Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 09:58

(Source AFP)

Plusieurs milliers de lycéens ont à nouveau manifesté vendredi, généralement dans le calme, contre le projet de réforme des lycées dans de nombreuses villes de l'Hexagone, notamment dans l'Ouest, ainsi qu'à La Réunion où quelques incidents ont été signalés.

Quelques incidents isolés ont également eu lieu à Brest, Nantes, Vitrolles et Nancy, où un enseignant et un parent d'élève ont été légèrement blessés lors d'échauffourées dans l'enceinte d'un lycée professionnel.

A La Réunion, où près de 5.000 lycéens ont manifesté, quelques affrontements on eu lieu avec les forces de l'ordre à Saint-Pierre et Saint-Denis.

Des jeunes qui voulaient forcer les grilles de la sous-préfecture de Saint-Pierre ont été repoussés par les forces de l'ordre et un jeune a été légèrement blessé. A Saint-Denis, des jeunes qui s'approchaient de la préfecture ont également été repoussés par la police. Six jeunes, non lycéens, ont fait l'objet d'un rappel à la loi après avoir lancé des canettes sur les policiers.

La plus forte mobilisation a été enregistrée, comme les jours précédents, dans l'ouest qui est en pointe du mouvement lycéen depuis une semaine.

A Rennes, 4.000 jeunes selon la police, 6.000 selon les manifestants, ont à nouveau défilé en plusieurs points de la ville, portant des banderoles proclamant notamment "L'éducation est sacrifiée, il faut se réveiller" et en scandant "Darcos t'es foutu, la jeunesse est dans la rue".

D'autres manifestations, réunissant entre 1.000 et 2.000 jeunes selon la police, ont eu lieu à Caen, Nantes, Saint-Nazaire ou Bordeaux.

La suite..

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 13:00

Depuis hier, un certain nombre d'actions (manifestations, blocages...) ont eu lieu dans plusieurs lycées de province (Amiens, Brest, Caen, Bordeaux, Chinon, Périgueux...)

Plusieurs lycées étaient bloqués lundi ou leurs cours perturbés dans plusieurs villes, dont Caen, Amiens ou Bordeaux, par des élèves opposés aux réformes voulues par le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos, a-t-on appris auprès des rectorats et un proviseur a été légèrement blessé à Brest.

A Brest, plusieurs dizaines de jeunes, sans mot d'ordre ni revendication particuliers, ont perturbé les cours de plusieurs lycées. Un chef d'établissement a été légèrement blessé en tentant de s'interposer et a dû être hospitalisé, selon la police qui a dispersé la manifestation sans violences dans l'après-midi.

A Caen, le lycée Dumont d'Urville (1.100 élèves), a été bloqué dans la matinée par une soixantaine d'élèves. L'établissement a décidé de suspendre les cours pour la journée de mardi, selon le rectorat de Caen. Le lycée Laplace (660 élèves), tout proche, a également été bloqué par quelques dizaines d'élèves.

Trois autres établissements -les lycées Jean Guéhenno à Flers et Mézeray à Argentan (Orne) et le lycée Charles Tellier à Condé-sur-Noireau (Calvados)- ont été partiellement bloqués, certains cours étant assurés, selon le rectorat.

Un des élèves bloquant le lycée professionnel Mézeray (600 élèves) a cependant indiqué à l'AFP qu'aucun cours n'avait lieu dans l'établissement et que le blocage pourrait continuer dans les prochains jours. "Nous voulons dénoncer l'aberration de la réforme du bac, général comme pro", a expliqué Quentin Giry, élève de première ES, joint par téléphone.

Dans le Sud-ouest, "on a observé de l'absentéisme en Gironde, à des degrés variables" et un rassemblement dans les rues du centre de Bordeaux a réuni "1.100 élèves", a affirmé le rectorat.

En Dordogne, la gendarmerie a dénombré 500 lycéens manifestant à Périgueux, 250 à Ribérac et 100 à Nontron. (...)


Source AFP

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 06:40

De nombreux signes avant-coureurs indiquent une mobilsation dans les lycées.
Des manifestations ont eu lieu à Bordeaux, Colmar, Mulhouse, Auch, Lyon avec parfois des incidents comme des intrusions violentes à Bordeaux et Talence (33).
Par aillleurs, la FCPE du Nord et les sections syndicales du lycée Picasso d'Avion (59) protestent contre les pressions exercées sur un lycéen. Les renseignements généraux l'auraient incité à ne plus participer au mouvement lycéen.

Vendredi 5 décembre, la Fidl appelait à une journée "lycée vide".



Il y a quelques semaines, s'est lancé l'appel à une journée "lycée vide" sur Internet.


Cet appel a pris une ampleur qui révèle que les lycéens rejettent une réforme qui n'est pas la leur : la réforme Darcos.
La FIDL appelle donc les lycéens à suivre l'appel "lycée vide" vendredi 5 Décembre, et appellera les lycéens à manifester contre la réforme Darcos dès le mois de Janvier.
Par ailleurs, la FIDL souhaite informer qu'une répression des lycéens souhaitant se mobiliser contre la réforme Darcos est en train d'avoir lieu dans les lycées : menaces d'exclusions, renvois temporaire, ou encore envois des forces de l'ordre dans les lycées lors des assemblées générales.

La FIDL prévient le Ministère de l'éducation nationale que ce n'est pas en intimidant la jeunesse qu'il réussira à faire accepter sa réforme. La FIDL, le syndicat lycéen, s'engage dès à présent à soutenir les lycéens menacés en cas de mobilisation.


(source AFP)

Journée Lycées libres: manifs et blocages de lycéens, interpellations à Auch

Plusieurs centaines de lycéens ont défilé vendredi dans plusieurs villes de l'Est, du Centre et de Midi-Pyrénées contre la réforme du lycée et une dizaine d'entre eux ont été interpellés lors d'incidents à Auch, selon la police et les organisateurs.

Les lycéens d'Auch ont été interpellés après l'irruption de manifestants, venus des lycées Pardailhan et Garros, au lycée privé de l'Oratoire, où ils ont forcé le passage, provoquant quelques dégradations au passage.

Une poubelle a également été enflammée devant le lycée Pardailhan.

A Auch, la manifestation, qui s'est tenue comme dans le reste de la France à l'appel de l'organisation lycéenne Fidl, a regroupé quelque 3O0 à 350 élèves, selon les estimations de la police et des organisateurs. Une délégation des élèves a été reçue à la Préfecture du Gers, où elle a remis une motion protestant contre la réforme.

D'autres manifestations ont regroupé un millier de lycéens à Colmar, une centaine à Mulhouse selon la police et entre 160 (police) et 200 lycéens (organisateurs) à Lyon. Des rassemblements d'une centaine de lycéens ont également été signalés par le rectorat de Toulouse à Cahors et Figeac (Lot) et à Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne).

La Fidl avait appelé jeudi les lycéens à une journée nationale "lycées vides" vendredi, afin de protester contre la réforme en cours du lycée, synonyme pour certains d'un "bac light". Selon la Fidl, cette réforme, accompagnée de "coupes budgétaires", ne règle pas les problèmes d'orientation et d'échec scolaire.



La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole