Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 08:02

In Mammouth déchaîné

 

http://us.123rf.com/400wm/400/400/adamson/adamson1103/adamson110300062/9047169-gold-label-avec-des-rubans-isole-sur-fond-noir-illustration-vectorielle.jpgLe gouvernement veut promouvoir pour les colonies de vacances un label de qualité que l’État serait bien incapable par ailleurs de garantir pour les activités périscolaires malgré les aides financières offertes (pour l'instant) aux communes.

En effet, selon 20minutes, "La ministre des Sports et de la Jeunesse, Valérie Fourneyron, veut expérimenter en 2014 un label pour les colonies de vacances afin de distinguer notamment celles qui jouent la carte de la mixité sociale, annonce-t-elle lundi dans un communiqué à l'AFP.

La ministre, qui prône depuis plusieurs mois une réduction du coût des colonies de vacances, devenues trop chères pour les classes moyennes, lance «une mission chargée de définir le cadre des "colos de demain"».

Selon le communiqué, les «exigences» prises en compte seront «la mixité sociale», «l’accessibilité des activités de loisirs de qualité, sans considération de revenus», «la proximité et la simplicité», «le développement durable et la citoyenneté», «le respect et la découverte de l’environnement», et enfin «un projet pédagogique fort et lisible pour les parents».

Si ces exigences étaient effectivement prises en compte pour les colos, elles auraient bien de la chance, car, pour ce qui est des centres aérés et de loisirs et en ce qui concerne les activités périscolaires, il est assez difficile de l'envisager: seules 80% des communes ont en effet opté pour la gratuité et le prix parfois proposé aux familles peut être fort dissuasif pour les pauvres. D'autres communes ont opté pour une gratuité sélective en cherchant à diminuer les coûts: c'est ainsi qu'à Roubaix, les plus pauvres sont exclus du dispositif: comme le rapporte Le Monde, les enfants dont les parents sont chômeurs doivent ainsi rentrer à la maison durant les activités périscolaires.


En ce qui concerne «l’accessibilité des activités de loisirs de qualité, sans considération de revenus» et «la mixité sociale», on est donc loin du compte pour les activités périscolaires et les prises de position du président de la FCPE pour tenter de promouvoir des activités à moindre coût (ateliers jeux de société et ennui!) dans les communes pauvres ne vont pas vraiment dans ce sens !
http://le-mammouth-dechaine.fr/Ndj/files/1581c7341a3e2950ca23c35ad5665119-993.html

Quant au «projet pédagogique fort et lisible pour les parents», il semblerait que ceux-ci ne s'en soient pas encore aperçu partout au vu de l'ampleur des manifestations de ces derniers temps..

 

Et toujours plus...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole