Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 16:46

13-04-2013-16-46-24.jpg

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 11:42

In Canard Enchaîné 11/04/2012

canard-11-04-2013.jpg

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:38

In Snuipp

 

Selon une étude réalisée par le réseau d’information Eurydice, 20 pays européens ont connu en 2011 et 2012 des coupes budgétaires sérieuses. La France fait partie des mauvais élèves.

Dans un rapport rendu public le 21 mars dernier, Eurydice mesure l’impact de la crise économique sur la gestion des systèmes éducatifs en Europe. Le moins que l’on puisse dire est que ce dernier n’est pas mince. Eurydice, réseau d’information européen sur l’éducation, estime que 20 Etats ont diminué leurs budgets pour l’éducation sur les années 2011 puis 2012. Les leviers utilisés pour faire fonctionner le système éducatif avec des budgets en baisse sont similaires partout : suppressions de postes, gel voire baisse des salaires, fermetures d’école, augmentation des effectifs par classe…

En France, budgets en baisse

Seuls neuf pays ont investi davantage dans leur école durant cette période mais quatre d’entre eux qui ont augmenté leur budget de plus de 5% se distinguent particulièrement, il s’agit de l’Allemagne, du Luxembourg, de Malte et de la Turquie. La France, elle, fait partie des pays où « l’effet de la crise financière sur les budgets de l’éducation » s’est fait particulièrement sentir. En effet, dans les 20 pays cités, dix ont diminué leurs budgets de plus de 5% (Grèce, Italie, Chypre, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Portugal, Roumanie, Pays de Galles, Croatie). La France, quant à elle, se classe parmi les pays où la baisse est comprise entre 1 et 5% alors qu’en 2009 et 2010 elle avait connu une légère hausse.

Télécharger :
- L’étude Eurydice (en anglais)

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Europe
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:34

 

C03-23La grande réforme de "l'assouplissement" de la carte scolaire attendra. Pour le ministère de l'éducation nationale, les annonces contenues à ce sujet dans la circulaire de rentrée 2013, publiée jeudi 11 avril, ne sont qu'une étape. Il s'agit d'abord de freiner le contournement de cette carte pour "éviter les excès" en matière de dérogations pour options rares.

  • Qu'est-ce qui va changer dans un premier temps ?

 Les demandes formulées au titre des "parcours scolaires particuliers" (classes bi-langues, options rares...), qui peuvent servir à contourner un établissement jugé mauvais, seront désormais traitées en dernier. Les demandes de dérogations pour les élèves handicapés ou malades qui nécessitent une prise en charge médicale importante, pour les boursiers, ainsi que pour les frères et sœurs, seront en revanche toujours prioritaires.

 

La suite...
Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:22

 

In Mammouth déchaîné

 

 

 

Sous les pressions du lobby catho, la droite populiste poursuit sa dérive droitière et réclame des referendums pour tout:

Après un référendum pour décider ce que doit être le mariage (demande du groupe UMP du sénat), c'est maintenant La Droite Forte (courant à la droite de la droite de l'UMP)  qui réclame son referendum pour tenter de favoriser les écoles privées au détriment des écoles publiques en instaurant un « ticket éducation » , projet qui n'était défendu jusqu'ici que par une poignée de catholiques intégristes et d'ultralibéraux autour de Philippe Nemo, Anne Coffinier et l'association Sos Education, dans le but de lutter contre "le monopole socialo-communiste sur l’école " et de "briser l'actuel monopole de la prétendue Éducation nationale". Selon Philippe Nemo en effet, L’Éducation Nationale "usurpe doublement son nom, puisqu’elle n’éduque plus et n’est en aucune façon nationale, mais appartient depuis le début du XXe siècle à un groupe privé et partisan, l’alliance de la franc-maçonnerie et des syndicats enseignants socialo-communistes. Cette alliance est parvenue à imposer au pays une idéologie qui est la cause profonde de l’appauvrissement et de la décadence relatifs de la France dans les dernières décennies."source

Le travail de l'association Sos Education et du lobby catho d'Anne Coffinier a donc été fructueux et Philippe Nemo peut  s'en féliciter en jugeant que "les initiatives de la société civile, par exemple la création de l’association «Créer son école» par Anne Coffinier ou de l’association «SOSEducation» fondée par Vincent Laarman, un de[ses] anciens élèves, sont très encourageantes".

Et de fait, au-delà de la Droite Forte, c'est maintenant l'UMP dans son ensemble qui pourrait bien être tentée par cette surenchère droitière; tant le travail a été bien préparé en amont et tant les idées intégristes se sont finalement insinuées dans les esprits: nous avons déjà noté à ce sujet (voir Du fond de la trompe http://le-mammouth-dechaine.fr/Ndj/liens/liens.html ) à propos du rapport du groupe de travail UMP intitulé « De l’Oxygène pour l’école » que les députés UMP les plus actifs dans le domaine de l’Éducation étaient largement acquis aux idées d'Anne Coffinier et des partisans des écoles confessionnelles hors contrat, et ce au point de se prononcer pour l'abandon de l'éducation sexuelle dans les écoles et d'afficher une sympathie certaine à l'égard du principe du chèque éducation (même si celui-ci n'était pas explicitement cité dans le rapport).

L'aboutissement de ce long travail de sape éclate maintenant au grand jour à l'UMP, notamment dans les franges les plus droitières de la Droite forte: http://www.ladroiteforte.fr/l-agenda-de-la-droite-forte/article/convention-sur-l-education

"nous proposons de libérer l’Ecole grâce à un référendum sur la liberté de choix des parents et l’autonomie des établissements avec 2 objectifs : la totalité des établissements doit être autonome en 15 ans, dont un tiers en 5 ans. Cette mesure va de pair avec la libération de l’offre de l’éducation pour tous : la hausse du quota de l’offre privée et la mise en place d’un « ticket éducation ».

Comme le note la sénatrice Esther Benbassa, ce comportement d'une partie de l'UMP risque bien de faire le lit de l'extrême droite:

"Ah, le referendum ! Le modèle suprême est invoqué : De Gaulle en 1962! La parole rendue au peuple, s'en remettre à sa sagesse, voilà la solution. Le summum de la démocratie. Les représentants du peuple ne servent à rien. Renvoyons-les chez eux. Ca lui coûtera moins cher, au peuple. Allons-y, à chaque nouveau débat, interpellons directement le peuple. Faisons un referendum. Ce sera la fête tous les jours ! Épandons soigneusement le terreau du populisme. Et bienvenue à Marine Le Pen. "

Jamais en tous cas l'UMP n'a été si près de sacrifier le modèle républicain de l'école à des fins clientélistes et électorales!

Et toujours plus...

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 17:33

In TVFil78

 

 

La Fcpe et le représentant mairie ayant décliné la proposition de TVFil, la table ronde s'est muée en tête à tête.

 

 

 

 

La colère gronde, une réunion d’information devait se tenir mercredi soir, après quelques minutes, le maire a préféré y mettre fin devant l’opposition d’une partie des parents et des enseignants.

Invités : Luc Miserey, Secrétaire de la section de Trappes du PCF et Michel Valentin, enseignant à Trappes.

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 19:21

In Toutes les Nouvelles 10/04/2013

scan-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 19:00

 De trés nombreux parents et enseignants attendaient la présentation du projet par le maire de Trappes. Dans une ambiance trés tendue face une salle majoritairement hostile, le débat n'aura finalement pas lieu

 

 

_1030178-2.jpg

 

P1030197-2.jpg

n TvFil78

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 18:56

In TVFil78

 

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 11:43

 

Sept mille personnes selon les organisateurs, 2.200 selon la police, ont manifesté samedi après-midi à Paris de la Bastille vers Montparnasse à l’appel de la FSU, principale fédération de l’éducation, pour réclamer «une vraie refondation de l’école», a constaté une journaliste de l’AFP.

 

 

«Peillon, Peillon, faut vite que tu balayes toutes les réformes de Chatel... Livret de compétences, mise en concurrence», clamait-on au porte-voix. Et d’entonner avec une orchestre de rue : «Emplois, salaires, c’est la galère, les enseignants sont en colère, Peillon, tu parles d’refondation, depuis pas d’amélioration».

Guislaine, professeur d’histoire-géo venue d’Agen, se dit «extrêmement déçue de la politique éducative mise en place par Peillon. Il faut aller beaucoup plus loin et beaucoup plus vite, revenir sur toutes les réformes depuis dix ans, le socle, le collège, la reforme du lycée qui est une catastrophe», estime-t-elle.

 

Les revendications étaient multiples: les manifestants réclamaient le maintien du réseau des CIO (centre d’information et d’orientation), l’ouverture de discussions sur le collège et le lycée, des négociations salariales ou encore des pré-recrutements d’enseignants, comme Marianne, professeur du secondaire à la retraite, qui s’inquiète face aux postes non pourvus: «Mon fiston a tout le lycée à faire, j’aimerais bien qu’il ait des profs»

 

La suite...

 

 

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions
commenter cet article

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole