Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 17:31

In 20minutes

C03-18SOCIETE - Le ministre de l'Education nationale va devoir affronter plusieurs mouvements de contestation de sa réforme phare des rythmes scolaires...

Avis de tempête rue de Grenelle alors que débute ce mardi une semaine de grèves, blocages et manifestations dans l’Education nationale. En ligne de mire: la réforme des rythmes scolaires et plus précisément la mise en place d’activités périscolaires en marge de la semaine à 4,5 jours destinée à mieux repartir les cours pour lutter contre le décrochage.

Parents et professionnels en colère

Cette réforme phare expérimentée depuis septembre 2013 dans 17% des communes scolarisant 22% des écoliers du public doit officiellement être généralisée en septembre 2014. Mais quatre mois et demi après son application, elle est toujours sous le feu des critiques, aussi bien des professionnels que des parents d’élèves, qui pour certains demandent son abandon pur et simple.

Mardi, un premier mouvement concernera ainsi les agents municipaux à Paris à l'appel des syndicats CGT et Unsa. Objectif: obtenir «les moyens adaptés» à l'exercice de leur métier. La cantine et les activités périscolaires pourraient être «fortement perturbées», prévient la ville, avec une suspension dans 520 écoles.

Mercredi, des collectifs de parents contestant la réforme appellent sur Facebook à ne pas mettre les enfants à l'école et à bloquer les établissements, tandis que certaines sections départementales du SNUipp-FSU appellent à la grève pour réclamer un assouplissement du décret sur les rythmes ainsi qu’une table ronde avec tous les acteurs pour résoudre les difficultés.

Enfin, jeudi la contestation devrait atteindre son apogée: d'autres sections du SNUipp-FSU appellent à la grève, dont Paris avec FO, Sud et CNT. Cette grève sera «massive» selon le SNUipp-FSU 75, avec plus de 150 écoles fermées et au moins 70% de grévistes. CGT, FO, Sud et Faen, minoritaires dans l'éducation, appellent en même temps à une grève nationale pour l'abrogation du décret. La CGT, première dans la fonction publique territoriale et Sud, appellent aussi les animateurs et Atsem (aides en maternelle) à la grève nationale: la cantine et autres activités périscolaires pourraient être perturbées.

Agenda chargé

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rythmes
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole