Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 17:20

In Journal du Dimanche

Un instituteur, par "plaisanterie", avait menacé en septembre 2008 un de ses élèves qui exhibait son sexe en classe de le lui couper s'il recommençait. Des gendarmes ont ouvert une enquête et le maître des écoles se retrouve aujourd'hui devant les tribunaux. Liernais, son village en Côte-d'Or, a pris fait et cause pour l'enseignant. Lundi matin, ils manifesteront en sa faveur.

Sa voix s'entremêle à celle de son fils: "Comment, mais comment peut-on faire pour arrêter tout cela?" La grand-mère de Julien, petit écolier âgé de 9 ans, se tord les mains d'angoisse. Lundi, un instituteur va être jugé. Il risque jusqu'à trois ans de prison et 45 000 euros d'amende pour voie de fait. Un dénouement qui effare cette femme et son fils, Christophe, père du garçon concerné. "Je suis sûre, sûre que Julien ne s'est pas déculotté, oh non, ce n'est pas son genre", poursuit la quinquagénaire. Dans cette affaire ubuesque, le fait de savoir si son petit-fils a vraiment exhibé son sexe en classe importe pourtant très peu.

Pour comprendre l'agitation qui s'est emparée de cette famille à Liernais, il faut pousser la porte du café de la mairie, QG du comité de soutien à Jean-Paul. Fort de ses 80 adhérents, de centaines de sympathisants, de milliers d'euros collectés et de 3 500 signatures recueillies, cette association prépare une manifestation lundi matin, pendant l'audience devant le tribunal de grande instance de Dijon. Un préavis de grève a même été déposé dans le canton pour permettre aux enseignants qui le souhaitent de venir soutenir leur collègue.

La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Premier degré
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 17:07
Le CollecGif qui avait proposé l'action "des coeurs sur le portail"  organise une soirée débat

Mardi 7 avril à 20h30,

Lycée de la Vallée de Chevreuse, Gif sur Yvette, 91


Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 12:52

In LibéLyon

Iufm_mobilise 

EDUCATION –
« Vu de loin, on a l'impression que plus personne ne pilote rien », entend-on à l'IUFM de Lyon. La réforme menée par Xavier Darcos ? C'est « le bordel », « une pagaille ». Et une menace en cours, selon les enseignants. Alors que l'opinion publique peut avoir l'impression par le prisme des médias d'un « détricotage », d'un « report », le collectif des personnels, professeurs et enseignants-stagiaires de l'IUFM affirme qu'il « n'en est absolument rien ».  Selon Isabelle Tourron, professeur documentaliste, « La réforme n'est pas reportée pour l'année prochaine. Elle est en cours. Le ministère de l'éducation fait pression pour que les maquettes* remontent »...


A la première lecture de la
lettre de Xavier Darcos, envoyée le 20 Mars à la FSU, première organisation syndicale de la fonction publique, ils se sont dit : « On a gagné! ». Puis ont vite déchanté. « On remet tout sur les rails », indique Michel Driol, formateur en lettres, pour qui ce texte ne fait qu'ajouter de la confusion, avec une « volonté d'organiser une espèce de désordre pour l'année prochaine ». Il compte de fait « 18 cas différents d'étudiants pouvant préparer les concours, ce qui est complètement impossible à gérer ». L'IUFM de Lyon ne saurait plus quoi répondre aux candidats. « Ce n'est pas une réforme qu'on nous propose. C'est la destruction d'un système de formation », ajoute Michel Driol.



La suite...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 12:30



Les parents d’élèves de Nogent sur Marne ont décidé d’occuper l’école Paul Bert mardi 31 mars en signe de protestation contre la suppression de son poste de directeur.

L’école qui compte 14 classes fait depuis le début de l’année scolaire l’objet d’un projet de fusion avec l’école voisine, Guy Môquet, pour constituer un seul établissement de près de 700 élèves (soit la plus grande école du pays). Ce projet, massivement rejeté par l’ensemble des parents des 2 écoles (950 pétitions signées, manifestation de 250 personnes en novembre) a été suspendu sur le papier mais remplacé par la suppression du poste de directeur sur Paul Bert, dont l’intérim (terme employé par l’inspection) a été confié au directeur de Guy Môquet, pourtant déjà en charge de son école de 14 classes. 

Cette expérimentation inquiétante s’appuie, selon l’inspection du 94, sur l’article 34 de la loi de programmation sur l’avenir de l’école de 2005.


L’école se situe au 46, rue Paul Bert à Nogent sur Marne

 

Pour plus d’information sur cette décision et son historique, voir le site commun aux 3 associations de parents d’élèves de la ville (PEEP, FCPE et Ecolo Parents).


Voir également billets sur ce sujet sur le blog local Nogent-Citoyen :  
Réorganisation ubuesque des écoles Paul Bert et Guy Môquet et  Explications du Maire et de l’Inspection (les courriers officiels)




In Le blog des enseignants du primaire

Expérimentation d'EPEP dans le 94, un groupe scolaire de 28 classes !

L’inspection académique du Val de Marne a décidé d’expérimenter une nouvelle forme d’organisation des directions d’école à Nogent sur Marne. Ainsi, dans le groupe scolaire Paul-Bert Guy Môquet, qui comprend 2 écoles de 14 classes chacune, a-t-il été décidé de ne pas remplacer le directeur de l’une des deux, après sa mutation.  Un enseignant en partie déchargé dans la première école épaulera le directeur de la seconde pour gérer les 2 établissements. Les 2 conseils d’école et conseils des maîtres perdureront l’année prochaine, mais avec un seul directeur.
L’idée est de fusionner les 2 établissements d’ici l’année prochaine. Cette expérimentation inquiétante s’appuie, selon l’inspection du 94, sur l’article 34 de la loi de programmation sur l’avenir de l’école de 2005. (Aucun rapport avec les EPEP sur le papier puisqu’ il s’agit d’un article permettant des expérimentations dans le cadre du projet d’école) Concrètement, le poste de direction a été « bloqué » selon les propres termes de l’inspecteur.

Cette organisation fait en effet suite à l’abandon – pour cette année -d’un projet de fusion refusé par les parents car il aurait donné lieu à la plus grosse école primaire du pays.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans EPEP
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 20:32

7  enseignants de Bléré viennent d’être sanctionnés financièrement car ils ont refusé de mettre en place l’aide personnalisée. Depuis l’application de cette mesure, les RASED,  spécialisés pour l’aide aux élèves en difficulté sont démantelés( 1/3 des postes cette année sont concernés) .

L’année scolaire des élèves français est devenue une des plus courtes d’Europe (140 jours) et la journée de classe, une des plus longues d’Europe.

Par leur action coup de poing, ces enseignants veulent dénoncer le mépris des rythmes de l’enfant et alerter sur le renoncement du gouvernement à aider les plus en difficulté.
Malgré les sanctions, ils sont déterminés et poursuivront leur action jusqu’à ce qu’ils soient entendus.

Un courrier de soutien circule et il est  possible signer la pétition.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Pétitions
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 18:56
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Revue de presse
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 18:41
Depuis le 18 février, un collectif citoyen s'est crée autour du Bassin des Vans en sud Ardèche, il regroupe des parents, des enseignants, des citoyens amis de l'école publique, des élus locaux ...attachés à l'école.
 
Nous avons décidé de nous mobiliser en organisant plusieurs "nuits des écoles publiques" sur 5 semaines afin de présenter à l'ensemble de la population du sud du département, ainsi qu'aux élus locaux, le démantèlement programmé dans nos campagnes de la seule école qui accueille indistinctement tous les enfants : l'école de la République.
 
Nous sommes également présents tous les samedis matin sur le marché de la ville des Vans avec une opération gilets jaunes et signatures de pétitions de 10h à 12h30 depuis le samedi 21 février ...
 
Nous avons obtenu de plusieurs Conseils Municipaux des motions de soutien et le refus de s'engager dans les EPEP ...
 
Nous souhaitons également exprimer le fait que nous ne sommes pas des citoyens de seconde zone fermer des écoles de village sous prétexte de regroupement pour un meilleur fonctionnement est une chose que nous n'accepterons pas ...
 
La fermeture d'une école de village c'est la mort programmé du village ...
 
Nous occuperons les écoles publiques le jeudi 2 avril en simultané ... 
 
Cette journée du 2 avril se terminera par une nuit des écoles qui rassemblera toutes les personnes qui se sont mobilisées dans les précédentes nuits pour préparer la suite des mobilisations jusqu'au retrait des réformes qui portent atteinte aux valeurs de l'école de la République.
 
Le collectif citoyen du Bassin des Vans.
 
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 11:56



Aux parents, enseignants, étudiants, syndicalistes militants, citoyens de Trappes... bref, à tous les défenseurs de l'Ecole Publique qui souhaitent s'informer, participer, agir, faire des propositions d'actions, la liste de diffusion va être élargie pour constituer une "AG permanente"  !

Le premier rendez-vous sera le 2 avril pour un rassemblement "de la maternelle à l'université"

Pour cela indiquez votre nom, établissement scolaire, et une adresse mail à
webmaster@sauvons-lecole.fr

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 11:45
in Collectif des Ecoles de l'Ouest Lyonnais

100% d'intentions de grève, saturons l'IA du Rhône !

Il faut que chacun dépose ce lundi 30 mars à l'IEN une déclaration d'intention de grève pour le jeudi 2 avril. Même si au final vous n'êtes pas en grève ce jour là, vous n'aurez pas à signaler votre rétractation, vous prendrez votre service comme d'habitude, mais la pression sera sur l'IA qui aura reçu une quantité importante d'intentions de grève ...
[NB : Un préavis a été déposé par le SNUipp]

Voir en pièce jointe un modèle de lettre à adresser à l'IA sous couvert de l'IEN.
Toujours le 2 avril, dans notre secteur géographique : Tous à Givors à partir de 17h15 !
[à l'appel des trois collectifs Collectif Parents Givors, Collectif Parents Enseignants Ecoles Ouest Lyonnais, collectif Rhône Pilat] 
 
Rappel : mercredi 1er avril : dépôt de lettres de nouveaux désobéisseurs et des pétitions de soutien aux désobéisseurs

RV 14h Inspection Académique du Rhône rue Jaboulay
Faites parvenir les pétitions scannées au Collectif Ecoles Ouest Lyonnais (collectif.ecoles.ouest.lyonnais@gmail.com) avant mercredi
Collectif Ecoles Ouest Lyonnais
 
Coordination nationale des collectifs locaux parents enseignants
 
 
 
 
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 10:52
In Libé Orléans

Université: incompréhension après l'évacuation musclée du rectorat


Mars132009_097_2
UNIVERSITÉS.
L'évacuation du rectorat par les forces de l'ordre, vendredi après-midi, n'en finit pas de susciter des réactions, tant dans le milieu universitaire que politique et syndical. Rappel des faits. Vendredi midi, après leur assemblée générale, une cinquantaine de professeurs et étudiants de l'université d'Orléans décident d'investir les locaux du rectorat situés rue Saint-Etienne à deux pas de la préfecture. L'occupation pacifique et le face à face courtois entre manifestants et policiers laissent place, en fin d'après-midi, à une évacuation musclée. Bilan: l'arrestation d'un étudiant qui comparaîtra le 9 septembre devant le tribunal correctionnel d'Orléans et une conseillère régionale légèrement choquée. (Lire la suite...)


«Sud éducation Loiret, Sud étudiants Orléans et Sud recherche tiennent à exprimer leur soutien sans réserve à Aurélien (l'étudiant arrêté - ndlr). Ils demandent la levée des poursuites engagées contre Aurélien, bouc émissaire de cette action collective». Les syndicats s'interrogent également sur «le fait qu'une action non violente ait pu donner lieu à un tel dérapage au moment de l'intervention des forces de l'ordre».


Rectorat7



La coordination des personnels et étudiants de l’université d’Orléans et des organismes de recherche, elle, «condamne vivement les brutalités policières survenues lors de l’occupation pacifique du rectorat de l’académie Orléans-Tours». Elle dénonce «l’interpellation arbitraire d’un étudiant (...) et exige qu’aucune charge ne soit retenue contre lui. Elle constate que « c’est la seule réponse que le gouvernement oppose à huit semaines de mobilisation légitime».


Mars132009_093
Au moment de l'évacuation, Micheline Prahecq, conseillère régionale socialiste a été bousculée par un policier. Elle s'en tire avec une grosse frayeur. «Elle est choquée, mais tout va bien pour elle», confirme un proche.

Cette évacuation musclée devrait, paradoxalement, renforcer les opposants à la loi Pécresse dans leur combat entamé début février.


Mourad Guichard

(photos: DR)

«Le pouvoir porte donc l'entière responsabilité des diverses "escalades" et violences actuelles. Au lieu de céder sur les revendications majoritaires du monde universitaire, il choisit la violence et la répression», écrit Stéphane Bois, porte-parole du nouveau parti anticapitaliste orléanais dans un autre communiqué adressé aux médias. «C'est bien comme en Guadeloupe un mouvement d'ensemble et généralisé qui le fera céder ou se démettre», conclut-il.
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole