Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 17:42

In FSU Calvados 

 

 

D'ABORD CLASSÉE SANS SUITE, LA PLAINTE CONTRE LA FSU REFAIT BIZARREMENT SURFACE QUELQUES MINUTES SEULEMENT APRÈS LA MANIFESTATION !

BIENTÔT UNE NOUVELLE CONVOCATION POUR SON SECRÉTAIRE DÉPARTEMENTAL...
UN ACHARNEMENT ÉVIDENT CONTRE LA FSU !

Malgré la période des congés scolaires, ce sont 300 manifestant-e-s qui ont défilé le 7 mars pour défendre les libertés syndicales et exiger le retrait de la plainte déposée par l'inspecteur d'académie du Calvados à l'encontre de la FSU.


rappel des faits

L'audition du secrétaire départemental de la FSU prévue à 10H n'aura pas eu lieu : par un appel téléphonique, le commissariat d'Hérouville Saint Clair avait en effet informé l'organisation majoritaire de l'Éducation que le parquet avait décidé de classer cette plainte au pénal "sans suites". L'inspecteur d'Académie maintenant sa plainte, la FSU restait cependant susceptible d'être poursuivie au tribunal civil...
Ce rebondissement avait été rendu public lors de la mobilisation et la position du parquet applaudie par les manifestant-e-s. La manifestation avait alors rejoint l'Inspection académique du Calvados. Tout laissait croire que "l'affaire" ne ferait plus grand bruit...

Mais c'était sans compter un nouveau et bien curieux coup de théâtre !
la FSU a été informée en début d'après-midi d'un étrange revirement de situation...
Plus question pour le parquet de classer la plainte de l'inspecteur d'académie du Calvados "sans-suite" !
Pire, contrairement aux propos du commissariat d'Hérouville Saint Clair, le secrétaire départemental de la FSU devrait, dans les jours qui viennent, recevoir une nouvelle convocation pour cette fois, être entendu !

La FSU s'interroge sur les motivations d'un tel revirement de situation. Elle s'en indigne et dénonce l'acharnement dont elle est victime.
Elle n'hésite pas à qualifier de nouveau la plainte de l'inspecteur d'académie du Calvados d'atteinte aux libertés publiques et de criminalisation du mouvement syndical.
Elle continue de revendiquer la légitimité de l'action du premier février et dénonce les véritables auteurs des dégradations dans l'Éducation nationale : le gouvernement Sarkozy et ses serviteurs, qui programment la suppression de 16 000 postes alors que 56 000 élèves supplémentaires seront accueillis à la rentrée prochaine.

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog