Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 10:24

 L'enseignement catholique, depuis toujours, organise un accueil et une garderie avant et après classe.sur 4 ou 5 jours. Il profitait, pour les écoles qui font déjà ou feraient 4.5 jours ou 5, de cette réforme pour faire financer ces activités. Le financement, hors enseignement obligatoire, relève du "caractère propre" et ne pouvait être financé par l'Etat. Il aurait fallut modifier la loi Debré de 1959. Lire ici

 

Cette trahison en étendant la loi Debré était dure à assumer pour le gouvernement d'ou le communiqué d'hier de l'enseignement catholique .

 

Sauf que l'abrogation de la loi Carle proposée à l'AN été retirée avant hier des débats, en toute discrétion par le gouvernement.

 

 

In L'Express

 

C03-23Réforme des rythmes scolaires: le coup de semonce de l'enseignement catholique

 

L'enseignement catholique critique les modalités de la réforme des rythmes scolaires, et préfère, dans un premier temps, jeter l'éponge. "Les conditions de mise en place du projet dans les établissements privés n'ont pu, à ce jour

 

Un nouveau sujet de tension entre Vincent Peillon et l'enseignement catholique? L'institution, tancée par Vincent Peillon pour avoir organisé des débats sur le mariage gay, critique aujourd'hui publiquementla réforme des rythmes scolaires. Dans un communiqué diffusé vendredi , il s'interroge sur le principe même de cet axe fort de la politique de "refondation de l'école".

En principe, les établissements privés associés à l'Etat par contrat, tel que l'enseignement catholique, ne sont pas assujettis au décret sur les rythmes scolaires, qui ne vise que les écoles publiques. "Une réflexion de fond associant chefs d'établissements, enseignants, gestionnaires et parents d'élèves a été menée ces dernières semaines pour déterminer les conditions dans lesquelles les établissements catholiques d'enseignement pouvaient s'inscrire volontairement dans la démarche initiée", souligne l'enseignement catholique.

 

Malgré tout, Eric de Labarre, secrétaire général de l'enseignement catholique, jette léponge: "en dépit d'un dialogue régulier et serein avec le gouvernement, les conditions de mise en place du projet dans les établissements privés n'ont pu, à ce jour, être clarifiées."

 

Un partenariat avec les collectivités locales

 

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rythmes
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole