Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 19:26

 

In Mammouth Déchaîné

 

* Programme UMP pour l’école. C’est parti pour un nouveau corps de professeurs ?

 

Et de reprendre des propositions que l’on trouve à la CFDT et à l’UNSA... Comme quoi...

 

AFP - L'UMP, qui orga­nise ce mardi après-midi une conven­tion sur l'éducation, veut "revoir" les "obli­ga­tions de ser­vice" des ensei­gnants via "un nou­veau sta­tut" pour inté­grer dans leurs mis­sions "l'accompagnement" (tutorat...).
"Il faut réflé­chir à un nou­veau sta­tut des ensei­gnants qui per­mette d'intégrer dans les mis­sions des ensei­gnants non seule­ment les cours mais l'accompagnement: tuto­rat, orien­ta­tion, concer­ta­tion", peut-on lire parmi les 30 pro­po­si­tions qui seront ren­dues publiques lors de cette conven­tion "Du savoir pour tous à la réus­site de chacun".

Cette redé­fi­ni­tion des mis­sions des ensei­gnants "pour­rait abou­tir", sug­gère le parti pré­si­den­tiel, à "la créa­tion d'un nou­veau corps qui concer­ne­rait les can­di­dats à l'actuel Capes et qui serait ouvert aux pro­fes­seurs cer­ti­fiés en exer­cice, sur la base du volontariat".

L'UMP pré­co­nise aussi la mise en place d'une évalua­tion des ensei­gnants "par le chef d'établissement", s'appuyant sur "une dimen­sion qua­li­ta­tive", "qui mesu­re­rait leur capa­cité à faire pro­gres­ser les élèves".

Dans les "grands établis­se­ments", un "res­pon­sable dis­ci­pli­naire" ou "chef de dépar­te­ment pour chaque ensemble dis­ci­pli­naire", dési­gné parmi les ensei­gnants, "pour­rait ani­mer l'équipe de pro­fes­seurs de sa dis­ci­pline et par­ti­ci­per à leur évalua­tion". Ce res­pon­sable accom­pa­gne­rait les jeunes ensei­gnants "au début de leur par­cours" et "serait le res­pon­sable du tra­vail en équipe au sein de la discipline".

Après la réforme de l'autonomie des uni­ver­si­tés, l'UMP entend ren­for­cer "l'autonomie" des établis­se­ments sco­laires avec la pos­si­bi­lité pour le prin­ci­pal et le pro­vi­seur, "mais aussi, à terme, le direc­teur d'école", de "recru­ter libre­ment" son équipe ensei­gnante et d'administration.


* Mais aussi, tout ce qui court depuis plusieurs années :
(suite de l’AFP)

Elle veut en outre don­ner un "sta­tut juri­dique" aux établis­se­ments de pre­mier degré et à leur direc­teur pour per­mettre "une ges­tion péda­go­gique moderne et efficace".

Parmi les autres mesures, l'UMP confirme sa volonté d'allonger l'année sco­laire de "deux semaines", à nombre total d'heures de cours constant, de rendre obli­ga­toire, après concer­ta­tion, "la semaine de quatre jours et demi" et de pas­ser du col­lège unique au "col­lège pour tous", avec "une plus grande per­son­na­li­sa­tion des par­cours" (par exemple des "classes métiers-études dès 14 ans", à l'image du sport-études).

Au lycée, tous les cours pour­raient être sup­pri­més le samedi matin. Afin d'instaurer une "vraie mixité sociale" à l'école, l'UMP veut expé­ri­men­ter des établis­se­ments sco­laires par classes (exemple: un col­lège avec des 6e et 5e et un autre regrou­pant tous les 4e et 3e de l'agglomération).

Pour les plus petits, l'UMP veut, pour les deux-trois ans, "encou­ra­ger la créa­tion de jar­dins d'éveil", des struc­tures inter­mé­diaires entre la crèche et l'école mater­nelle, rendre l'assiduité "obli­ga­toire" pour les élèves de mater­nelle et encou­ra­ger l'apprentissage de l'anglais dès trois ans.
Pour les étudiants, l'UMP pro­pose de créer "un prêt à taux zéro" d'un mon­tant maxi­mal de 20.000 euros, "à rem­bour­se­ment dif­féré" et en fonc­tion du revenu.

On attend avec impatience les propositions socialistes... pour voir si elles sont franchement différentes.

 


 

 

Un nouveau statut de l'enseignant version UMP inquiète les syndicats

Le parti présidentiel a notamment proposé de «revoir» les «obligations de service» des enseignants en y intégrant «l’accompagnement», comme le tutorat.

L’UMP a provoqué l’inquiétude des syndicats de l’éducation en proposant mardi de «revoir» les «obligations de service» des enseignants via «un nouveau statut» qui permettrait d’intégrer dans leurs missions «l’accompagnement», comme le tutorat.

Il s’agit d’une des 30 propositions du parti présidentiel pour sa convention sur l’éducation, organisée au théâtre Bobino à Paris et destinée à alimenter le projet du futur candidat Nicolas Sarkozy.  

«Il faut réfléchir à un nouveau statut des enseignants qui permette d’intégrer dans les missions des enseignants non seulement les cours mais l’accompagnement: tutorat, orientation, concertation», prône l’UMP.

Aujourd’hui, dans le secondaire, un professeur doit assurer 15 heures de cours par semaine s’il est agrégé et 18 heures s’il est certifié, selon un décret de 1950 sur les missions des enseignants. La redéfinition de ces missions «pourrait aboutir» à «la création d’un nouveau corps qui concernerait les candidats à l’actuel Capes et serait ouvert aux professeurs certifiés en exercice, sur la base du volontariat». «Cette mesure, si elle était retenue par Nicolas Sarkozy» pour la présidentielle, serait applicable à compter du concours 2013 du Capes, a indiqué à l’AFP la présidente UMP de la commission des Affaires culturelles et de l’Education de l’Assemblée, Michèle Tabarot.

Ceux qui enseignent déjà pourraient eux-aussi, s’ils le souhaitent, opter pour ce nouveau statut en échange d’une «revalorisation de leur rémunération», a précisé Michèle Tabarot.

«L’UMP est en train de monter un piège»

La suite... 


Le projet 2012 de l'UMP

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole