Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 17:29

In Fabula

 

Yell.jpgLa Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL) appelle jeudi [03 mars] à des "blocus" d'établissements et à des manifestations dans plusieurs départements d'Ile-de-France pour dénoncer les 16.000 suppressions de postes prévues à la rentrée de septembre et la politique éducative du gouvernement. 

 

Selon la FIDL, des rassemblements devant plusieurs lycées, suivis ensuite de défilés, sont prévus jeudi matin notamment en Seine-et-Marne, dans les Yvelines et le Val-d'Oise.

De son côté, le président de l'Union nationale lycéenne (UNL) Victor Colombani a indiqué mercredi à l'Associated Press que son organisation "soutient tous les établissements qui sont en train de se mobiliser", mais "sans faire un appel national pour le moment".

 

Ce début de mobilisation intervient alors que les vacances d'hiver sont terminées depuis le 28 février dans les académies de Paris, Créteil, Versailles et Bordeaux.

Des manifestations sont prévues dans toute la France le samedi 19 mars à l'appel d'un collectif de 25 organisations, dont l'UNL et la FIDL, les principaux syndicats d'enseignants, et la FCPE (parents d'élèves) pour dénoncer les suppressions de postes, les restrictions budgétaires et plus largement la politique du gouvernement à l'Education nationale. AP

 

Le calendrier des citoyens attachés aux services publics d'enseignement promet d'être chargé en mars. À noter, dans l'agenda militant, la mobilisation tout le long du mois des enseignants de Seine-Saint-Denis, une coordination nationale des stagiaires en galère le samedi 12 mars (à l'appel du collectif stagiaire impossible) et surtout une nouvelle journée d'actions le samedi 19 mars (à l'appel du collectif une école - votre avenir), contre les suppressions de poste, mais aussi contre la réforme de la formation des enseignants et des cpe. Des journées d'action communes et transnationales sont par ailleurs prévues le 24, 25 et 26 mars à l'appel des étudiants européens en lutte.


Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 22:18

http://www.linfo.re/local/cache-vignettes/L400xH267/lyceeeee-e4aa6.jpg

 

Voici de nouveaux liens sur l'actualité de ce jour 17 février, à La réunion, le mouvement de mobilisation des profs et de blocage des lycées prend de l'ampleur ...

Les lycéens dans la rue

Le leader de l'UNL a été placé quelques en garde à vue, entrainant une cascade de réactions

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 07:24

In FCPE

 

 
Étonnante nouveauté  pour l’admission post bac, la nationalité française devient déterminante pour une poursuite d’études … La FCPE, l'UNEF et l’UNL annoncent qu’elles saisiront la Halde sous huit jours si la procédure n’est pas rectifiée.

Étonnante nouveauté  pour l’admission post bac, la nationalité française devient déterminante pour une poursuite d’études …

Les admissions post bac ont commencé sur internet mais pas pour tout le monde puisque les élèves de nationalité étrangère ne peuvent valider leur inscription dans certaines filières de l’enseignement supérieur.
 

La FCPE, l'UNEF et l’UNL demandent au ministère de l’enseignement supérieur de mettre fin immédiatement à cette discrimination : tout élève quelle que soit sa nationalité doit pouvoir s’inscrire dans la filière de son choix. La mise en place d'une mention supplémentaire pour "mieux éclai¬rer les can¬di¬dats étran¬gers à une for¬ma¬tion en appren¬tis¬sage" par le ministère de l'enseignement supérieur est une réponse insuffisante qui ne permet pas de garantir l'accès aux études pour tous.
 

Le droit à la poursuite d’études sur le territoire doit être le même pour tous, sans discriminations.
La FCPE, l'UNEF et l’UNL annoncent qu’elles saisiront la Halde sous huit jours si la procédure n’est pas rectifiée.
 

 
 
 

Dr Jekyll et Mr Hyde

Pour s’inscrire dans une formation post bac par apprentissage, la nationalité française est requise. Vous ne le saviez pas ? Nous non plus. Mais la procédure Admission Post Bac elle l’impose aux candidats.  La discrimination s’impose en douce par le réseau fermant la porte de l’apprentissage au nez de pré bacheliers qui ne possèdent pas le sésame de la carte d’identité française. Illégal, peut-être, imparable sûrement. Combien de volontés seront découragées devant cette porte numériquement close ? La vigilance des organisations comme la Ligue des Droits de l’Homme, les protestations de la Fcpe, de l’UNL, de l’UNEF, de la Région Ile de France  (entre 

autres) permettront sans doute de lever cet insidieux verrou. Mais l’incident révèle une certaine dérive, une tentation de laisser le numérique

 

La suite...imposer ce que la loi ne demande pas et même ce que la loi réprouve.
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 07:12

In Café Pédagogique

 

Réforme des STI : Le Se-Unsa et le Sgen écrivent à Chatel

 

SAM 0542" La réforme des séries STI ne peut être viable que si les personnels se sentent respectés, s'ils vérifient que cette réforme n'a pas pour objet la réduction des moyens horaires et s’ils peuvent faire confiance à leur hiérarchie", écrivent T Cadart et C Chevalier à Luc CHatel, le 1er février.

 

La série STI fait l'objet d'une refonte complète redéfinissant les filières et les horaires d'enseignement. Or, pour les secrétaires généraux du Sgen et du Se-unsa, les conditions pour une reconversion acceptable des enseignants ne sont pas remplies. " L’écart entre les intentions que vous affichez, les déclarations rassurantes de la Direction Générale des Ressources Humaines et la réalité brutale de la mise en oeuvre du plan d’accompagnement dans les académies n’est pas acceptable. Absence de transparence sur les critères de sélection des « élus » à la formation, organisation de la formation en dehors du temps de service, chantage à la validation, annonces de profilage de postes et de mesures de carte scolaire en très grand nombre, pressions sur les individus, le climat est pesant, l’inquiétude et la colère montent". La réforme sera appliquée à la rentrée 2011.

 

La réforme est mal partie

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 17:25

C03-03

APPEL INTERSYNDICAL

Un rassemblement aura lieu

Mercredi 26 janvier 2011 à partir de 9 heures

Place Flotte devant le TGI  - Montpellier (34)

 

Tout au long de la mobilisation contre la réforme injuste des retraites, de jeunes lycéens et étudiants sont descendus dans la rue pour manifester, à côté des salariés, pour leur propre avenir.

Mardi 9 novembre à midi, une cinquantaine d’entre eux distribuent calmement des tracts contre cette contre-réforme, avenue Mendès France, à Montpellier, autour du lycée Mermoz.

15 minutes plus tard la police arrête 3 lycéens, 1 lycéenne et un étudiant mineur aussi. Cette distribution de tracts – comme il y en a eu de milliers d’autres en France – est suivie d’une vérification d’identité avec incarcération en cellule allant jusqu’à plus de 6 heures au commissariat central pour l’un d’entre eux, les parents n’étant prévenus qu’en fin de journée seulement.

Pour finir ces jeunes sont convoqués devant le tribunal pour un « rappel à la loi » et même si celui-ci n'est pas inscrit sur le casier judiciaire, il n'est pas neutre pour un adolescent. Il en reste toujours une trace dans le fichier du procureur et des services de police. Et si la personne rencontre un nouveau problème, le procureur de la République ressortira l'ancienne affaire et ce sera plus sévère.

Deux jours après, l’Etat rendait hommage à l’engagement des jeunes à célébrer le 11 novembre en 1940, malgré l’interdiction, sous l’Occupation, n’écoutant que leur conscience.

Les organisations syndicales ne sont pas dupes des manoeuvres d’intimidation à travers ces 5 jeunes et elles trouvent intolérables de telles poursuites qui remettent en cause les libertés d’expression.

Les organisations syndicales veulent exprimer de façon solennelle leur soutien à ces jeunes, utilisant leurs droits civiques et arrêtés d’abord – et quoi qu’on dise - pour les tracts qu’ils distribuaient pacifiquement.

Elles demandent l'arrêt complet des poursuites à l'encontre des 5 jeunes interpellés car elles n'acceptent pas que soit criminalisée l'expression d'une opposition sociale ou politique.

Les organisations syndicales signataires appellent les salariés, mais aussi la jeunesse et la population au rassemblement de solidarité envers ces 5 jeunes le mercredi 26 janvier à 9 h devant le TGI de Montpellier, place Flotte.

 

La  CGT, FO, CFDT, UNSA, Solidaires, UNEF, FCPE, UNIL, PCF34, Jeunes Communites...
avec le soutien de la FCPE Hérault - l'UNEF - l'UNL 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 21:10

In C'est Classe !

 

Livre de francais Flickr cod_gabriel Lu dans une petite annonce: lycée cherche "formateur" pour cours de français à des élèves non francophones. Salaire: 573 euros mensuels pour 22 heures par semaine. Une licence est souhaitée...On savait les salaires peu attractifs dans le public. Mais là, c'est à décourager de faire des études.

 

En ce moment, Lola, prof de FLE (français langue étrangère), regarde les petites annonces sur les sites. Elle a envie de changer de job. Le 3 janvier, à peine les fêtes passées, elle tombe sur une annonce qui la met franchement en colère. Un lycée pro d'Aubervilliers, en Seine-saint-Denis, recherche un assistant pédagogique. Sa mission: "former en FLE des élèves de 15 à 20 ans dont la maîtrise du français n'est pas suffisante pour intégrer une classe banale correspondante à leur âge". Salaire: un demi SMIC - il vient juste de passer au 1er janvier à 9 euros de l'heure brut.

 

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 18:04

Nuit1--7-.JPGAprès avoir, en janvier 2009, occupé le lycée Breteuil pendant de longues semaines. Les profs des sections techniques retrouvent leurs duvets depuis mi-décembre.

 

L'objectif est d'empêcher la fermeture de la section STS CIM et l'évolution de la STI Microtech vers une formation ITEC.

 

05-01-2011-18-09-48.jpg

Nuit4--22-.JPG 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 21:45

http://media.rtl.fr/online/image/2010/1007/5954193735_le-lycee-emmanuel-mounier-a-grenoble.jpg

 

Parents d'élèves, personnels et élèves luttent depuis 2 mois et demi pour le maintien sur site et le non redéploiement  du lycée Emmanuel Mounier de Grenoble, à la suite de l'annonce de sa fermeture par le président Rhône  Alpes, Jean-Jack Queyranne, le 27 septembre dernier.


Vous trouverez l'historique de ce combat et ses enjeux ici

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 18:34

In Sud Education

 

Communiqué intersyndical

 

Les organisations syndicales (SNES, SNEP, SNFOLC, SUD, CGT, SNALC, SNCL) condamnent la mise en place de la réforme STI2D, STL et STD2A, rejetée par le CSE du 1er avril 2010, qui se traduit par :
- la suppression de milliers de postes d’enseignants de toutes disciplines et met en cause l’avenir professionnel de milliers de collègues avec un plan de reconversion massif et une formation imposés ;
- des projets de programme ne répondant pas à la spécificité des séries, ni aux besoins et aux attentes des jeunes de ces séries.

 

Parce que la mise en œuvre de cette réforme réduirait l’offre de formation pour les jeunes en diminuant la diversité des cursus de formation.

Parce que les contenus proposés ne permettraient pas d’attirer davantage de jeunes vers cette voie de formation.

Parce que cette voie de formation est indispensable au développement industriel du pays.

Parce que le projet de réforme effacerait ce qui fait la spécificité de la voie technologique et qui conduit à la réussite de nombreux jeunes, Parce que la réforme STI et des autres sections ST conduit à la diminution des horaires disciplinaires, à la suppression de sections, de classes, impose un tronc commun pour les disciplines, met à disposition des établissements un volant d’heures globalisées.

 

Les organisations syndicales soussignées demandent que la réforme STI et des autres sections ST ne soit pas appliquée à la rentrée 2011 et la remise à plat de l’ensemble du dossier.

Elles s’adressent en ce sens au ministre.

Cette réforme est la preuve que les réformes menées par ce gouvernement sont bien des outils au service d’une politique budgétaire de suppressions de postes.

Elles soutiennent toutes les initiatives prises par les personnels et leurs organisations syndicales dans les établissements et en direction des recteurs.


Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 15:07

In Rue89

C03-40.jpg 

Dans plusieurs lycées de France, des leaders du mouvement d'octobre contre la réforme des retraites sont aujourd'hui sanctionnés.

 

En guise de punition pour avoir bloqué leur établissement pendant le mouvement contre la réforme des retraites, des élèves du lycée Galilée de Combs-la-Ville (Seine et Marne) ont eu de drôles de devoirs à faire :

  • « Faire un historique d'une cinquantaine de lignes sur le système des retraites par répartition français depuis 1946. »
  • « Décrire les systèmes actuels des pays européens suivants : Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne, Suède. Même question pour la Chine et Etats-Unis. »
  • « Représenter, sous forme graphique, l'évolution, de 1946 à 2010, des espérances de vie. »
  • « Présenter précisément en une trentaine de lignes la réforme prévue en 2010. »
  • enfin, une dissertation : « Le départ à la retraite des salariés facilite-t-il nécessairement l'accès à l'emploi des jeunes ? »

Après les blocages et les manifestations, parfois tendues, de la fin du mois d'octobre, les lycées français ont retrouvé leur calme. Dans beaucoup d'établissements, les sanctions des proviseurs n'y sont pas pour rien.

 

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole