Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 08:00

 In Chronique d'une école ordinaire

   

C03-24Jusqu’à présent, environ 30% des enfants français fréquentent les centres de loisirs municipaux. Ce qui permet de conclure assez aisément que les 70% restant bénéficient d’un autre mode de garde lorsqu’ils ne sont pas l’école.

   

Donc, jusqu’à présent le mercredi 70 % des enfants français ne sont pas en collectivité.

Grâce à la réforme des rythmes imaginée par Vincent Peillon, 100% des enfants auront donc dès 2013, ou au plus tard en 2014, cinq jours de vie en collectivité par semaine contre quatre actuellement et ceci sans interruption, puisque grâce au décret, le mercredi est obligatoire et le samedi dérogatoire.

Une réforme des rythmes pour le bien être des enfants … Vraiment?

On nous martèle que cette réforme devrait permettre de lutter contre la fatigue des enfants. J’avoue que j’ai du mal à considérer cet argument comme absolument évident.

La vie en collectivité c’est, un rythme et des horaires imposés et souvent beaucoup de bruit.

On nous explique que la journée de classe, elle, sera allégée. Pourtant je ne crois pas que les heures de classe soient les moments les plus fatiguant dans la journée d’un enfant. Pour peu qu’on aménage intelligemment l’emploi du temps et qu’on réfléchisse sérieusement aux contenus et à la manière d’enseigner.

A mon humble avis, ce qui est vraiment épuisant pour l’enfant c’est le temps collectif passé hors de la classe :

  • Le temps de cantine et la récréation géante qui suivra si la mairie, soucieuse de faire des économies, choisit l’allongement de la pause méridienne.
  • Devoir toujours courir, et bientôt se lever tôt cinq jours d’affilés pour déjeuner en quatrième vitesse afin de rejoindre l’école à temps.
  • Ce qui est épuisant ce sont les programmes indigestes que les enfants doivent subir.
  • Ce qui est épuisant c’est cette société qui oblige (le plus souvent contre leur gré mais du fait de temps de transports indécents pour faire le trajet domicile- travail) certains parents à confier à l’ école leurs enfants de 7h30 le matin à 18h30 le soir.

Alors, cette réforme des rythmes scolaires, comme elle semble prendre forme sur le terrain, est-elle vraiment pensée dans l’intérêt des enfants ? Ou ne risque-t-elle pas au contraire de faire pire en voulant faire mieux ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Rythmes
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole