Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 20:59

In Les Echos

 

Beaucoup resteront sur leur faim. D’autres expliqueront au contraire que c’est une annonce prometteuse. Et certains - les parents mécontents - risquent de s’engouffrer dans une nouvelle brèche.

Devant le Congrès des maires de France, Jean-Marc Ayrault a annoncé ce mardi vouloir « aller plus loin » dans la souplesse des taux d’encadrement des activités périscolaires. Le Premier ministre a indiqué qu'il saisirait dans les prochains jours le conseil d’administration de la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF) pour qu’il propose début janvier les modalités d’une expérimentation au premier semestre 2014 en vue de cet assouplissement. « Il s’agira d’étendre le financement des CAF à l’ensemble des activités périscolaires délivrées dans le cadre d’accueils déclarés, y compris avec des taux d’encadrement assouplis », a affirmé Jean-Marc Ayrault.

Moindre besoin d’animateurs pour les centres de loisirs

Cet assouplissement était une demande de l’Association des maires de France (AMF) qui critique le fait que les taux d’encadrement des activités périscolaires (les trois quarts d’heure de la réforme Peillon) sont différents de ceux en centre de loisirs (les deux heures du soir, dans la plupart des communes). L’harmonisation des taux - qui passerait par un moindre besoin d’animateurs pour les centres de loisirs - « représente pour certaines communes l’équivalent d’une pérennisation du fonds d’amorçage », glisse un acteur clef de la réforme des rythmes, qui croit dans son effet « d’apaisement des maires ».

Dans le cadre des activités périscolaires, il faut aujourd’hui un animateur pour 18 enfants pour les plus de six ans, et un pour 14 en dessous de cet âge. En centre de loisirs, les normes sont plus strictes : c’est un pour 14 et un pour 10, en fonction de l’âge des enfants. « Sur les heures Peillon, si vous avez 140 enfants tout petits, il vous faut 10 animateurs, explicite la même source. Mais pour le centre de loisirs, il vous en faut 12. Et si vous faites le même calcul avec des enfants plus grands, avec l’assouplissement envisagé, vous aurez besoin de quatre animateurs de moins ! »

« Nous non plus nous n’avons pas un budget extensible »

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rythmes
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole