Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 11:37

In IUFM Paris en lutte

 

C03-18RECRUTEMENT DES ENSEIGNANTS : "UN ENJEU COLOSSAL" POUR LES ACADÉMIES (ANDRÉ EYSSAUTIER, RECTORAT DE VERSAILLES 

 

« Nous avons à recruter pour la rentrée un grand nombre de professeurs. Et je n'ai pas l'impression que le désir de devenir enseignant se manifeste de manière quantitative satisfaisante », juge André Eyssautier, le secrétaire général de l'académie de Versailles, à l'occasion du premier colloque organisé par l'association des DRH des académies (AEF n°174774) sur le thème du recrutement, vendredi 5 avril 2013, à Paris. Évoquant « la suppression d'un assez grand nombre d'emplois » ces dernières années, il note que « le vivier s'est réduit dans les universités ». « Ce contexte n'est pas très propice à l'élan de recrutement mis en place par le gouvernement. C'est un enjeu colossal » pour les académies, souligne-t-il. « Je ne veux pas être défaitiste. Nous avons à valoriser l'image des enseignants. Nous ne pouvons pas augmenter considérablement le salaire dans le contexte actuel. Il nous faut donc jouer sur l'image du métier pour le revaloriser. »

 

Dans le premier degré, à Versailles, au premier concours 2013, 4 400 candidats se sont inscrits, 1 900 étaient présents et 1 500 ont été admissibles pour plus de 2 000 postes ouverts. Au deuxième concours 2013, « nous avons eu 1 000 candidats de plus mais il s'agit de 1 000 admissibles au premier concours. Nous n'avons donc pas un inscrit de plus par rapport au concours précédent », illustre André Eyssautier. 

 

« UN RISQUE » SUR LE « NIVEAU » DES RECRUTÉS ? 

Hubert Schmidt, secrétaire général de l'académie d'Orléans-Tours, évoque de son côté un « risque sur le niveau du recrutement ». « Nous avons recruté avec une moyenne de 8,5. Je pense que l'on sera en dessous cette année », témoigne-t-il. « Nous allons épuiser tout le vivier de contractuels dont nous avons besoin tout au long de l'année. Puis nous allons recruter des contractuels qui ont échoué aux concours alors que le niveau était bas. Mon inquiétude porte sur les difficultés quantitatives mais aussi qualitatives.» 

 

Sandrine Depoyant, secrétaire générale adjointe, DRH au rectorat de Reims, « ne partage pas » ce point de vue « sur la moindre qualité des personnels ». « Le concours n'est pas l'unique mode de recrutement. On peut échouer mais avoir toutes les qualités pour devenir enseignant. »

 

« PREMIER LEVIER » : L'ACCUEIL DES NOUVEAUX ENSEIGNANTS

 

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole