Marielle de Sarnez, candidate du MoDem à la mairie de Paris, a déploré mardi dans un communiqué une «grande désorganisation» dans les écoles parisiennes qui appliquent depuis trois semaines la réforme des rythmes scolaires, et appelé la Ville à réagir «dans les plus brefs délais».

Sur le même sujet
  • Rythmes scolaires : Marielle de Sarnez déplore une «grande désorganisation»    

  •  

Pour elle, trois semaines après la rentrée, «les personnels enseignants sont désorientés: ils ne sont pas entendus sur l’organisation des "ateliers" qui ne répondent à aucun plan sérieux, leur contenu étant trop souvent improvisé» et «les goûts des enfants ne sont que rarement pris en compte».

«La désorganisation est grande puisque les personnels, en charge de la mise en place ou mis au service de cette nouvelle organisation, sont débordés et ne peuvent plus faire face. Toute cette improvisation fatigue les enfants et les familles la vivent mal», affirme la candidate centriste, vice-présidente du parti de François Bayrou.

 

La suite...