Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 10:56

In Rue89

 

Le premier tour se tiendra dimanche 22 avril. Il tombe au début des vacances scolaires de la zone B, au milieu de celles de la zone C, à la fin de celles de la zone A.

Le deuxième tour aura lieu deux semaines plus tard, le dimanche 6 mai. Soit le dernier jour des vacances scolaires de la zone B.

Comme d'habitude, les bureaux ne fermeront pas tous à la même heure : 18 heures dans la plupart des cas, 20 heures dans les grandes villes.

L'inscription sur les listes électorales est close depuis le 1er janvier 2012. Mais quelques exceptions sont prévues pour :

  • les personnes qui viennent de déménager pour des motifs professionnels ;
  • les fonctionnaires qui viennent d'être admis à la retraite ;
  • les militaires qui sont retournés à la vie civile depuis le 1er janvier ;
  • les personnes qui ont acquis la nationalité française après le 1er janvier ;
  • les personnes qui étaient privées de leurs droits civiques et qui viennent de recouvrer l'exercice du droit de vote.

Les jeunes qui deviennent majeurs avant le 21 avril sont normalement inscrits d'office et prévenus par leur mairie que l'inscription a été faite. Si ce n'est pas le cas, ils peuvent régulariser leur situation auprès de leur mairie.

Les jeunes qui deviennent majeurs entre les deux tours, eux, ne pourront pas participer au scrutin.

La suite...

 

 


 

Modalités, conditions et textes encadrant le vote par procuration à l'élection présidentielle  

Le principe

Le vote par procuration consiste, pour un électeur absent ou empêché (le mandant) à choisir un autre électeur pour voter à sa place (le mandataire). Le mandataire doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas nécessairement dans le même bureau de vote. Le même électeur ne peut détenir plus de deux procurations, dont une seule établie en France.

Les circonstances permettant de voter par procuration

Le mandant doit se trouver dans l'une des situations suivantes :

·       avoir des obligations professionnelles le tenant éloigné de son bureau de vote le jour du scrutin ou le plaçant dans l'impossibilité de s'y rendre ;

·       être dans l'impossibilité de se déplacer le jour du scrutin en raison de son état de santé, d'un handicap ou de l'assistance apportée à une personne malade ou infirme ;

·       suivre une formation le tenant éloigné du lieu de vote le jour du scrutin ;

·       avoir quitté sa résidence pour prendre des vacances, condition valable quelle que soit sa position socio-professionnelle (salarié, retraité, étudiant, etc.) ;

·       être inscrit sur les listes électorales d'une autre commune que celle de sa résidence principale.

Les personnes placées en détention provisoire et les détenus purgeant une peine n'entraînant pas une incapacité électorale peuvent également voter par procuration.

Lieux d'établissement de la procuration

Le mandant doit se présenter devant l'une des autorités suivantes :

·       le juge du tribunal d'instance de son lieu de résidence (ou le greffier en chef de ce tribunal);

·       un officier de police judiciaires habilité (commissariat de police ou gendarmerie) ;

·       ces mêmes autorités de son lieu de travail ;

·       pour les personnes résidant hors de France, l'autorité consulaire compétente.

Pièces à fournir par le mandant pour l'établissement de la procuration

Le mandant doit justifier son identité (carte nationale d'identité, passeport, permis de conduire, etc.) et fournir une attestation sur l'honneur précisant le motif (parmi ceux figurant dans la liste qui précède) en raison duquel il lui est impossible de prendre part au scrutin. Il n'est pas demandé d'autres pièces justificatives. Toutefois, les personnes détenues doivent fournir un extrait du registre d'écrou.

Le mandant mentionne les coordonnées du mandataire (nom, prénom, adresse, date et lieu de naissance).

Le cas particulier des personnes infirmes

En cas d'état de santé ou d'infirmité sérieuse empêchant le déplacement, et sur demande écrite, un officier de police judiciaire se déplace pour établir la procuration. Un certificat médical ou un document justificatif de l'infirmité du mandant devra être joint à la demande.

Durée de validité

La procuration est valable pour une seule élection, mais pour les deux tours de scrutin.

Elle peut être portée à un an maximum s'il est établi que le mandant est de façon durable dans l'impossibilité de se rendre dans son bureau de vote. Pour les Français résidant hors de France, elle peut être portée à 3 ans.

Une procuration est toujours résiliable, y compris le jour du scrutin, si en définitive le mandant vote lui-même avant le mandataire.

Attention aux délais !

Les démarches doivent être effectuées le plus tôt possible par le mandant pour tenir compte du délai d'acheminement de la procuration vers la mairie destinataire et de son traitement en mairie. En principe, une procuration peut être établie jusqu'à la veille du scrutin. Mais le mandataire risque alors de ne pas pouvoir voter si la commune n'a pas reçu à temps la procuration qui lui est destinée. En effet, le défaut de réception de la procuration par la mairie empêcherait le mandataire de prendre part au vote.

Références :

L'exercice du droit de vote par procuration est encadré par les dispositions des articles L71 à L78 et R. 72 à 80 du Code électoral.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 17:29

LIEN vers l’ENQUÊTE

http://apen76.fr/enquete/precarisat...

 

 Au cours de ces dernières années, les réformes, dispositifs et expérimentations, mis en place sans consultation du personnel, ont profondément modifié le paysage de l’Éducation nationale.

  Ces évolutions ont permis aux ministres successifs de s’assurer leur petite place dans l’histoire de l’Institution ainsi qu’une couverture médiatique importante, occasion de fustiger « l’immobilisme » du corps enseignant et de revendiquer la palme de l’innovation.

  Il est cependant frappant de constater que les personnels comme les parents n’ont jamais été réellement consultés sur la mise en place, l’impact et les conséquences de ces décisions. Comment les acteurs de l’institution scolaire perçoivent-ils l’évolution de l’Ecole et de leurs conditions de travail ? Quelles en sont les conséquences pour les élèves ?

    C’est pour cette raison que le collectif APEN (Agir contre la   Précarisation dans l’Éducation Nationale) lance une enquête auprès des acteurs de l’École afin de connaître leur vision de l’évolution de l’Éducation Nationale.

  C’est le moment de vous exprimer sur la manière dont vous vivez ces changements. L’enquête restera en ligne jusqu’au 20 avril . Vos réponses resteront anonymes.

  Les données recueillies seront analysées par l’APEN, avec l’aide de sociologues, afin de donner le reflet le plus précis de la situation dans l’EN.

  Les données brutes seront également transmises aux syndicats et collectifs qui soutiennent cette initiative afin que chacun puisse analyser ces données et faire entendre la voix des acteurs de l’Éducation Nationale.

 Nous vous invitons donc à diffuser cette enquête le plus largement possible.

http://apen76.fr/enquete/precarisat...LIEN POUR PARTICIPER :

http://apen76.fr/enquete/precarisat...

POUR TÉLÉCHARGER LE TRACT : C’EST ICI

TRACT en format A5 : ici

POUR TÉLÉCHARGER L’AFFICHE (ÀVENIR)

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 20:34

In BastaMag

 

Acadomia vient d’être épinglé par l’Urssaf pour « travail dissimulé » et « salariat déguisé ». Le « leader » du soutien scolaire semble avoir abusé d’un régime simplifié lié au statut d’auto-entrepreneur pour rémunérer ses enseignants. S’ils souhaitaient travailler, ceux-ci se voyaient imposer un contrat de « prestataire formateur » dont Basta ! publie un exemplaire. Dans le secteur éducatif, le cas Acadomia est loin d’être isolé.

 

« Aucun lien de subordination n’existe entre le prestataire formateur et la société », stipule le contrat de prestation de services entre Acadomia et les enseignants prestataires recrutés pour assurer des cours particuliers. L’Urssaf de Paris Île-de-France en a décidé autrement. Elle vient d’épingler le leader du soutien scolaire privé en France pour « travail dissimulé » et « salariat déguisé en sous-déclaration » de cotisations sociales, selon le magazine Challenges. Acadomia incitait ses enseignants à travailler en tant qu’auto-entrepreneur, un régime fiscal simplifié de micro-entreprise, comme nous le prouve ce « contrat de prestation de services » signé entre la société Formacad, « exerçant sous l’enseigne Acadomia », et le « prestataire formateur », en région Paca.

 

Une façon pour l’employeur de s’affranchir d’une partie de ses cotisations sociales patronales. L’auto-entrepreneur s’acquitte d’une TVA de 20,5 % sur son chiffre d’affaires – et donc sur la rémunération que lui verse Acadomia – si celui-ci ne dépasse pas 32 000 euros. Interrogé par le journal gratuit 20 minutes, le directeur général d’Acadomia se défend : « Nous avions juste aidé les professeurs à s’inscrire en tant qu’auto-entrepreneurs au début du programme », a déclaré Philippe Coléon. Et justifie ces pratiques par « l’enthousiasme » suscité par le régime auto-entrepreneur.

 

Des enseignants devenus sous-traitants

 

La suite...
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 20:24

 

 

Le dépeceur de mammouth était présent au meeting de Sarkozy... avec Besson, Kouchner, Tapie.... ?

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 17:27

In Quelle Ecole pour demain ?

 

 

Ils font partie des Rased, menacés comme les maîtres "G", mais quel est leur fonction ? La réponse dans cette vidéo.

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 07:50

In IUFM en lutte

 

 

imagesLa Commission Education du Parti de Gauche a reçu le 20 février à l'Usine deux représentantes de cette fédération.

 

L'échange a porté sur le projet politique du PG pour l'école et plus particulièrement concernant les dispositifs de soutien et d'accompagnement au travers du travail des maitres E et de l'enseignement spécialisé (SHS).

 

Nous avons pu ensuite visionner le film de Pierre de Nicola sur l'aide rééducation en RASED, qui fait l'objet de projections publiques qui remportent à chaque fois un grand succès.

 

La formation et l'action du rééducateur, déjà instituteur ou professeur des écoles, est complexe et exigeante. C'est un passeur entre trois univers : cognitif de l'école, culturel de la famille et celui de l'enfant dans le respect de son temps personnel de développement (capacités à symboliser, à prendre de la distance sur les événements, sa qualité d'écoute psychique, ses possibilités de mises à distance de ses angoisses…).

Le film montre le fonctionnement du réseau d'aide et les liens avec le psychologue scolaire, le rééducateur (maître G), l'équipe éducative, les parents.

 

Il présente de nombreuses séances réelles ou en situation d'apprentissage qui mettent en oeuvre des jeux de fiction, de la créativité (marionnettes) dont l'objectif est d'aider l'enfant à devenir sujet de son propre développement au travers de la médiation corporelle, du non-verbal (jeu de domino)…

 

Le but est d'accueillir ce que l'enfant ne peut dire ailleurs qu'au travers du jeu (JE), et donc à faire avec ce qui lui manque, à prendre des risques, à se montrer pour accueillir l'angoisse, les peurs ; redonner de la confiance en soi et donc dans les apprentissages ; socialiser, selon le postulat qu'il n'y a pas de différence entre les enfants qui soit innée.

 

De nombreuses interviews de chercheurs, de pédagogues et de spécialistes de l'enfance éclairent le film (comme Boris Cyrulnik), qui dénonce la menace de disparition du rased du paysage éducatif au regard des dernières orientations des politiques éducatives du gouvernement actuel.

Notre volonté est de maintenir et de relancer une politique de recrutement de l'aide scolaire en fonction des besoins pour ces types de postes qui sont actuellement attaqués par des redéploiement ou des refus de reconduction ou de remplacement de façon plus ou moins violentes selon les recteurs d'académie, sans respect du terrain ni des enfants concernés.

 

un_parmi_les_autres-1Cette réflexion non limitative intègre tous les acteurs de l'école comme les écoles des parents, la formation des enseignants (rétablissement des IUFM, relance de la recherche universitaire en Sciences de l'Education), et bien sûr une transformation sociale de la société au travers de plus de justice et de solidarité, puisque les enfants en son le miroir et que leurs difficultés sont essentiellement le reflet des normoses sociétales (Pierre Weill).
 

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 22:03

C03-01.jpg

Nous, parents d’élèves de Saint-Ouen, organisons

 

le samedi 31 Mars,

 la projection du film « Un parmi les autres » suivie d’un débat.



Ce film, réalisé par la FNAREM* avec des professionnels, évoque avec justesse et objectivité, le rôle et l’apport des maîtres spécialisés du réseau RASED*. Il nous emmène au plus près de leur action, auprès des enfants en difficulté.
Nous croyons à cette action, et défendons la préservation des postes de maîtres E, maîtres G, psychologues au sein de notre circonscription.


Sur la circonscription de Saint-Ouen, plus de 50 % des postes de maîtres E ont été supprimés en 5 ans (2008 12 postes pourvus 2009 8 postes 2011 7 postes 2012 6 postes). Cette destruction du RASED s’inscrit dans les mesures gouvernementales actuelles visant à réduire, de manière purement comptable, le nombre de fonctionnaires de l’Education Nationale.


Les élections prochaines sont l’occasion de débattre de cette attitude et des solutions pour améliorer le droit à l’instruction, et à l’égalité des chances au sein de l’école publique.


Nous en sommes convaincus, le RASED, des enseignants formés et des personnels administratifs pédagogiques en nombre suffisant sont indispensables à la réussite des enfants de la République.


Samedi 31 mars, nous comptons sur votre présence.

*FNAREN Fédération Nationale des Associations des Rééducateurs de l'Éducation Nationale
*RASED Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté

http://ecolesendanger.free.fr

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 18:06


Les coupes sombres dans les effectifs enseignants pour la rentrée 2012 risquent de perturber gravement la rentrée 2012. En effet, la proposition de l'Inspecteur d'Académie avant la tenue du  CDEN (Le conseil départemental de l'éducation nationale) est inacceptable :

- La fermeture de tous les RASED hors éducation prioritaire va toucher des centaines d'enfants en difficulté. Ces enfants ne pourront plus bénéficier de l'aide d'enseignants spécialisés.
- La fermeture de nombreuses classes dans les écoles provoquera une surcharge des effectifs dans les classes restantes.

SUD éducation Bouches-du-Rhône appelle parents et enseignants à se mobiliser contre la destruction du service public d'éducation et appelle à se joindre à

 

une sardinade,

le 21 mars 2012 de 12h à 15h,

devant la préfecture des Bouches-du-Rhône

 

avant la tenue du CDEN à 15h qui pourrait entériner les mesures de carte scolaire annoncées.

 

20-03-2012-18-11-53.jpg

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 17:44

La FCPE de Trappes vous propose une soirée débat sur les Rased. La projection du film "Un parmi d'autres" sera suivie d'un débat animé par Daniel Calin (Philosophe, formateur d'enseignants spécialisés et membre du Comité Scientifique de la FNAREN) en présence de parents, d'enseignants de classe et Rased.

 

2011-0773.JPG

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 17:37

Des parents d'élèves et des enseignants de l'école élémentaire Franklin Roosevelt organisent une rencontre, ouverte à tous, autour de la  projection du film

"Un parmi les autres",

sur la disparition programmée  des R.A.S.E.D,

vendredi 23 mars, à 18h00,

à l'école (5 rue Tivoli 13005 Marseille).

 

2tractFilm-23.03.jpg

 

 



Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rased
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole