Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 17:30

In Libé Toulouse

 

C03-18La Reynerie est-elle un ghetto, faut-il y craindre les enfants de pauvres ? Oui, semble répondre l’offre d’emploi publiée le 12 octobre dernier sur le site du rectorat de l’Académie de Toulouse et visant à recruter un directeur-adjoint pour le collège de ce quartier du Mirail.

 

Cette offre d'emploi, consultée par LibéToulouse, ne fait pas dans la dentelle. Le collège y est présenté comme inséré dans un environnement de «forte concentration ethnique et religieuse proche de la ghettoïsation».
L'établissement y est encore décrit comme implanté «au bas des tours dans un univers dégradé» caractérisé par «la banalisation des actes délictueux».

 


La majorité de ses élèves seraient issus de «catégories socio professionnelles très défavorisées» avec un taux de boursiers proche de 85% et et un taux d'accès à la gratuité de la cantine de 90%.
La mixité scolaire «très fragile» y ferait l’objet d’un «travail important autour des codes, des postures, des rituels, et de la mixité fille/garçons»

 

Cette petite annonce leur passant sous les yeux, ce sont les parents d'élèves dudit collège qui ont bondi:

«Ce tableau stigmatise le quartier et ses habitants», s’insurge Marcel Llabres, membre du Conseil d’administration du collège. «C’est dans le droit fil des récentes déclarations du ministre de l’Intérieur Claude Guéant qui attribue aux enfants d’immigrés la baisse de niveau de l’école française», ajoute-t-il.

L’inspecteur d’Académie-adjoint de la Haute Garonne Joël Bourgeot répond à mots pesés qu'il s'agit plus simplement de ne rien cacher des difficultés du poste. «Il est important de recruter un chef d’établissement au fait des réalités», dit-il.
La «ghettoïsation» du collège de la Reynerie n’aurait selon lui rien de subjectif: «tout le monde travaille là-dessus. Ce sont des faits reconnus par l’ensemble des institutions -Ville, État, Région».

Situé dans une zone d’éducation prioritaire, le collège de la Reynerie est l’un des sept établissements scolaires du département à dépendre d’un accompagnement spécifique pour l’ambition et la réussite (programme ECLAIR). À ce titre, précise encore le rectorat, l'établissement bénéficie de moyens supplémentaires en personnel éducatif. 

 

  Les parents d'élèves veulent bien admettre qu'avec des effectifs par classe limités à 21 élèves, l'équipe éducative du collège réalise un «travail performant».
«Ils sont aussi les premiers à constater le déficit de mixité sociale au sein du collège», reprend Marcel Llabres. Selon lui, la faute en incombe essentiellement à la réforme de la carte scolaire qui permet «à ceux qui le peuvent de scolariser leurs enfants en dehors de leur quartier».

 

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole