Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

30 janvier 2009 5 30 /01 /janvier /2009 17:37

Pour la défense de l'école publique, poursuivons...


"Marche aux flambeaux pour l'Ecole"

mardi 3 février à Toulouse


Un marche aux flambeaux coordonnée depuis

 

Nous proposons de rejoindre le cortège

Sud au métro Marcel Langer à 19h,

pour arriver au place du Capitole entre 20h et 20h30.


L'IUFM a prévu ce même 3 février

une

 

nuit de l'IUFM.

Stagiaires, étudiants, et personnels participeront à l'un des cortèges
de la descente aux flambeaux. Ils prévoient une animation (happening théâtral) au point de rencontre des 5 cortèges,
et invitent ensuite à venir les soutenir sur le site de l'IUFM (certainement Avenue de Muret, à préciser).


"Attachons-nous à notre école maternelle"

vendredi 6 février à 8h30 à notre école


Action nationale :

 

Attachons-nous à notre école !


Pour symboliser notre attachement à l'école maternelle

 réalisons une chaîne humaine, en se liant symboliquement aux grilles de notre école.

depuis 5 points de la Ville.
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 12:30

Les directeurs d'école menacés !

 

 

 

 

Malgré quelques annonces de recul de Xavier Darcos et Nicolas Sarkozy sur la réforme de l'école, dans la réalité le rectorat n'a pas changé sa politique et maintient une pression très forte sur le corps enseignant et sur les parents.

 

Les directeurs d'école ont été menacés de mutation s'ils continuaient à collaborer avec les parents et à ne pas s'opposer à eux. Cela s'ajoute aux pressions envers les enseignants concernant les heures de soutien ou les évaluations de CM2.

 

Pour montrer au ministre que nous refusons sa politique de destruction,

nous, parents d'élèves de l'école maternelle Maryse Hilsz (75020),

avons décidé d'occuper l'école tous les mardis matins.

 

La politique du bâton et de la carotte semble être l'unique voie envisagée par ce ministère. Aucune discussion ni négociation n'est à l'ordre du jour avec la principale fédération de parents d'élèves.

 

Nous, parents, restons d'autant plus mobilisés que contrairement à ce qui est dit par le ministre, la destruction de l'école est toujours en cours.

L'inspecteur d'académie de Paris, Edouard Rosselet, vient d'annoncer la suppression de 81 postes de RASED sur Paris et d'autres postes spécialisés dans les CAPP (centre d'adaptation psycho-pédagogiques), les CMPP (centre médicaux psycho-pédagogiques) et dans les hôpitaux.

 

A Paris, on assiste donc à la fin de l'aide spécialisée apportée aux enfants en difficulté. C'est la solidarité même de la société française qui est mise en brèche !

 

Nous exigeons l'abandon des mesures administratives et des décrets Darcos, et revendiquons la mise en œuvre d'une politique éducative ambitieuse, pour éradiquer vraiment l'échec scolaire et pour œuvrer à une école de la réussite pour tous.

 

 


mardi 27 janvier :

  occupation des écoles parisiennes

  http://parents20.free.fr

jeudi 29 janvier :

  manifestation nationale

  http://www.29janvier2009.fr

samedi 31 janvier :

  coordination nationale

  http://www.appeldesappels.org

vendredi 6 février :

  manif flash

  http://attachons.nous.a.notre.ecole.over-blog.com/

 

Les parents d'élèves du 20ème




Occupation de l' école maternelle Surmelin Paris 20ème



La mobilisation des parents continue.
Nous occupons l' école maternelle Surmelin ce mardi matin.
Nous serons auprès de tous les enseignants dans le cortège Parents-enseignants contre les mesures Darcos  dans la manifestation du jeudi 29 janvier 2009 dès 14H



  

Ecole maternelle des Amandiers Ecole élémentaire des Amandiers

90 rue des Amandiers 103/111 rue des Amandiers

75020 PARIS 75020 PARIS

COMMUNIQUE DU MARDI 27 JANVIER 2009


Avis aux journalistes :

mardi 20 janvier, au moins 23 écoles étaient occupées dans le XXème arrondissement de Paris lorsque l’AFP en

annonçait 20 dans tout Paris.

Ecoles occupées dans le XXème le mardi 20 janvier :

Ecoles maternelles :

10 rue de ménilmontant, Tourtille, Maryse Hilsz, Bidassoa, 90 rue des amandiers, Couronnes, 99 pyrénées,

Bretonneau, Eupatoria, Pali Kao, 166 Pelleport, Surmelin, Olivier Metra, Gambetta

Ecole élémentaires :

31 rue étienne dolet, 293 rue des pyrénées, 29 rue télégraphe, Julien Lacroix, 103/111 rue des Amandiers,

Vitruve/Josseaume, 99 Pelleport, 166 Pelleport, 103 av Gambetta

PARENTS SOLIDAIRES ET MOBILISES

ECOLES DES AMANDIERS OCCUPEES


ECOLE VITRUVE OCCUPEE

Une autre école est possible… Enseignants et parents, réfléchissons ensemble !

 

Le contexte actuel montre un monde qui doit changer.

Le changement ne peut se faire que dans l’ouverture, le partage et le respect de chacun.

Nous, parents d’élèves, souhaitons aussi que l’école se réforme.

 

Nous refusons le modèle de société mis en oeuvre par les réformes Darcos :

- forme abstraite d’intelligence valorisant la répétition, le modèle plutôt que la réflexion

- évaluations vécues comme sanction et entretenant le sentiment d’échec

- mise en concurrence des élèves et des écoles plutôt que des échanges interscolaires

- appauvrissement des liens sociaux entre parents, enseignants et enfants (par exemple la suppression du samedi)

 

Nous souhaitons une école où la responsabilité de chacun est à développer.

Les enfants, les instituteurs et les parents peuvent travailler ensemble autour de projets collectifs, des expériences alternatives nous le montrent chaque jour.

 

Nous exprimerons jeudi, aux côtés des enseignants, notre refus des réformes Darcos.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 12:36

In Depeche.fr


H
ier, les parents de l'école Germaine-Barès d'Aspet ont décidé d'occuper les locaux scolaires et plus précisément les bureaux de la directrice du primaire et du directeur de l'école maternelle. Une occupation décidée dans la foulée de la « Nuit de des écoles » organisée mardi et qui avait réuni 120 personnes (parmi lesquelles les élus locaux, départementaux et régionaux) pour protester contre le projet de réforme du ministre Xavier Darcos.

Les parents avaient décidé de ne pas perturber les ours. Aussi, c'est le bureau de la directrice Françoise Pailhé qui a été pris pour cible. « Nous avons procédé à un blocage administratif c'est-à-dire que nous avons bloqué l'ordinateur de la directrice, intercepté ses mails et ses coups de téléphone ».

Vers des sanctions pénales ?

Prévenue, l'inspection d'académie n'a pas goûté le procédé et a demandé illico à la directrice d'appeler les gendarmes. « Ils ont débarqué vers 9 h 40, raconte Corinne Tancrède. Ils étaient chargés de relever l'identité de tous les parents présents et ont noté particulièrement les noms de ceux qui avaient touché à l'ordinateur. Ils nous ont également expliqué que nous risquions des sanctions pénales », raconte Corinne Tancrède. Des propos qui n'ont pas entamé la détermination de parents d'élèves bien décidés à défendre leurs idées. « Nous pensons que l'inspection d'académie, en nous envoyant les gendarmes, a estimé qu'il ne fallait surtout pas que notre mouvement s'étende à d'autres écoles. Mais nous sommes bien évidemment en contact avec les autres établissements du secteur », affirment les parents.


La suite...

 
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 06:34
Communiqué :
Vendredi 23 janvier 2009 de 18h30 à 22h30, à l'école primaire Télégraphe, 29 rue du Télégraphe 75020 Paris, ce sont plus d'une cinquantaine de parents, une vingtaine d'enseignants, venus de la polyvalente 166 rue Pelleport, de la maternelle Télégraphe et de la maternelle 99 rue Pelleport, qui ont échangé et donné leurs points de vue sur l'école.

Tous sont déterminés à défendre l'école publique, tous sont déterminés à ne pas laisser passer des réformes nuisibles, imposées sans concertation. 

Nous continuons à occuper l'école le mardi.

Nous voulons des états généraux pour l'école publique et son avenir.

Contacts : 06 10 88 51 46 - 06 87 13 41 92
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 20:26
Les écoles de Villiers sur Marne (94) se mobilisent !!

Le jeudi 22 janvier, une manifestation devant l'inspection de la 25è circonscription(regroupant 80 enseignants) , suivie d'une marche jusqu'à la mairie de Villiers sur Marne a eu lieu.

Le vendredi 23 janvier, dans le cadre de la Nuit des Ecoles, deux actions ont été menées:
- à l'école primaire Dauer, regroupant un grand nombre d'enseignants de la commune ainsi que des parents d'élèves, et ce à partir de 18h

- à l'école maternelle Mistral (moment de sensibilisation des parents autour de "la fête de la Galette") de 20h à 22h



Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 20:50

Communiqué à la presse le vendredi 23 janvier 2009

Maternelle Ménilmontant / élémentaire Dolet - Paris 20ème


M. Xavier Darcos devientrait-il nerveux ?

 

Malgré les mesures de rétorsions contre les premiers enseignants grévistes et « objecteurs » que M. Darcos fait exécuter par sa hiérarchie, mercredi dernier au Rectorat, 290 enseignants des écoles primaires parisiennes ont déposé une lettre de refus d’appliquer les heures de soutien. Mais M. Darcos fait la sourde oreille. Pour faire diversion il lance un nouveau contre-feu en annonçant des « médiateurs », lui dont le gouvernement a supprimé des milliers de surveillants et personnels d’accompagnement ces dernières années !

 

Parions que cette nouvelle mesure de diversion, dont la pertinence ne résiste pas à la moindre analyse, aura le même « succès » que le contre-feu médiatique déjà ouvert lors de la première grande grève des enseignants contre cette réforme au printemps 2008, lorsque le Président Sarkozy avait cru judicieux d’annoncer fièrement le Service Minimum d’Accueil, dont la suite à montré à quel point cette mesure était bâclée et inapplicable.

 

Alors que des familles et des enseignants préparent pour ce soir une « Nuit des écoles de Paris », nous apprenons que certains directeurs/directrices se voient menacé-e-s de sanctions (financières, mutations...) car à l’intérieur de leurs établissements ce sont « les parents qui ont pris le pouvoir » (dixit la hiérarchie) et que « c'est inacceptable ».

 

Ces manoeuvres d’intimidation auprès des établissements scolaires manifestant leur opposition aux mesures Darcos sont pathétiques. M. Sarkozy prend-il au pied de la lettre la célèbre formule du 20ème siècle : « Les instituteurs, soldats de la République » ? M. Darcos veut-il se comporter en général, faire passer les « mutins » en cours martiale ? Ces tentatives résonnent comme un aveu de faiblesse. Qu’imagineront-il contre les familles ?

 

En attendant de le découvrir, les parents d’élève de notre école organisent ce soir, dans le cadre de l’opération « La nuit des écoles de Paris » :

L’APÉRO–FORUM  DES  PARENTS,
AMIS, VOISINS,  ENSEIGNANTS,  DES  ÉLÈVES  DE  LA  MATERNELLE  MENILMONTANT ET DE L'ELEMENTAIRE DOLET.

À partir de 18 heures, un moment d’échange et de solidarité autour de quelques douceurs.

Refusons la « réforme Darcos » !

Contacts
Damien 06 06 43 11 36 Raphaële 06 61 59 75 30

liste des écoles occupées : http://www.cpe75.org/spip/Soiree-nuit-des-ecoles-du-23

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 18:04

In LaDepeche.fr


L
a nuit des écoles a débuté mardi vers 19 heures par un rassemblement dans le froid glacial sur le parvis de la mairie où de nombreux parents d'élèves, enseignants des quatre écoles de Castanet et leurs soutiens ont partagé le vin chaud accompagné de Bruno et son accordéon. Ce qui a donné un ton convivial à cette nouvelle manifestation. Même, si l'ont dit que la musique adoucit les mœurs, la colère n'est, néanmoins, pas retombée. Elle enflerait plutôt. En effet, une grande majorité d'enseignants et les parents poursuivent leur combat contre les mesures Darcos qui sont mises en place pour réformer l'école.


Afin de poursuivre les discussions entamées à la lueur des lampions, ils se sont retirés dans leur groupe scolaire respectif où les portes sont restées ouvertes toute la nuit. Ils ont alors partagé un repas, des informations et débattu. De nombreuses questions ont été posées au court de la soirée, telles que : « Pourquoi ces mesures, quelles conséquences pour les enfants et l'avenir de l'école publique ? »


Anne-Marie Espinasse, directrice de l'école maternelle à Damaze- Auba donne son point de vue : « Jamais nous n'avons vu un assaut de mesures de cette nature, qui appelle au démantèlement de l'école publique. Concrètement, nous la voyons disparaître. Il n'y a jamais de concertation, jamais d'avis de chercheurs en éducation. Un mépris affirmé du ministre vis-à-vis des enfants et des enseignants, de l'école en général. Il discrédite l'école publique pour l'ouvrir au privé ».


Dans chacune des écoles, mardi soir, les enseignants et les parents étaient d'accord pour poursuivre les actions entreprises, même si certains étaient découragés ou pessimistes. Ils disent trouver la force de combattre grâce à l'espoir qu'un jour cela change à condition que ce ne soit pas trop tard.


Ils appellent à un nouveau rassemblement d'abord le 26 janvier, RASED et enseignants se rassembleront devant l'inspection d'académie à Toulouse entre midi et deux heures et ensuite pour la grève nationale interprofessionnelle le 29 janvier prochain.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 17:58



COMMUNIQUE DE PRESSE
  
Paris, vendredi 23 janvier 2009
 
 
Nous, parents d'élèves de l'école maternelle Maroc, Paris 19, située dans une Zone d'Education Prioritaire, nous occupons le bureau de la directrice, aujourd'hui, vendredi 23 janvier, de 8H30 jusqu'à ce soir, pour alerter des menaces qui pèsent  sur le système éducatif de nos enfants (de la maternelle au lycée).
 
Nous nous mobilisons :
 
CONTRE LA SUPPRESSION DE 3000 POSTES RASED
CONTRE LA SUPPRESSION DE LA MATERNELLE POUR LES 2 ET 3 ANS
CONTRE LA SUPPRESSION DE 6000 POSTES DANS LE PRIMAIRE A LA RENTREE 2009
CONTRE L AIDE PERSONNALISEE DES ELEVES DITS EN DIFFICULTE HORS DU TEMPS SCOLAIRE
 
POUR LA SAUVEGARDE D'UNE ECOLE PUBLIQUE
POUR UNE VRAIE EGALITE DES CHANCES
 
Nous, parents et enseignants des écoles parisiennes, refusons la mise en oeuvre de la réforme Darcos de l'école primaire qui représente une véritable régression et constitue une menace pour l'avenir même de l'école publique.

L'ensemble des mesures Darcos provoque une dégradation des conditions d'apprentissage de l'enseignement et conduit à l'aggravation des inégalités au lieu de les réduire.

Nous refusons la mise en place de « l'aide personnalisée », suite à la suppression de deux heures d'enseignement hebdomadaire. Ce dispositif sert de prétexte à la suppression de 81 postes de RASED (réseaux d'aides spécialisées pour les élèves en difficulté) pour la rentrée prochaine sur Paris (3000 au niveau national au budget 2009).

Nous réaffirmons que l'aide à tous les élèves doit être assurée sur le temps scolaire, dans des classes à effectif réduit, par les équipes enseignantes, avec l'appui des membres du RASED.
Nous nous opposons à la suppression de 6000 postes d'enseignants dans le primaire dès la rentrée 2009.
Nous dénonçons la mise en concurrence programmée entre les écoles, notamment par le biais des évaluations CE1/CM2.

Nous exigeons le maintien des missions du RASED, le renforcement de ses moyens en formant le nombre de maîtres spécialisés permettant de répondre à tous les besoins identifiés par les équipes éducatives.

Nous revendiquons le maintien de la maternelle et l'abaissement des effectifs par classe à tous les niveaux de l'école primaire.
Nous exigeons l'abandon des mesures administratives et des décrets Darcos, et revendiquons la mise en oeuvre d'une politique éducative ambitieuse, pour éradiquer vraiment l'échec scolaire et pour une école de la réussite de tous.
Pour répondre au mépris de l'Académie de Paris et à l'absence de concertation, les parents d'élèves et les enseignants occuperont leur école le vendredi 23 janvier 2009.
           
Les parents d'élèves de l'école maternelle – 32 rue du Maroc-75019 Paris

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 17:58

In La Depeche.fr


«
SOS détresse à l'école. Darcos démission. Touche pas à la maternelle» : ces slogans ont été prônés fièrement dans les rues de Saint-Lys mardi soir lors de la nuit des écoles. Dès 19h, des familles d'écoliers de la maternelle et des instituteurs- qui ont revêtu le gilet jaune, signe de la protestation contre les réformes Darcos, sont allés chercher les collègues et écoliers mobilisés aux écoles primaires du Gazailla et de l'Ayguebelle.


Tout ce cortège a convergé vers la halle où les élus et des habitants sympathisants de cette grogne les attendaient. La mairie avait même mis des lampions à la disposition des manifestants.

Le mouvement va se durcir

Il fait très froid mais l'envie d'en découdre «pour sauver l'école» réchauffe tout le monde. Pas moins de 300 personnes de Saint-Lys mais aussi de Fonsorbes, Fontenilles et villages aux alentours.

 «Ce soir, je me sens moins seule», a confié une institutrice. Des bambins de 4 ans ouvrent le défilé. La maman de l'un d'eux explique : «Dans les maternelles, les enseignants apprennent aux petits à tenir leur stylo et à être sociable. Si demain, on ferme les maternelles, combien d'enfants daltoniens, dysorthographiques, dyslexiques ne seront plus repérés? Beaucoup de parents qui ont des enfants en maternelle n'ont pas encore compris les enjeux de notre combat. A cet âge, en tout cas au Petit Prince, ils ont la chance d'aller à la piscine, d'aller à la bibliothèque, de faire des activités culturelles que nous parents on n'a pas le temps de leur faire faire!»


Jacques Tène, le maire, défile avec Josiane Lassalle, adjointe chargée des Affaires scolaires. D'ailleurs sur le mur de la mairie, une banderole résume leur position : «Oui à l'école publique et laïque».

Le combat va se durcir lors de la grève du 29 janvier. Ecoles mortes en perspective. «Parents enfants, venez à Toulouse manifester!» scande un enseignant.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 20:40
In La Dépêche du Midi du 21 janvier 2009

La nuit des écoles. Des parents opposés à la réforme de Xavier Darcos ont investi pacifiquement quelque 130 écoles du département hier soir.

Haute-Garonne. Opposés à la réforme Darcos les parents ont investi 130 écoles
DDM

Plus de 130 écoles maternelles et primaires du département, étaient mobilisées hier soir pour accueillir la «Nuit des écoles », une manifestation « à la fois pacifique et revendicative », pilotée par la FCPE 31 en réponse à la réforme de l'enseignement primaire mise en œuvre par le ministre Xavier Darcos. La plupart du temps, les directeurs avaient mis un local -salle de classe, réfectoire, hall d'accueil- à la disposition des familles. L'opération s'est déroulée dans le calme et vers 21/22 heures, les mamans et les papas, parfois accompagnés de leurs enfants, rentraient chez eux après avoir partagé des sandwichs, des tartes, des galettes de rois. à Fonbeauzard et à Castanet, des adultes ont quand même décidé de camper dans l'école et de prendre le petit-déjeuner ensemble ce matin… « Les parents sont très interrogatifs. Ils sentent que des choses se préparent, mais ils ne comprennent pas tout. Ils sont vraiment inquiets pour l'avenir de leurs gamins. Il n'y a pas d'animosité entre parents et enseignants comme cela a pu arriver parfois » observe Mireille Borgetto, déléguée départementale de la FCPE.

Inquiets pour l'avenir

Dans certains endroits les parents ont choisi de se regrouper au sein d'un même établissement. Ainsi à l'école Etienne-Billières, rue d'Auch, où une cinquantaine de parents de cinq groupes scolaires des alentours de Saint-Cyprien ont débattu pendant deux heures sur l'âge d'entrée en maternelle, les tests d'évaluation des CM2 et la suppression de 1 500 postes de RASED (aide aux enfants en difficulté).

Vers 20 heures, ils ont eu la visite de Bernard Marquier, adjoint communiste, qui a expliqué que les élus toulousains s'étaient réparti les écoles « pour participer à cet épisode de la lutte » et que « si les enfants de deux ans n'étaient plus admis en maternelle, ce serait une charge financière supplémentaire pour les collectivités locales ». Assise au milieu d'un groupe de mamans, la députée PS Martine Martinel a écouté avec attention le témoignage d'une institutrice qui a démarré lundi les tests d'évaluation des CM2. « On nous demande d'évaluer les élèves en janvier sur des acquis de fin d'année scolaire », explique cette enseignante, relayée par une directrice de primaire : « ces résultats d'évaluation sont nominatifs et entrés dans une base de données ». Les parents reçoivent l'information, un peu désemparés.

« On est dans le flou le plus total, mais on se rend compte que les équipes enseignantes ont du mal à suivre elles aussi » souffle Emmanuelle Chaboureau, mère de trois enfants en maternelle et primaire. « La question des RASED est cruciale dans cette école où on s'efforce de défendre une mixité sociale. Ces enseignants font des choses formidables. Ici, ils ont créé « le café des parents » un mardi par mois ». Ici, poursuit cette maman, on n'a pas la « réunionite », mais on est vigilants ».


Mobilisés aussi à Auzeville, Ramonville, L'Union...

Lundi, les parents d'élèves de l'école d'Auzeville-Tolosane avaient ouvert le bal en attendant devant le portail l'inspecteur d'académie Dominique Barège qui se rendait sur les lieux pour observer les épreuves d'évaluation de CM2. Des parents bien décidés à obtenir des explications à propos de ce travail qu'ils contestent. Surpris mais courtois, l'inspecteur acceptait de recevoir les parents dans une salle hors de l'école.. Hier soir, c'est à l'école maternelle Sajus de Ramonville que se tenait un rendez-vous « Que va devenir l'école de votre enfant ? » Pour informer sur les évolutions en cours et à venir dans les écoles maternelles et primaires, les parents d'élèves FCPE ont organisé la « Nuit des écoles » au cours de laquelle des enseignants ont répondu aux parents.

A l'école Belbèze de l'Union, c'est une cinquantaine d'enseignants et de parents d'élèves qui hier soir, étaient dans les locaux pour demander le maintien des Rased.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole