Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 12:41

In La Croix


echec

 

Cette année, les inscriptions aux concours de l’enseignement ont nettement chuté. Les nouveaux masters préparant à ce métier sont, eux aussi, loin de faire le plein.

Faut-il y voir un effet de la confusion ambiante, liée à l’introduction de la « masterisation » ?  Ou bien un mouvement de fond qui pourrait changer durablement le visage de la profession ? Largement remaniées, les formations spécifiquement destinées aux futurs enseignants, au total quelque 700 masters proposés dans toute la France, ne font pas le plein. Loin s’en faut.

Le nouveau dispositif varie d’un lieu à l’autre. De manière générale, les Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM) ont mis en place des masters d’enseignement (1) préparant au concours du premier degré. « Pour l’heure, dans ces formations, le nombre d’inscriptions effectives est en moyenne inférieur de 20 à 25 % à celui des pré-inscriptions », constate Gilles Baillat, président de la Conférence des directeurs d’IUFM. Un chiffre à mettre en perspective avec la baisse d’environ 50 % du nombre de postes ouverts au concours, en 2011, dans le primaire.

Gilles Baillat attend toutefois pour le début octobre les chiffres définitifs des inscriptions. Car beaucoup d’IUFM jouent les prolongations. À Aix-Marseille, la rentrée se déroule aujourd’hui mais les retardataires pourront grossir les rangs jusqu’à la fin du mois… À ce jour, alors que la capacité d’accueil, en première année de master, est d’environ 1 000 étudiants, seuls 485 se sont inscrits. « Avec la réforme, les jeunes sont désorientés, commente-t-on au sein de cet institut. Beaucoup pensent que les IUFM ont purement et simplement disparu… »

"Voyant que le ministère supprime chaque année 16 000 postes les jeunes hésitent"

 

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans IUFM et formation
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole