Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 19:23

peillon0.jpg

In Le Monde

 

Dans un chat sur Le Monde.fr, Marilyne Baumard, journaliste chargée des questions d'éducation au Monde, estime que Vincent Peillon "n'a pas voulu comprendre assez tôt que ce sujet était politiquement dangereux".

Visiteur : Les enseignants font-ils grève contre la réforme des rythmes scolaires, ou font-ils grève parce qu'ils la jugent insuffisante ?

Marilyne Baumard : Beaucoup d'enseignants font grève parce qu'ils font un métier difficile, qu'ils ont l'impression d'en faire déjà énormément et que là, on va encore leur en demander davantage.

Ils font grève parce qu'ils se disent déçus que la gauche, à peine arrivée, leur demande un effort supplémentaire quand la droite a coupé 80 000 postes en cinq ans et n'a pas raté une occasion de rappeler que l'école marchait mal.

Ils font grève parce qu'ils veulent le bien des enfants, qu'ils voudraient une école idéale et qu'on leur demande d'inventer une solution transitoire d'aménagement qui ne les satisfait pas dans l'immédiat et qui devra être améliorée au fil des ans. 


Alijio : Les blocages sur la réforme des rythmes scolaires ne sont-ils pas liés à un problème de temps et de méthode ? Pourquoi une approche aussi rapide et brutale alors qu'il s'agit de sujets de fond ?

 On ne peut pas dire que rien n'avait été préparé avant l'arrivée de François Hollande à l'Elysée. D'une part, ce dossier avait été ouvert par la droite. Dès 2009, Luc Chatel avait réuni une conférence sur les rythmes scolaires qui a mené une large consultation dans le pays et rendu deux rapports.

Durant la campagne électorale pour la présidentielle, le sujet a été largement débattu par l'entourage de M. Hollande. C'était alors Vincent Peillon qui occupait la place de "Monsieur Education" du candidat socialiste. C'est donc lui qui a mené les consultations et les débats sur le sujet.

Fort de ces arguments, peut-on vraiment dire que la chose est improvisée ? Je ne suis pas sûre. D'autant que cela fait au moins vingt ans, voire trente, que les chronobiologistes répètent qu'une semaine scolaire doit être étalée sur plus de quatre jours.

 

Au nom de la rose : Vincent Peillon n'a-t-il pas commis une erreur en ne traitant que la question des rythmes sur la journée et la semaine, sans toucher aux programmes, aux vacances, bref en voulant refaire la peinture dans une maison où tout était à reconstruire ?


 La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rythmes
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole