Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 12:09

In Quelle école pour demain ?

 

casse2Parents, vous vous sentez concernés par le parcours de votre/vos enfants dans le système scolaire.

Or, vous avez beaucoup entendu parler ces derniers temps de modernisation, de recherche d’efficacité dans l’éducation nationale, de volonté d’aide aux enfants en difficulté, de lutte contre l’échec scolaire. Quand on est extérieur à la structure, il est difficile de mesurer à quel point la réalité sur le terrain est éloignée de ces déclarations.

La "réforme" majeure imposée à l’école ces dernières années a été la suppression de plus de 50.000 postes d’enseignants.

Conformément aux lettres d’application reçues en juin, les recteurs d’Académie doivent en cette rentrée 2010 trouver encore d’autres "gisements" de postes à supprimer, ce qui n’est pas sans conséquences plus ou moins directes sur la qualité de l’accueil de votre enfant.

Menace sur la maternelle.

Seuil d’ouverture amené à 32 élèves par classe ! Imaginez un peu la violence imposée aux enseignants et aux enfants, la difficulté d’offrir à chaque enfant l’écoute et l’espace de parole qu’il mérite.

Suppression de l’accueil des deux ans, remise en cause de l’accueil des trois ans.
- La maternelle à 3 ans, ça y est, ce n’est plus un droit. (Comment, à la rentrée 2007, par un léger changement du règlement intérieur, il devenait impossible d’inscrire en petite section dans le Puy de Dôme les enfants n’ayant pas 3 ans révolus avant septembre.)

Création de jardins d’éveil de gestion municipale ou privée, payants, et sans garantie de qualification des personnels.
- Ecole maternelle et jardins d’éveil.

Moins de temps scolaire, des journées plus longues, des programmes appauvris.

2 heures par semaine en moins, ça fait 566h supprimées entre le CP et le CM2, soit une demi-année d’école ! Par contre, avec le "soutien", ça impose aux enfants en difficulté des journées de 6h30 ou 7h !

Les programmes 2008, supposés plus simples, se sont considérablement appauvris dans les matières d’éveil : sciences, histoire-géo, arts plastiques etc... Par contre, les objectifs en grammaire orthographe, calcul, conjugaison ont été alourdis, au point de soulever l’indignation inédite des deux ministres de l’EN précédents :
- Les nouveaux programmes de l’école primaire, analysés par deux anciens ministres de l’EN.

Menace sur les petites structures, notamment en milieu rural.

Exemple révélateur d’une fermeture qui s’est faite à la rentrée 2010 en Auvergne, sans concertation, sans étude d’impact, sans respect du vote démocratique.
- Collège d’Ardes : mécanique d’une fermeture annoncée.

Suppression de l’aide spécialisée.

Les postes d’enseignants spécialisés et de psychologues scolaires du RASED sont progressivement supprimés. Les enfants en difficulté d’adaptation et/ou d’apprentissage ne recevront donc plus aucune aide spécialisée, ni leurs parents, ni leurs enseignants.
- Aider les enfants en difficulté : mieux sans RASED ?
- Aide personnalisée : Organiser la désorganisation de l’école.

Suppression des remplaçants.

Les remplacements de courte durée ne seront plus assurés.

Au collège et au lycée, on place face aux élèves plus d’un tiers de vacataires embauchés en CDD, sans statut et sans formation, on multiplie les heures supplémentaires...

Les intervenants en langue restants dans le primaire seront remerciés. Les maîtres bricoleront comme ils peuvent.

Suppression de la formation des enseignants.

La formation professionnelle des maîtres est supprimée : les nouveaux enseignants, recrutés au niveau master (Bac + 5) sont directement affectés à plein temps dans les classes.
- Formation de maîtres : citoyens, on nous ment ! Communiqué des enseignants, accompagné d’une déclaration des inspecteurs.
- Hamsterisation : 1,6 million d’élèves cobayes de la réforme de la formation des enseignants dès septembre 2010.

- Témoignage d’un jeune prof d’histoire-géo, placé en cette rentrée devant les élèves, sans aucune formation.
- 7 165 enseignants dans le primaire et 8 300 professeurs dans le secondaire concernés.

En parallèle, il est prévu que le nombre des conseillers pédagogiques soit réduit, que les temps de formation continue proposés soient également limités. (*)

Nouvelles évaluations nationales.

Les évaluations nationales précédentes avaient lieu en début d’année en CE2 et en 6ème, elles permettaient un diagnostic et une aide effective.

Les nouvelles évaluations nationales se situent en cours d’année de CE1 et de CM2. Elles ont pour but d’évaluer les résultats des écoles, et de façon binaire, inadaptée, sans aucune rigueur, imposant à tous un stress inutile et contre-productif.

Vous en trouverez les analyses détaillées dans les dossiers correspondants :
- CE1.
- CM2.
- Le commentaire d’un inspecteur sur ces nouvelles évaluations.

Base élèves.

Inscription des élèves, sur une durée de 30 ans, dans des fichiers informatiques accessibles à d’autres administrations.
- Base élèves : toujours pas résignés...

Normalement et par décision du conseil d’Etat, l’Education Nationale a le devoir de vous informer de l’utilisation des données concernant votre enfant dans ce fichier, et de votre droit à vous y opposer.
- Pour l’actualité sur ce sujet, consulter le site du CNRBE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole