Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 17:37

 

 

C03-01.jpg

Election présidentielle 2012
Parents d’élèves :
Pour une politique éducative ambitieuse,
FCPE 94 appelle à rejeter
la casse de notre Ecole publique !

 

Les parents d’élèves, comme l’ensemble des citoyens, auront à se prononcer les 22 avril et 6 mai à l’occasion de l’élection présidentielle. C’est un moment décisif pour changer l’avenir de l’Ecole publique, des jeunes et de notre société.

 

La FCPE Val de Marne appelle les parents d’élèves à rejeter la politique actuelle de casse de l’Ecole publique, ainsi que toutes les idées de haine, d’exclusion et de discrimination.

 

Notre fédération de parents d’élèves défend des valeurs et des principes d’égalité, de laïcité, de gratuité et de solidarité pour l’école publique. Elles sont indissociables d’un projet de société plus juste et plus démocratique. La FCPE 94 Val de Marne soutient, pour cela, l’ambition d’une école de la République émancipatrice qui forme des citoyens libres et éclairés, dotés d’un esprit critique, assurant un haut niveau de culture commune à tous.

 

Depuis une trentaine d’années, cette aspiration est piétinée par des conceptions et des politiques éducatives libérales de restrictions et de suppressions de moyens.

 

Ces cinq dernières années, le fossé des inégalités a été creusé Les suppressions massives de postes (80 000) et les réformes rétrogrades ont réduit la présence d’enseignants et de personnels éducatifs formés, au profit d’une vision sécuritaire de l’école. L’odieuse politique de chasse aux sans papiers fait vivre dans la précarité et la peur de très nombreux enfants et jeunes scolarisés.

 

Avec la suppression des Réseaux d’aide (Rased), la lutte contre l’échec scolaire a été sacrifiée sur l’autel de la marchandisation et de la mise en concurrence généralisée des élèves, des établissements et des personnels.

 

Désengagement de l’Etat, dérèglementations et individualisation des parcours scolaires ont creusé le fossé des inégalités. A tel point qu’aujourd’hui, comme l’attestent de nombreux rapports officiels, l’école ne reproduit pas les inégalités, elle les aggrave.

 

- La scolarisation des moins de trois ans est passée de 34,6 % d'une classe d'âge en 2000, puis 20,7 % en 2007 à moins de 10% aujourd'hui;
- depuis plus de dix ans, plus de 150 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme, ni qualification;
- L'université, dont le nombre d'étudiants stagne à 2 millions depuis 20 ans, compte de moins en moins d’enfants d’ouvriers.

 

Ces inégalités profondes minent l’avenir de l’Ecole publique et du pays. Il faut d’urgence s’attaquer aux causes, en réinvestissant massivement dans l’éducation. C’est un défi de grande ampleur, mais face à la profondeur de la crise dans la société, les choix politiques doivent redonner du sens et de l’ambition à l’Ecole publique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Actions parents
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole