillant parfois des enfants de deux à quatre ans, ont fleuris en région parisienne ces dernières années (il suffit d'aller voir le nombre de ces structures déjà existantes)….


A l'heure où la structure et les composantes des masters + 5, ne sont pas encore connues ni même établies par les universités qui renâclent à proposer un projet bâclé d'ici janvier (les maquettes du projet ne seront peut-être même pas communiquées, voir "sauvons l'université") et à l'heure où il existe un diplôme d'éducateur de jeunes enfants bac + 3 qui comprend déjà plusieurs des points de la formation demandé par l'Ageem (professionnels que l'Ageem semble totalement ignorer et qui interviennent auprès des enfants jusqu'à 6 ans dans les jardins d'enfants privés, et qui sont inquiets tout autant que nous sur le coût des jardins d'éveil pour les parents et sur le taux d'encadrement pour les enfants)…..


A l'heure où Mr le ministre refuse de discuter avec les syndicats représentants légaux des enseignants….


A l'heure où nous connaissons les tenants et les aboutissant des réformes voulues par le gouvernement grâce à Eddy Khaldy et Muriel Fitoussi….


A l'heure où une pétition lancée par l'Ageem et qui a reçue plus de 200.000 signatures, mais signée par moult personnes qui ne sont pas de cette association….

 

Mr Darcos dit qu'il donne sa signature à la pétition(Sénat le 18 décembre en fin de séance) et nous fait à tous un joli pied de nez en pleine séance du sénat.  Il signe avec Mme Barberis, une déclaration commune qui n'a que peu de valeur vu les points mentionnés ci-dessus.


Et pour finir Mme Morano monte au créneau pour nous expliquer que les jardins d'éveil c'est parti et qu'il n'est pas question de revenir là-dessus.


Nouveau mépris pour les opinions contraires à celles du gouvernement, nouvelle façon d'acheter le silence d'une partie du corps enseignant avec des primes par là, des accords catégoriels par ci. Le combat de la maternelle, c'est celui de l'école dans son ensemble.

Mme Barberis parle dans ce manifeste de la formation des enseignants et de leur accompagnement théorique sur le terrain, mais ne parle à aucun moment des effectifs. Avoir des documents pédagogiques, c'est bien, ne pas pouvoir mettre en place sa pédagogie à cause d'effectifs trop chargés c'est moins bien et notre ministère compte là-dessus pour nous mettre en concurrence avec le privé.

Mme Barberis a-t-elle signé cette déclaration  avec l'accord des adhérents de son association. (Cette déclaration ne figure pas sur le blog de l'association, pourquoi ?) Sinon quelle valeur a ce document, nous savons malheureusement qu'à cette heure le manifeste du 5 novembre n'en a plus beaucoup. Dommage.

18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 22:20

Le changement de ton du Ministre de l'Education Nationale à l'approche des vacances de Noël est-il purement tactique ? Eteindre l'incendie qui couve dans la maison... avant les mesures de carte scolaire qui tomberont au premier trimestre.
On ne touche pas au lycée, ni à la maternelle, ni... à rien, pour désamorcer la bombe. Pour le reste on verra plus tard...

La déclaration commune Ageem-Ministère

4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 18:15

In Café Pédagogique

L'école maternelle est une véritable école, qui accueille la totalité des enfants de 3 ans : c'est bien pourquoi nous l'avons dotée d'un vrai programme d'enseignement ! Quand j'ai dit, en réponse à une question sur la scolarisation des enfants dès 18 mois, qu'il ne fallait pas confondre le métier d'enseignant à la maternelle avec celui de puéricultrice, certains y ont vu une remise en cause des maîtres de maternelle ; mais telle n'était pas du tout mon intention, et si je les ai blessés, je m'en excuse auprès d'eux !" Xavier Darcos a présenté ses excuses lors du débat sur le budget de l'éducation nationale au Sénat.

Le 3 juillet 2008, il avait déclaré en commission au Sénat : "Est-ce qu’il est vraiment logique, alors que nous sommes si soucieux de la bonne utilisation des crédits de l’Etat, que nous fassions passer des concours à bac + 5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire faire des siestes à des enfants ou de leur changer les couches ?"

La suite...

26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 14:20

In Canard enchainé

 

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog