Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 17:29

eval1

In Le Monde

Les élèves de maternelle seront bien évalués

 

Qu'est-ce qu'un "outil d'observation des besoins" ? C'est tout simplement la version repensée, discutée et amendée, des évaluations d'élèves que le ministère de l'éducation nationale comptait imposer en grande section de maternelle et que Le Monde avait dévoilées le 13 octobre 2011.

L'habillage est plus politiquement correct et présenté dans la circulaire de rentrée 2012, parue jeudi 29 mars. Y est préconisée non plus une "évaluation" à proprement parler, mais une phase d'"observation" des besoins des élèves, menée par les enseignants au premier trimestre de la grande section. S'ensuit la mise en place d'une "aide différenciée", soit dans la classe - en petits groupes -, soit dans le cadre de l'aide personnalisée.

 

 "DISPOSITIF PARMI D'AUTRES"

Ont disparu l'évaluation systématique et le classement des élèves "à risques" et "à hauts risques", comme il en était question dans la première version du projet. Reste un "dispositif parmi d'autres, offert aux enseignants comme un outil pédagogique", explique Jean-Michel Blanquer, le directeur de l'enseignement scolaire à l'origine du projet. "Grâce à une concertation approfondie, nous avons abouti à un consensus scientifique", précise-t-il.

Ce consensus se serait fait autour des dix compétences qui seraient prédictives de la réussite dans les apprentissages fondamentaux. Cinq portent sur la maîtrise de la langue. Elles intègrent la capacité à "comprendre un texte oralisé", à " reconnaître à l'oral les mots, les syllabes, les phonèmes", à "avoir suffisamment de vocabulaire" ou encore à "s'exprimer oralement". En mathématiques, il faudra que les enfants aient "le sens des nombres", mais aussi quelques repères en espace et en géométrie. S'y ajoutent trois compétences transversales : la motricité fine et les capacités graphiques, l'attention et la mémoire, et la capacité à s'organiser dans les tâches.

Interrogé en novembre 2011 sur l'opportunité de maintenir une évaluation du comportement des enfants, qui avait fait scandale dans le premier projet, le ministre Luc Chatel disait n'avoir pas tranché. M. Blanquer concédait hier que ce sujet est gardé "pour la dernière partie des travaux".

M. Blanquer tient à préciser que les documents que Le Monde a entre les mains "ne sont pas des outils définitifs", puisqu'ils "sont soumis à discussion avec les syndicats". Reste que la circulaire de rentrée est explicite, fixant le cadre et le cap. Et que les premiers outils qui comprennent des tests et des exercices d'entraînement et qui concernent la "manipulation des phonèmes", devraient être "mis à la disposition des enseignants" avant la rentrée scolaire.

 

"PRESSION SUR LA GRANDE SECTION DE MATERNELLE"

La suite...

In Europe1

 

 

Maternelle : un nouveau projet sur la table

 

En octobre, le gouvernement a abandonné un projet d'évaluation des élèves de maternelle. © MAXPPP

Le ministère de l'Education nationale a revu sa copie et ne parle plus d'"évaluation" des élèves.

Quelques mois après l'abandon d'un projet qui avait suscité la polémique, le ministère de l'Education nationale remet la question des difficultés en maternelle sur la table. Le projet abandonné en octobre avait provoqué l'ire des syndicats et des parents d'élèves, qui dénonçaient un "étiquetage" des élèves dits "à risque".

Pour la rentrée 2012, le ministre Luc Chatel propose aux enseignants des outils d'"observation" des élèves. Cette fois, la notion de catégorisation des enfants a disparu et le ministère insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'évaluations, comme dans le projet d'octobre, mais de simples outils pour repérer les difficultés.

Compréhension d'un texte lu

Les enseignants pourront donc choisir de faire passer ces petits tests à leurs élèves, portant notamment sur la compréhension d'un texte lu ou la reconnaissance des syllabes.

Pour Jean-Michel Blanquer, directeur général de l'enseignement scolaire, l'enjeu est de taille. "On sait que les 15 à 20% d'enfants qui ont des difficultés à la fin du CM2, en réalité, on les retrouve dès la fin de l'école maternelle parce qu'on voit qu'ils ont des problèmes de vocabulaire, de logique", a-t-il expliqué au micro d'Europe 1.

Des apprentissages trop techniques

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Maternelle
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole