Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 18:43

 2013 1399

In NouvelObs

 

Rythmes scolaires : mobilisation réussie des  instituteurs

Plus de 36% des professeurs des écoles sont en grève pour demander le report de la réforme à 2014. Ils sont 62% à Paris.

Ecoles fermées, défilés... Les instituteurs maintenaient la pression sur le gouvernement mardi 12 février, avec une forte mobilisation pour réclamer notamment le report à 2014 de la réforme des rythmes scolaires. Selon le ministère, 36,17% des enseignants du primaire sont en grève. Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, en annonce près de 60%.

 

A Paris, où les instituteurs sont remontés contre le maire Bertrand Delanoë (PS), 62% des enseignants ne font pas cours, a fait savoir le ministère, le SNUipp-FSU évoquant "près de 80%", quasiment autant que le 22 janvier. "Au moins 220 écoles parisiennes seront fermées, soit un tiers des écoles", selon le syndicat.

Entre 300 et 400 personnes se sont rassemblées devant la Mairie de Paris, avant de marcher vers le ministère. "On veut un vrai changement pour l'école, pas juste le ravalement de façade proposé par Vincent Peillon", a dit Jérôme Lambert, patron du SNUipp-FSU Paris. Des familles étaient présentes, tenant une pancarte proclamant : "Prenons le temps pour nos enfants. Report à 2014. Signé : les parents".

 

La suite...


In Les Echos

Education nationale : 36,2 % des instituteurs en grève, 62 % à Paris

Le mouvement est suivi par plus d'un instituteur sur trois au niveau national ministère de l'Education a annoncé que 36,17 % des instituteurs étaient en grève aujourd'hui, 62 % à Paris.

Plus d'un instituteur sur trois (36,17%) au niveau national étaient en grève mardi, pour réclamer le report à 2014 de la réforme des rythmes scolaires, a annoncé le ministère de l'Education. Un chiffre quasi-conforme à ce qui avait été annoncé hier soir par le même ministère qui signalait que 36,8 % des enseignants du primaire avaient fait part de leur intention de faire grève. Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, en annonce près de 60%. A Paris, où les instituteurs sont remontés contre le maire Bertrand Delanoë (PS), 62% des enseignants ne font pas cours, a fait savoir le ministère, le SNUipp-FSU évoquant « près de 80% », quasiment autant que le 22 janvier. « Au moins 220 écoles parisiennes seront fermées, soit un tiers des écoles », selon le syndicat. Le mouvement de grogne est très peu suivi dans le secondaire (2,40 % de grévistes), a ajouté mardi le ministère.

Dans un entretien à lexpress.fr , le ministre Vincent Peillon a de nouveau défendu sa réforme : s'il juge « légitimes » les « inquiétudes », il appelle enseignants, élus et parents à « se mettre en mouvement ». Vincent Peillon tente de maintenir le dialogue avec les syndicats qu'il a commencé à recevoir lundi, après avoir évoqué une revalorisation des traitements des instituteurs.

 

En attendant, entre 300 et 400 personnes se sont rassemblées devant la Mairie de Paris, mardi, avant un défilé vers le ministère. « On veut un vrai changement pour l'école, pas juste le ravalement de façade proposé par Vincent Peillon », a dit Jérôme Lambert, patron du SNUipp-FSU Paris. Des familles étaient présentes, tenant une pancarte proclamant : « Prenons le temps pour nos enfants. Report à 2014. Signé : les parents ».

« Bricolage »

La suite...

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rythmes
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole