Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 18:50

C03-03

 

Occupation de l'Inspection Académique du Doubs jusqu'à la restitution des 35 postes supprimés dans le 1er degré

L'AG des enseignants et parents d'élèves du premier degré qui est entrée à l'IA de Besançon ce lundi 4 avril 2011 (soit environ 200 personnes) vient de décider d'occuper l'Inspection académique du Doubs (avenue de l'Observatoire) jusqu'à restitution des 35 postes supprimés.

Nouvelle AG demain matin.


Les syndicats SUD Education et SNUipp/FSU sont présents dans l'AG et soutiennent l'occupation.
Ils appellent les collègues du 1er degré à se déclarer grévistes à partir de jeudi 7 et à rejoindre l'occupation.
Ils appellent tous les personnels à se mobiliser et à soutenir l'AG de grève et d'occupation.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 12:57

In L'Humanité

 

 

 

50.000 postes supprimés dans l'Education nationale depuis 2007, 16.000 de plus cette année et combien de classes fermées à la clé? Partout en France, les parents d'élève, personnels de l'Education nationale et élus locaux se mobilisent pour lutter contre la casse de notre système éducatif.

 

Humanite.fr tient ici la chronique. Témoignez vous aussi via poleweb@humanite.fr.

 

  • Paris XIIIe: ENSEMBLE SAUVONS NOTRE ÉCOLE

Nous, parents, occupons l’école maternelle Bobillot Vandrezanne (Paris 13e) ce mardi 29 mars 2011, pour demander l’abandon des toutes les suppressions aveugles de postes dans l’Éducation Nationale, et en particulier garder les 9 classes de notre école! Ces suppressions massives et aveugles de postes se traduisent concrètement par la suppression annoncée au dernier CDEN d'une classe de l'école, suppression totalement injustifiée:
- les effectifs présents dans l'école sont actuellement de 240 élèves de 3 ans révolus, conformes au quota défini par le rectorat lui-même pour le maintien de 9 classes!
- les effectifs sont en hausse par rapport à l'année dernière, et cette hausse se poursuit depuis la rentrée.
- les 9 classes ont déjà en moyenne 26,7 élèves, ce qui est conforme aux effectifs moyens des écoles maternelles du quartier, et même plus élevé que la moyenne parisienne.

 


Nous refusons catégoriquement que les classes passent à 30 élèves, ce qui aurait pour conséquence immédiate la dégradation des conditions d'apprentissage pour tous nos enfants. Le rectorat cherche à compenser toute ouverture de classe sur Paris par une fermeture de classe ailleurs à tout prix. Mais si une nouvelle école ouvre bien enfin aux Grands Moulins, cette école correspond aux besoins des nouvelles constructions de ce quartier, et ne concerne en aucun cas le secteur des familles de Bobillot-Vandrezanne!
Nous nous sommes rendus en délégation au rectorat, parents élus FCPE et UNAAPE, avec l'appui des syndicats, de la mairie, de la FCPE 13e et Paris, avons apporté la pétition, accroché une banderole sur la façade Bobillot afin d'alerter les habitants du quartier, occupons le bureau du directeur mardi dernier et ce matin. Nous occuperons l'école toute la soirée du vendredi 1er avril, pour une soirée des écoles à laquelle sont conviés parents, enseignants, élus. Nous sommes déterminés et resterons mobilisés jusqu'à ce que nous ayons l'assurance que nos enfants auront une rentrée scolaire 2011-2012 digne du service public auquel nous sommes fondamentalement attachés. Pour sauver l’école publique, laïque, gratuite et égale pour tous

 


Conseil local FCPE de l’école maternelle  Bobillot Vandrezanne (Paris 13e)

 

 La suite...
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 21:07

 

Depuis ce matin, les collègues de l'école élémentaire Romain Rolland B d'Orly ont débrayé au vu des mesures de carte scolaire qui touchent leur école. Les parents d'élèves occupent le bureau de la directrice.


En effet, bien que le groupe scolaire (2 écoles élémentaires et 2 écoles maternelles) compte 765 élèves en ZEP dont 60 élèves pris en charge par le RASED, le dernier poste de maître spécialisé E supplémentaire est supprimé.

 

La CLIS est glissée sur Choisy sans aucune concertation avec les équipes pédagogiques, alors que la situation des CLIS sur la ville aurait nécessité une troisième ouverture.


Sud éducation exige:
-L'annulation de cette suppression de poste.
-L'ouverture d'une CLIS sur Orly à la hauteur des besoins.
-Le maintien et le développement des postes RASED et des maitres supplémentaires.


Créteil le 29 mars 2011

 


 

Conseils des maîtres                                                 Orly le 29 mars 2011

Groupe scolaire

Romain Rolland / Noyer Grenot

Avenue Molière

94310 Orly

 

                                                                                        A

 

                                                                                        M. l’Inspecteur d’Académie

 

                                                                                        S/C

 

                                                                                        Mme l’Inspectrice

                                                                                        De l’Education Nationale

                                                                                        De la 13éme circonscription

 

 

 

 

 

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

 

 

 Nous tenons à vous faire part de notre colère et de notre vive indignation concernant la fermeture définitive du dernier poste d’enseignant spécialisé du RASED sur le groupe scolaire Romain Rolland/ Noyer Grenot.

Le groupe scolaire est situé en ZEP (765 élèves)  et ne dispose plus d’aucun moyen spécialisé pour les élèves en difficulté.

Nous sollicitons la révision de cette décision qui porte atteinte à la totalité de la lutte contre l’échec scolaire ( projet académique).

 

Soyez assuré, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, de  notre  entier attachement au service public de l’éducation.

 

Les membres des conseils des maîtres

 

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 12:55

 

 

customLogo

 

Nous sommes un lycée de Haute Vienne, Saint Junien plus précisément, et nous avons occupé le lycée ( parents, élèves et enseignants) pendant 2 semaines avant les vacances, puis cette action a été reconduite à la rentrée.

 

D'autres collectifs existent en Creuse, Corrèze, et Charente, menant de nombreuses actions pour protester contre les conséquences de la réforme du lycée et les suppressions diverses qui ont lieu un peu partout dans l'Education Nationale.

 

Le site : http://www.eluardendanger.fr/

 

La résistance s'organise partout

  Nous ne sommes pas les seuls à nous mobiliser : si vous aussi vous êtes au fait d'une action en cours, faites le nous savoir ...
Complétez le formulaire en cliquant ici... ou laissez un message sur le forum 
Un document à faire publier :
gestion@eluardendanger.fr

Voir la page les établissements en action pour suivre l'actualité dans les établissements qui se sont dotés d'un site internet.
Au besoin, nous contacter si vous voulez votre propre site, on vous aidera à démarrer...
  

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:13

 

 C03-01.jpg

 

 

DECLARATION DE MAIRES DU VAL DE MARNE

POUR  UNE ECOLE PUBLIQUE et REPUBLICAINE !

Réunis ce jour, nous tenons à dénoncer fermement la nouvelle vague de 16 000 suppressions de  postes d’enseignants, de surveillants et personnels administratifs, votées au parlement pour la prochaine rentrée, s’ajoutant aux 50 000 autres depuis 4 ans.

  • Avec la non tenue du CDEN au prétexte d’élections cantonales, nous sommes dans un véritable déni démocratique envers les élus locaux, principaux partenaires de l’Education nationale, et envers ses personnels.                                                                                   Nous dénonçons les consignes de silence données sur les prochaines mesures de carte scolaire  comme l’absence de réponse à nos diverses interpellations en direction de l’Etat et de ses services (préfet, inspection d’académie.)
  • Elus de terrain, nous déplorons au quotidien les effets néfastes de ces restrictions de moyens  de la maternelle au lycée :

- chute alarmante de la scolarisation des moins de 3 ans ,

- quasi disparition des RASED et de l’aide spécialisée aux enfants en difficulté,

- insuffisance chronique d’assistants de vie scolaire,

- remise en question de certaines options au collège et lycée faute de dotations suffisantes, - - démantèlement de la formation professionnelle des enseignants,

- remplacements de plus en plus aléatoires des enseignants du secondaire :15 jours de délai, remplacements tardifs de congés longue durée prévisible,

- Asphyxie de la médecine scolaire qui n’est plus en mesure d’assurer les examens réglementaires auprès des enfants,

- bourrage des effectifs en classe  malgré les difficultés croissantes chez les élèves,. .

Cette liste n’est hélas pas exhaustive. Cela affecte aussi l’offre scolaire, aux contenus pédagogiques et dispositifs éducatifs revus à la baisse.

  • Nous alertons le gouvernement sur les dangers que font courir aux enfants et aux jeunes son renoncement à une égalité d’accès à l’éducation pour tous. Ses réductions budgétaires, avec les suppressions de postes déjà opérées et à venir pour la rentrée 2011, ont les conséquences socio-éducatives préjudiciables pour leur avenir. Nous dénonçons ce gâchis organisé d’une frange importante des élèves .
  • Nous refusons de voir les populations de nos villes privées de la qualité indispensable du service public et laïque d’éducation nationale. Face aux difficultés sociales et aux inégalités territoriales, il conviendrait au contraire de renforcer les moyens consacrés à l’enseignement comme l’indique clairement le Code de l’éducation.
  • Nous affirmons que l’éducation doit être un investissement avant d’être une dépense !
  • Face à ces mesures unilatérales, graves et sans véritable anticipation des conséquences, nous disons STOP ! STOP au dépeçage de l’éducation nationale  remettant en cause de l’égalité dans l’accès aux savoirs et connaissances. Le plus haut niveau d’éducation possible pour tous est  pourtant l’un des socles fondateurs  de l’ Ecole publique, laique  et républicaine.
  • Nous exigeons  une ambitieuse et exigeante politique publique de l’éducation à la hauteur des enjeux, et des défis sociaux, économiques et culturels de notre temps.

Nous, maires signataires de cet appel, appelons tous nos collègues  à une protestation collective devant ces reculs dramatiques, au-delà des mobilisations locales indispensables qui se mettront sans aucun doute en place avec la publication de la prochaine carte scolaire.

Nous appelons tous les maires, et autres élus, quelque soit leur sensibilité,  à se mobiliser en les invitant à soutenir les actions en cours et à impulser une dynamique de mobilisation citoyenne (parents, enseignants, DDEN, syndicats, associations, ….) autour de cette question essentielle.

Nous proposons une 1ére étape avec un rassemblement de tous les acteurs

le Mercredi 30 mars à 16h30 devant l’inspection académique de Créteil.

Arcueil le 7/03/2011

  

Daniel BREUILLER                       Jean-Jacques BRIDEY                                    Jean-Luc LAURENT

 Maire d’Arcueil                               Maire de Fresnes                                 Maire de Le Kremlin Bicêtre

 

Régis CHARBONNIER                              Patrick SEVE                             Jean-Yves LE BOUILLONNEC

Maire de Boissy-Saint-Léger              Maire de l’Hay-les-Roses                         Maire de Cachan

 

   Joseph ROSSIGNOL                                                        Christine JANODET                           

 Maire de Limeil-Brévannes                                                   Maire d’Orly           

 

Nb : L’association des élus communistes et républicains du Val-de-Marne (ADECR 94) a  décidé de répondre favorablement à cet appel en y participant « avec écharpes, banderoles,… »                     

 

 

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 17:24

2010-0106.JPG

 

 

In Nouvel Obs

 

 

Les manifestations contre les 16.000 suppressions de postes prévues à l'Education nationale en septembre ont peu mobilisé samedi malgré l'appel des principaux syndicats d'enseignants, de lycéens et d'étudiants.

 
 Les manifestations contre les 16.000 suppressions de postes prévues à l'Education nationale en septembre ont peu mobilisé samedi, malgré l'appel d'un collectif de 25 organisations comprenant les principaux syndicats d'enseignants, de lycéens et d'étudiants, et la FCPE (parents d'élèves).
Les syndicats expliquent cette situation par le contexte international et la lassitude face à un gouvernement qui affiche la fermeté.

A Paris, un cortège a rassemblé plusieurs milliers de manifestants (5.500 selon la police, 12.000 selon la FSU) entre le jardin du Luxembourg et la place de la Bastille. Parmi les manifestants, 2.000 à 3.000 enseignants venaient de plusieurs départements de province à l'appel du SNES, premier syndicat des enseignants des collèges et lycées, a-t-on constaté sur place.

 

A Toulouse, entre 1.500 et 2. 200 personnes, selon les sources, sont descendues dans la rue. Ils étaient entre 1.200 et 3.000 à Lyon, entre 950 et 2.000 à Besançon, entre 800 et 1.500 à Clermont-Ferrand, entre 850 et 2.000 à Rennes, entre 600 et 1.000 à Strasbourg, entre 500 et 1.000 à Aix-en-Provence, ou encore 950 (police) à Lille, 800 (police) à Nantes, et 1.200 à 1.500 (organisateurs) à Nancy.

 

La suite...

 


 

In France2

 

D'autres vidéos ici sur le blog lecoledufresnecamillyvivra.over-blog.com/
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 12:29

C03-01.jpgCe samedi 19 mars, à 11h30, à Tassin la Demi Lune, M. Queyranne inaugure les nouveaux bâtiments d'une cité scolaire privée !

 

La Région a financé à hauteur de 338 000 € les travaux de mise en conformité du bâtiment « le grand collège » et de restructuration / extension de la demi-pension de l'Institution Saint-Joseph, 7 rue lieutenant Audras.
 
Le collectif pour la cité scolaire Jean Moulin ira interpeller le président de la Région qui investit dans les établissements privés mais ne s'oppose pas aux projets du rectorat de casse de l'enseignement public de Lyon 5ème, à deux pas de là !
 
Et l'après-midi, nous manifesterons pour défendre l'école publique, à 14h30, place Bellecour.
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:55

09-2009_0069.jpg

In Libération 

 

Education. Ce samedi, parents et enseignants dénoncent les coupes franches de la rentrée 2011.

 

Un collectif de 25 organisations - dont les principaux syndicats de l’éducation et la première fédération de parents d’élèves (la FCPE) - appellent ce samedi à une nouvelle journée de mobilisation dans toute la France, afin de dénoncer les 16 000 suppressions de postes à la rentrée 2011. Cette fois, les protestataires ont un argument inattendu: un rapport officiel souligne que la France est le pays de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) ayant le plus bas taux d’encadrement en moyenne dans l’enseignement, du primaire à l’université confondus.

 

Le collectif estime que les 50 000 suppressions de postes qui ont touché en cinq ans l’Education nationale ont produit des effets désastreux : chute du nombre d’enfants scolarisés de moins de trois ans, classes toujours plus chargées, suppressions d’options ou de filières, fin des dédoublements de classes, «établissements innovants» en difficulté, etc.

 

Or, le ministre de l’Education Luc Chatel avait annoncé que ces suppressions se feraient «sans problèmes». Pour contrer les critiques, il brandit un graphique montrant la hausse continue du nombre d’enseignants depuis les années 1990 avec, en parallèle, la baisse des effectifs d’élèves. A la rentrée 2011, on attend toutefois, selon les données officielles, 50 800 élèves en plus, essentiellement au collège (33 500) en raison de l’arrivée des enfants du baby boom du début des années 2000.

 

En février, le Centre d’analyse stratégique (CAS), un organisme rattaché au Premier ministre qui «éclaire le gouvernement dans la définition et la mise en œuvre de ses orientations stratégiques», a involontairement apporté de l’eau au moulin des protestataires. Dans son «tableau de bord de l’emploi public», il a conclu, sur la base de données de l’OCDE, que la France avait le taux d’encadrement «le plus faible, avec seulement 6,1 enseignants pour 100 élèves et étudiants, alors que la Suède, la Grèce ou le Portugal dépassent les 9 enseignants».

 

 

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 07:27

Appel adopté lors des réunions d’enseignants du mercredi 9 mars :

 

Enseignants des écoles de Calais, Guînes, Oye-Plage, Polincove, Saint Omer, Longuenesse, Zudausques, Lens, Oignies, Méricourt, Avesnes le Comte,… nous nous sommes réunis le 9 mars avec les syndicats SNUDI-FO et SNE-CSEN du Pas-de-Calais.

Nous sommes syndiqués au SNUDI-FO, au SNE-CSEN, au SGEN-CFDT ou non syndiqués.

 

Nous n’acceptons pas la suppression de 16 000 postes dans l’Education nationale décidée au nom de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) pour faire des économies sur le dos de l’Ecole et des élèves.

 

Nous n’acceptons pas les 141 suppressions de postes annoncées pour l’enseignement primaire dans le Pas-de-Calais.

 

Nous n’acceptons pas les fermetures de classes, l’augmentation des effectifs, la multiplication des niveaux d’enseignement dans les classes, les suppressions de postes spécialisés, de RASED, la « déscolarisation » des enfants de deux ans, la suppression des postes d’intervenants pour les langues, la diminution du nombre de remplaçants, la diminution des postes au concours, les suppressions d’aides administratives pour les directeurs.

 

Nous décidons de contacter tous les syndicats, les élus municipaux et les associations de parents d’élèves.

 

Nous décidons d’appeler à un rassemblement des enseignants et des parents d’élèves devant l’Inspection Académique d’ARRAS le mercredi 23 mars à 15 heures.

 

Nous demandons à tous les syndicats de reprendre cet appel et de participer à ce rassemblement.

 

D’ores et déjà, les syndicats SNUDI-FO et SNE-CSEN ont décidé d’y appeler et de demander à l’Inspecteur d’Académie de recevoir les délégations des écoles.

 

Pas une suppression de poste !  Pas une fermeture de classe !

 

Nous appelons tous les collègues, les parents d’élèves, les élus

à se rassembler pour défendre cette exigence :

 

Mercredi 23 mars, 15 h 00

A l’Inspection Académique d’Arras

« Là où ça se décide »

 

Nous nous adressons aux autres organisations syndicales.

Ensemble dans l’unité, rassemblons-nous devant l’IA !

 

VENEZ NOMBREUX, DE TOUT LE DEPARTEMENT

AVEC LES DOSSIERS DE VOS ECOLES

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 18:01

La rétention des projets d'école pour protester contre l'absence de moyens de remplacement sur la circonscription (et ailleurs !) a été l'action choisie par l'ensemble des écoles de Trappes.

La totalité des écoles  (-1 !) a remis collectivement à  l'IEN une  seule fiche action avec un préambule.

 

Une cinquantaine de collègues s'étaient donnés rendez-vous devant l'Inspecion en présence de la presse.

 

D'autres actions sont prévues pour la fin du mois avec le second degré.

 

preambule.jpg

 15-03-2011-18-22-09.jpg

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole