Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 17:35

http://media.communes.com/images/orig/ile-de-france/yvelines/trappes_78190/Trappes_18339_L-Hotel-de-Ville.jpg 

 

Lorsque que l’IEN de Trappes annonce en réunion de directeurs, qu’à la rentrée 2013, le maire (PS) de Trappes souhaite scolariser les enfants de moins de trois ans dans des structures spécifiques mais plus dans les écoles de quartier, l’annonce fait l’effet d’une bombe auprès des directrices et directeurs de maternelle présents.

 

Un responsable du service scolaire était venu s’assurer, deux jours avant, qu’aucun affichage appelant les parents de 2 ans à s’inscrire en mairie n’était visible dans les écoles. Par ailleurs, les services municipaux qui avaient déjà inscrit 25 enfants se sont vus obligés de les désinscrire.

 

Pourquoi ?

 

Le maire souhaite doter la ville de classes « passerelles » avec des conditions d’accueil et de confort adaptées aux 2 ans. L’intention est certes louable. Sauf que…

 

Actuellement, environ 130 enfants de 2 ans sont scolarisés sur la ville (et ça ne répond pas aux besoins de la population – par manque de place) Les classes réservées aux moins de trois ans permettront de scolariser de 30 à 40 enfants, il en restera donc une centaine sur le carreau ! Ainsi, 5 à 10 écoles maternelles pourraient avoir une classe fermée suite à cette décision.

 

On s’interroge sur cette volonté qui va à l’encontre de la volonté ministérielle sur la scolarisation des 2 ans en zone sensible.

 

- Elle est bien sûr d’ordre financier : scolariser entre 30 et 40 enfants (la norme, pour ce type de structure, étant un enseignant pour 22 maximum) dans des classes « passerelles » (pouvant, éventuellement, profiter de subventions de la CAF) et en scolariser 130, ce n’est pas le même coût pour la ville. Autant d’économies réalisées...

 

- Des fermetures de classe dans plusieurs écoles maternelles permettraient de récupérer des locaux et on sait qu’un des obstacles majeurs à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires, c’est, justement,  le problème des locaux…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Local
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole