Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 17:39
 
Vincent Peillon l'a promis : la loi sur l'école "modifiera en profondeur les pratiques pédagogiques" dans les classes. Pour porter la bonne parole, il compte sur ceux qui sont les intermédiaires entre le ministère et les enseignants : les inspecteurs. Sont-ils préparés à cette tâche ? L'un d'entre eux en doute et le fait savoir. Il s'agit de Pierre Frackowiak, inspecteur honoraire de l'Education Nationale. Il est notre invité.

Dessin publié sur le site du Sgen CFDT Hautes Pyrénées

 

Extrait du texte de Pierre Frackowiak sur la réforme de l'Inspection :

 

"Dans le cadre de la refondation, il est évident que les corps d'inspection ne pourront pas échapper aux révolutions attendues. Il faudra reconnaître que cette vieille habitude de donner des conseils de moins en moins crédibles (" cause toujours ! ") relève souvent d'une certaine malhonnêteté intellectuelle. " Monsieur P ou Madame Y pourrait, devrait, ne manquera pas, etc, etc " ces formules toujours faciles à égrainer du haut de sa fonction ne sont que des critiques en creux. Si Monsieur X ou Madame Y ne l'a pas fait, c'est qu'il ou elle a eu tort, et moi, chef, je sais comment il ou elle doit faire.

 

Le pilotage par les résultats a encore aggravé le caractère infantilisant et désuet de ce type de pratiques. Il est dans la droite ligne de l'idéologie ultra libérale autoritaire. " Les courbes et les camemberts mettent clairement en évidence que les résultats dans votre classe sont nettement inférieurs aux moyennes du secteur, du département. Il faudra prendre toutes dispositions pour améliorer ces pourcentages l'année prochaine. Voici votre feuille de route ! ". Cette novlangue empruntée à l'industrie et à la finance a fait des ravages au cours de ces dernières années ; elle prétend se justifier par les évaluations, alors qu'il ne s'agit que de contrôle, que les critères sont contestables, que le fait de réduire les prétendues mesures aux maths et au français dans leurs aspects les plus mécaniques ne peut donner que de fausses images sur les compétences réelles des élèves. Elle cherche ses alibis dans la détection des fautes, des carences, des insuffisances avec la prétention affichée d'y remédier. Or, on n'apprend qu'à partir de ses réussites, pas à pas.

 

Si seulement la refondation permettait aux inspecteurs de réfléchir avec les enseignants, à une réforme fondamentale de l'inspection, elle aurait quelques chances supplémentaires de réussir."

Lire l'intégralité ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole