Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 10:42

 

Voulues par Sarkozy, ces structures prennent en charge les élèves « méritants » des milieux défavorisés. Trois ans après, quel bilan ? Reportage à Nice.

 

Bilan

Rue89 continue son « bilan des années Sarkozy ». Avec des personnes rencontrées lors de précédents reportages, des figures qui ont fait l’actualité, des riverains auteurs de tribunes et de commentaires mémorables, nous revisitons les dossiers marquants du quinquennat.

Septième volet : retour sur l’ouverture de 20 000 places en internat d’excellence avec un reportage à l’internat d’Estienne-d’Orves, à Nice.

(De Nice) « Dans ce texte, Blaise Pascal utilise un parallélisme en forme de syllogisme. Qui l’a repéré ? »

Assise au premier rang, Myriam se penche un peu plus sur la table pour lever la main en direction de sa professeure de français. En s’y mettant à quatre, avec grand sérieux, les jeunes filles de première L identifient la figure de style.

Et l’enseignante de conclure sur « la vision sombre de la nature de l’homme » développée par le philosophe, qui s’en prend aux festivités mondaines.

Les 32 visages fins aux cheveux longs plongent sur leur feuille pour noter. Seule une jeune fille se permet de remarquer :

« Il a intérêt à critiquer les fêtes, Pascal, il est malade et cloué au lit... »

Pas un rire, pas un commentaire. Une lycéenne en veste de tailleur, jean slim, vernis et semelles compensées s’impatiente à mi-voix : la prof répète ce qu’elle sait déjà. Le bac français, c’est dans deux mois, il ne faut pas perdre de temps.

Mais déjà, l’une de ses camarades s’est mise à lire à haute voix le texte suivant, une fable de La Fontaine. L’enseignante interroge. Myriam se colle à la table pour tendre la main.

Myriam connaît bien la prof, mieux que ses autres camarades du lycée Estienne-d’Orves. La jeune fille reste le soir dans l’enceinte du lycée, sur la colline, non loin du bord de mer. Elle ne rejoint pas l’un des trois étages du bâtiment jaune de l’internat classique. Elle monte directement au quatrième palier, celui de l’« internat d’excellence ».

 

La suite...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole