Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 18:11

 

 

* Vers une nouvelle « ingénierie pédagogique spécifique » pour faire (encore) des économies...

 

C’est une petite bombe que l’on peut lire ces jours-ci dans les salles des profs de certains lycées professionnels en Poitou-Charentes.

Les enseignants ont ainsi eu la surprise de découvrir le sort à court terme que l’administration faisait aux derniers CAP qui survivent encore à la dernière réforme.

Un projet de groupe de travail intitulé « classes à plusieurs niveaux » vient d’émerger de la pensée audacieuse de la rectrice de Poitiers, relayée comme il se doit par le corps d’inspection.

« le faible nombre d’élèves présents compromet la pérennité de ces classes de CAP », lit t-on dans un document qui émane de l’inspection Enseignement Technique - Sciences et techniques industrielles. Et pour éviter la suppression de ces formations, voilà LA solution.

 

Il faut regrouper les élèves ... de première et de terminale dans la même section. Ainsi dans nombre de lycées on peut réduire 4 à 6 groupes en 2, toutes spécialités mélangées. C’est déjà l’esprit des troncs communs en lycée général. Voilà que cela s’applique désormais à des enseignements plus spécialisés.

Et pour faire passer la pilule, l’Inspection demande à certains chefs d’établissement ou à certains profs de participer à ces groupes de travail afin de trouver une « ingénierie pédagogique spécifique [à ce montage] » c’est à dire organiser la gestion des enseignements ou des CCF et « la gestion et animation du groupe classe ».

Vocabulaire issu en droite ligne de la gestion des ressources (in)humaines, qui dit clairement au moins qu’il n’est plus question d’enseigner.

 

Voilà de quoi perdre encore énormément de moyens pour ces établissements. S’agit-il d’un de ces leviers d’efficience que prône la LOFL ? Et qui va se faire sur le dos des élèves de CAP.

 

Et le rectorat de Poitiers veut que l’opération se déroule en toute discrétion. Trop tard.

 

Et toujours plus...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole