Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 18:44

Flash spécial du Café Pédagogique

 

C03-18« On portera la question devant les électeurs ». A l’occasion de la remise du rapport sur l’apprentissage des langues, mardi 7 février, Luc Chatel a annoncé à la fois la globalisation des enseignements de langues au collège et l’annualisation des services. Deux sujets qui devraient être très mal accueillis par les professeurs.

 

La globalisation au collège. Le ministre de l’éducation nationale voit dans ces deux dispositifs un moyen de renforcer l’apprentissage des langues. La globalisation concernerait l’ensemble des enseignements de langues pour tous les niveaux des collèges. Pour Luc Chatel et pour Suzy Halimi, présidente du Comité stratégique des langues, cela permettrait d’apporter une réponse plus souple aux enseignements. On pourrait par exemple renforcer l’anglais en 6ème quitte à alléger l’horaire par la suite. Mais le dispositif a aussi l’avantage d’apporter plus de souplesse dans la gestion des postes et donc de pouvoir en supprimer un certain nombre. Le collège pourrait dans une certaine mesure ajuster son offre de langues  aux postes existants. Cela avait été demandé par l’enseignement catholique. Luc Chatel a annoncé qu’elle concernerait dès la rentrée prochaine un collège sur dix.

 

L’annualisation des services est présentée par Luc Chatel comme une réponse au manque d’enseignants pour encadrer les stages de langues durant les vacances. L’annualisation consiste à définir le temps de travail non plus par un horaire hebdomadaire mais par un horaire annuel, 36 fois 18 heures par exemple pour un certifié. De fait cela permet d’augmenter très sensiblement le temps de travail à salaire égal en collège et lycée. Dans l’enseignement technologique et professionnel, où les élèves sont une partie de l’année en stage les gains pourraient être très importants. Luc Chatel est allé encore plus loin en annonçant que ces heures de travail pourraient être imposées durant les vacances. Mais cela nécessite une refonte du statut des enseignants.

 

« C’est un sujet sensible », a précisé le ministre. « On va réfléchir dans le cadre du débat des élections présidentielles sur le statut des enseignants. L’enseignement des langues est un bon exemple de ce que permettrait le changement de statut ». Cette annonce laisse penser que la campagne électorale va prendre un nouveau cap beaucoup plus agressif très rapidement. Et que les enseignants vont se trouver en première ligne sur le thème bien connu de leur temps de travail.

 

Plus d'information et de réactions dans votre Expresso du 8 février.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole