Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 12:46
SAMEDI 13 DECEMBRE 2008 de 10H à14H
ECOLE ELEMENTAIRE
30 PLACE JEANNE D'ARC (PARIS XIIIe)

Les écoles du XIIIe se mobilisent et organisent une grande réunion d'information au sujet des réformes touchant l'école publique...

Eddy Khaldi, l'auteur de "Main basse sur l'école publique" viendra parler du désengagement de l'Etat au profit des écoles privées...

Et des enseignants vous parlerons de la suppression des Rased, des nouveaux programmes, de la disparition programmée de la Maternelle...

L'affichette
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 12:35

2ème « Nuit des écoles » à l’école St-Roch, le vendredi 12 décembre : une chaîne humaine pour protéger l’école contre les « menaces Darcos ».

 

 

L’association de parents d’élèves FCPE du groupe scolaire St-Roch à Nice annonce que de très nombreux parents et enseignants vont à nouveau occuper pacifiquement l’école, dans le cadre de la Nuit des écoles, le vendredi 12 décembre à partir de 16h30, jusqu’à minuit environ. Une chaîne humaine en gilets jaunes sera organisée pour protéger l’école contre « les menaces Darcos ».

 

La première occupation, « douce et conviviale », le jeudi 4 décembre, a démontré la détermination et la mobilisation de nombreux  parents et enseignants  , devant les dangers qui menacent l’école en général, et St-Roch particulier :


·        remise en cause de la maternelle (dont il est question de la remplacer par des jardins « d’éveil », payants et non scolaires),

·        suppression du Réseau d’aide spécialisée des élèves en difficulté (RASED),

·        suppression de postes (déjà 2 fermetures de classes sur le groupe scolaire et une 3e suppression se profile pour la rentrée 2009).

 

Lors de plusieurs réunions organisées fin novembre et début décembre, de très nombreux parents ont été informés et se sont mobilisés, la plupart pour la première fois. Ils ne veulent pas d’une « école à deux vitesses ». Ils veulent une école publique de qualité, pour tous. Par leur mouvement, ils ne veulent pas perturber l’école, mais au contraire, la protéger contre les menaces qui pèsent sur elle. Ils veulent que l’école fonctionne bien, alors que les mesures gouvernementales désorganisent petit à petit l’école publique et la menacent dans ses fondements.

 

Un accueil presse sera assuré sur place.

[1] Voir notamment le journal télévisé de France 3 Côte d’Azur (12/14 et 19/20) du vendredi 5 décembre :

http://jt.france3.fr/regions/popup.php?id=c06a_1214part1&video_number=1

FCPE St-Roch, 2 rue Fornero Ménéi, 06300 Nice.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 07:42

Occupation des 2 écoles du regroupement scolaire de La Roche-Clermault et Marçay (secteur du chinonais en Indre-et-loire) le mardi 16 décembre 2008 toute la journée

 

- pour offrir un meilleur avenir à nos enfants,

- contre la suppression des écoles maternelles,

- contre la suppression et/ou transformation des postes de R.A.S.E.D.,

- pour soutenir nos enseignants qui ont des responsabilités de plus en plus lourdes, et qui sont soi-disant trop diplômés (bientôt réforme de l'I.U.F.M),

- contre une école à deux vitesses,

 les Représentants des Parents d'Elèves du bassin chinonais, en Indre-et-Loire (qui regroupe plusieurs villages, la ville de Chinon, et donc plusieurs écoles) ont décidé de faire une action solidaire en occupant les écoles maternelles et primaires le mardi 16 décembre 2008 toute la journée.

 

 

 

Nous, Représentants des Parents d'Elèves du regroupement scolaire des villages de la Roche-Clermault et Marçay (37) avons décidé de suivre l'action du chinonais en occupant aussi nos 2 écoles le mardi 16 décembre 2008. (une pétition sera en cours ce jour-là.)

Et pour informer de notre action, nous sollicitons la présence de tous les élus, de tous les enseignants et de tous les parents des écoles de La Roche-Clermault et Marçay à une réunion fixée le jeudi 11 décembre 2008 à 20 h30 à la salle des fêtes de la Roche-Clermault.

 

Nous  invitons bien-sûr toute la Presse locale et nationale à venir nous rencontrer

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 07:33
Nouvelle vidéo de Super Instit... toujours décalée, toujours tonifiante ! Les prises de position des IEN ont servi de prétexte à cette parodie. Merci pour ce clin d'oeil !


Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 07:22

In Ouest France

Leur tort ? Ne pas avoir informé leur hiérarchie quant aux modalités de mise en place du soutien scolaire dans leurs établissements, voulu par la réforme Darcos. Une vingtaine de directeurs d'école sont ainsi convoqués mardi soir, à 18 h, par l'Inspectrice d'académie. La Fédération des conseils de parents d'élève dénonce "une tentative de mise au pas" et appelle tous les parents d'élèves à soutenir les enseignants.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 19:59

Appel Snuipp

L’Education est notre avenir : le gouvernement ne veut pas l’entendre ?

Le mercredi 10 décembre, dans toutes les villes de France, enseignants, personnels, parents, étudiants, lycéens, militants associatifs, citoyens amis de l’Ecole publique, feront masse pour le crier !

L’Education, ça ne se fait pas dans la division et l’opposition,

L’Education, ça se fait dans le dialogue,

L’Education, ça se fait avec des moyens suffisants,

L’Education, ça se fait aussi avec les associations,

L’Education, c’est construire en sachant où l’on va pour la réussite des jeunes, où l’on va pour notre société,

 

En Ile de France, distribution de tract par les "Pères Noêl de la colère" :

- de 6h à 7h30 devant les gares de Mantes - Plaisir - Saint Cyr - Trappes - Rambouillet - Achères
- de 15h à 16h à Parly 2
- de 17h à 18h30 devant la Gare Saint Lazare

Darcos Pecresse on ne croit plus au père noël !

Assez de promesses démagogiques et mensongères aux familles !

 

La maternelle, les rased, un collège de qualité, les horaires

en seconde, l’université ... ce n'est pas un cadeau c'est un droit pour les élèves et les familles 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 18:38

In Le Monde

Plusieurs villes grecques se sont transformées en champs de bataille, dimanche 7 décembre, après la mort d'un adolescent tué, la veille au soir, à Athènes, par un policier. Les affrontements ont opposé des groupes de jeunes aux forces de l'ordre. De très importants dégâts matériels ont été enregistrés dans la capitale et dans plusieurs autres villes universitaires, dont Salonique, au nord du pays, Patras, dans le Péloponnèse, ainsi qu'en Crète.

Cette flambée de violence intervient après une lente dégradation du climat dans les milieux scolaires et universitaires. Ces dernières années, les protestations se sont multipliées contre les mauvaises conditions de l'enseignement et la montée d'un fort chômage chez les jeunes, débouchant sur une contestation du gouvernement conservateur.

La bavure policière dont a été victime samedi soir un jeune de 15 ans, Andreas Grigoropoulos, a mis le feu aux poudres. L'adolescent faisait partie d'un groupe d'une trentaine de jeunes qui, dans le centre d'Athènes, avaient pris à partie un véhicule transportant deux agents des forces spéciales de la police, lançant des pierres et divers projectiles. L'un des policiers est sorti de la voiture et a tiré en direction du jeune homme. Selon ses premières déclarations, le policier aurait tiré deux fois en l'air et une troisième fois sur le sol. Une balle aurait ricoché pour aller se loger dans le coeur du jeune homme. Un témoin a, au contraire, affirmé que le policier avait tiré en direction de l'adolescent.

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Europe
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 18:16

La vague de mécontentement au sein du premier degré n'épargne pas les IEN.

Les IEN du Val d'Oise (syndiqués au SNPI-FSU, au SIEN-UNSA, au SGEN-CFDT, non syndiqués)

Les inspecteurs de l'Education nationale du Val d'Oise tiennent à affirmer leur soutien à la journée d'action du 20 novembre 2008 et regrettent que l'annonce successive de réformes remplace la claire énonciation d'un plan cohérent pour la réussite de tous et promoteur des valeurs de la République.
En effet, les suppressions de postes annoncées semblent s'inscrire davantage dans une logique comptable que dans une claire dynamique d'amélioration du service public d'Education.
Ce qui est présenté comme une sédentarisation des Rased aboutit de fait à une suppression de leurs missions.
Pilotés par les IEN, ces personnels spécialisés participent de façon spécifique à la lutte contre la grande difficulté scolaire. Leur expertise est reconnue dans l'analyse fine des difficultés des élèves et l'élaboration de projets adaptés. L'aide personnalisée menée par les enseignants dans le cadre de la nouvelle organisation scolaire, si elle peut constituer une réponse pertinente à la diversité des besoins des élèves, ne saurait se substituer aux aides spécialisées conduites par les maîtres E et G.
En conséquence, les IEN demandent l'ajournement des mesures prévues et l'ouverture d?une véritable réflexion concernant les conditions de la réussite scolaire pour tous.
Au-delà de la suppression des Rased, la compréhension globale de la politique éducative est actuellement problématique : mise en place des EPEP, suppression des IUFM et de la formation initiale, interrogations
sur la formation continue, devenir de la scolarisation des enfants de deux ans, évolution du système de remplacements, perspectives pour l'éducation prioritaire,  L'absence de lisibilité globale génère une légitime inquiétude chez les enseignants, inquiétude qui compromet la sérénité nécessaire à la qualité des apprentissages. En outre, la multiplication des indemnités et des primes alimente une logique de division des personnels incompatible avec le travail d'équipe dont l'école a impérieusement besoin pour assurer la cohérence des parcours scolaires.
Notre loyauté reste intacte : c'est pourquoi nous ne pouvons ni ne voulons taire nos inquiétudes.



MOTION DU SNPI-FSU
ACADEMIE DE LILLE
DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS
24 NOVEMBRE 2008

Les inspecteurs du Pas de Calais, adhérents au SNPI-FSU, réprouvent la mesure annoncée de suppression de 3000 postes d'enseignants spécialisés en France.
Ils considèrent que cette décision s'apparente plus à une logique économique inscrite dans la mise en ?uvre de la Révision Générale des Politiques Publiques qu'à une volonté d'amélioration du service public d'éducation.
Les arguments rapportés par Mr Luc CHATEL, porte parole du gouvernement, attestent la méconnaissance d'un dispositif qui, faut-il le rappeler, réclame une expertise certifiée par l'obtention d'un diplôme.
Comment peut-on croire qu'il suffira d'une aide personnalisé et de quelques heures de remise à niveau pour résorber des difficultés scolaires particulièrement ancrées ?
Pilotés par les inspecteurs de l'éducation nationale qui leur indiquent précisément leurs missions, les maîtres spécialisés du RASED élaborent, en concertation avec les enseignants et les parents, des projets ambitieux particulièrement adaptés aux élèves les plus en difficulté.
Ce n'est donc pas d'une « sédentarisation » qu'il doit être question, mais des moyens qu'il conviendrait d'affecter prioritairement aux écoles dont la situation appelle des analyses et des plans d'action adaptés.

Nous constatons que cette volonté ministérielle fait suite à des propos qui auront réussi à cristalliser les mécontentements (la scolarisation à deux ans) et précède d'éventuelles décisions de nature à bouleverser le fonctionnement et la gestion du premier degré (les Etablissements Primaires de l'Enseignement Public dont l'évocation se sera accompagnée de propos méprisants à l'égard de notre corps par les députés ayant déposé la proposition de loi.).  Nous nous devons d'ajouter que des priorités ne sont plus correctement satisfaites à ce jour et que le « bricolage » auquel nous sommes contraints n'a que trop duré : moyens de remplacement insuffisants, formation continue moribonde, information syndicale (justifiée) des enseignants prise sur le temps des animations pédagogiques.
Dans un tel contexte, il apparaît de plus en plus difficile d'opérer le lien entre les objectifs de démocratisation et d'élévation du niveau général des élèves affichés par le ministère et le sentiment (pour ne pas dire la conviction) d'une dégradation progressive des conditions nécessaires à la mise en oeuvre d'un service public de qualité.

Il va sans dire, que dans cette atmosphère de fort mécontentement, le versement de primes pour des actes professionnels que les enseignants n'avaient jamais songé à faire rémunérer (il faudrait sans doute le signaler au concepteur de cette mesure et lui faire remarquer que ce précédent risque d?entraîner des récriminations chez ceux qui continueront à oeuvrer gratuitement !) et l'allocation d'une prime modulée de charges administratives aux IEN (au fait, comment sera-t-elle calculée ?) ne font que renforcer notre défiance à l'égard de pilotes décidément bien peu au fait des valeurs de notre institution.

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Premier degré
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 12:35
Source AFP

Quelque 1.500 personnes selon les organisateurs, 1.000 selon la police, ont manifesté samedi à Créteil à l'appel notamment de la FCPE pour demander l'abrogation des réformes du ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, a constaté une journaliste de l'AFP.

Les manifestants, qui s'étaient rassemblés dans la matinée devant le rectorat pour rejoindre la préfecture où une délégation a été reçue, ont déployé des banderoles où était écrit "L'école n'est pas à vendre", "Darcos veut tuer mon école" ou encore "Pour une école de qualité pour tous, abandon des mesures Darcos".

"L'école a besoin d'évoluer notamment pour venir en aide aux jeunes exclus du système scolaire, mais quand l'école se donne les moyens, les résultats sont là", a déclaré Ali Aït-Salah, secrétaire départemental de la FCPE du Val-de-Marne.

"Nous demandons le retrait de l'ensemble des réformes Darcos, le retour à la semaine de 26 heures et une réflexion sur les programmes", a-t-il ajouté.

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 07:21
L’Éducation est notre avenir : le gouvernement ne veut pas l’entendre

Le mercredi 10 décembre, dans toutes les villes de France, enseignants, personnels, parents, étudiants, lycéens, militants associatifs, citoyens amis de l’École publique,
Faisons masse pour le crier !
• L’Éducation, ça ne se fait pas dans la division et l’opposition.
• L’Éducation, ça se fait dans le dialogue.
• L’Éducation, ça se fait avec des moyens suffisants.
• L’Éducation, ça se fait aussi avec les associations.
• L’Éducation, c’est construire en sachant où l’on va pour la réussite des jeunes, où l’on va pour notre société.
Ne rajoutons pas à la crise celle de l’Éducation : investissons pour elle !
M. Darcos, Mme Pécresse, Mme Bachelot, M. Barnier, M. Sarkozy :
l’Éducation est notre avenir. Crions le ensemble le 10 décembre !

 
AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques FAEN - FCPE – FEP-CFDT - FERC-CGT – FGPEP
FIDL - Les FRANCAS – FSU - GFEN - ICEM-pédagogie Freinet - JPA - La Ligue de l’Enseignement - SGEN-CFDT - SUD Éducation - UNEF - UNL - Unsa Éducation

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole