Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 18:16

In C'est Classe !

 

07

 

 

"Si l'école, c'était une question de moyens, alors on aurait l'école la plus performante du monde", va répétant le candidat Nicolas Sarkozy. Paraphrasons-le: "si l'université, c'étaient des promesses de crédits, alors on aurait l'université la plus riche du monde"...

 

A l'heure du bilan, la réforme des universités, présentée comme "la" réforme du quinquennat, apparaît de plus en plus pour ce qu'elle est: beaucoup de gesticulations, des annonces à foison, une litanie de promesses (d'argent), et à l'arrivée bien peu de concret. Une réforme largement en trompe l'oeil, que Nicolas Sarkozy va avoir plus de mal que prévu à "vendre" durant sa campagne. 

 

Avec la réforme de l'autonomie (mise en place par la loi LRU d'août 2007), le milliard d'euros supplémentaire qui devait aller chaque année au budget du sup et la recherche, les plans annoncés à grands fracas comme l'Opération Campus - 5 milliards d'euros pour des "campus d'excellence" - et les Investissements d'avenir  - 22 milliards officiellement pour le sup et la recherche - , on nous annonçait des universités qui allaient enfin briller dans le classement de Shanghai et des campus dont on n'aurait plus à rougir à côté des américains...

 

Que voit-on aujourd'hui ? On pourra brandir tous les chiffres de dotations en capital qu'on veut, la réalité est tenace: des universités dans le rouge, certaines obligées de "geler" des postes (c'est-à-dire ne pas les pourvoir), des étudiants toujours aussi nombreux dans les amphis, avec un lourd échec les premières années, des enseignants-chercheurs et des chercheurs toujours aussi mal payés par rapport à leurs collègues étrangers, des campus pas vraiment rénovés avec des BU fermées le week-end ou après 19 heures, etc. Pas grand-chose à voir avec "les meilleures universités du monde" promises...
 

Même les présidents d'université les plus diplomates ne cachent plus une certaine déception. "L'autonomie, ça ne marche pas sans les moyens", répète ainsi Louis Vogel, le président de la CPU (conférence des présidents d'université) et celui de Paris 2, notamment depuis qu'en novembre le ministère a annoncé que 8 établissements, en déficit, allaient être mis sous tutelle.

 

Revenons au nerf de la guerre: l'argent et "l'investissement-sans-précédent-réalisé-dans le supérieur-durant-le-quinquennat" tant vanté par le gouvernement sortant et les troupes UMP.

L'économiste Thomas Piketty vient de faire dans Libé une analyse du budget de l'enseignement supérieur et de la recherche. Il l'a complétée lors d'une rencontre avec l'AJE (Association des journalistes Education). Sa conclusion est sans appel: les crédits n'ont pratiquement pas augmenté depuis l'élection de Sarkozy.

 

Reprenons ses arguments chiffrés:

 

La suite...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Universités
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole