Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 18:11

 

In Snuipp  

 

 

 

In Café Pédagogique

 

Rentrée : "L’école primaire vit un tournant historique" affirme le Snuipp

 

Pour Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp, le premier syndicat des enseignants du primaire, la rentrée 2011 est sur de nombreux points "inacceptable". " Il faut donner à l’école primaire les mêmes moyens que dans les autres pays de l’OCDE", nous explique-t-il dans un entretien accordé au Café. Ce refus s'appuie sur les résultats d'un copieux dossier d'information sur l'état de l'école primaire et sur un sondage d'opinion.

 

Cinq chiffres résument le dossier.  8 300 élèves en plus cette année au primaire malgré la baisse du taux de scolarisation à 2 ans (qui ne concerne plus que 15 % des enfants contre 26% en 2005). 8 967 postes d'enseignants disparaissent à la rentrée et 1 500 classes ferment. Le Snuipp dénonce donc la mise à mal des professeurs qui apportent un soutien spécifique à l'école, à commencer par les enseignants spécialisés des Rased : 600 postes supprimés, soit 30 000 enfants privés de leurs soins. Enfin, dans 27 départements, les nouveaux enseignants vont aller directement en classe, passant d'un master à un CP ou une grande section de maternelle, sans accompagnement.

 

Qu'en pensent les Français ? Selon le sondage du Snuipp, ils condamnent majoritairement la politique gouvernementale.  82% des français sont hostiles aux suppressions de postes, 62% veulent réduire le nombre d'élèves par classe. 50% considèrent l'école comme une priorité, juste derrière l'emploi. 73% trouvent que l'école maternelle fonctionne bien et 62% l'élémentaire. On mesure le chemin à parcourir par Luc Chatel pour convaincre l'opinion du bien fondé de sa politique. Il y réussit sur un point : les français veulent aussi d'autorité à l'école. Sébastien Sihr réagit à cette apparente contradiction.

 

 

Lisez l'entretien avec Sébastien Sihr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Premier degré
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole