Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 17:30

 

Le chef de l'Etat a été accueilli par une centaine d'enfants à Lavaur la semaine dernière, criant son nom et agitant des drapeaux. Les parents d'élèves assurent ne pas avoir été avertis et s'insurgent.

 

Une semaine après la visite de Nicolas Sarkozy, des parents d'élèves du Tarn crient à la manipulation devant la présence, au passage du président, d'enfants d'une école agitant des petits drapeaux tricolores et criant son nom.

Le chef de l'Etat, invité par le député-maire UMP de Lavaur, Bernard Carayon le 7 février, avait été accueilli à la sortie de l'hôtel de ville par 130 enfants du primaire brandissant des drapeaux.

 

 


 

 

 

A Lavaur, « on s'est servi des enfants » pour accueillir Sarkozy

 

« Sarkozy, Sarkozy ! » Ils n'ont pas plus de 12 ans mais ils ont acclamé le président de la République comme les plus fervents des militants de l'UMP, mardi 7 février sur le parvis de la nouvelle mairie de Lavaur (Tarn), petite ville de 12 000 habitants que Nicolas Sarkozy a choisie pour présenter les grandes lignes de sa politique familiale.

Dans ces images tournées par « Le Petit Journal » de Canal+, on voit l'accueil réservé au Président par le petit groupe d'enfants.

Les enfants crient « Sarkozy, Sarkozy ! »
 

« On leur a dit que c'était une grande chance »

Une maman d'élève, émue par ce qu'elle qualifie de « propagande », assure à Rue89 que des consignes très précises ont été fournies aux enfants :

« La veille, on leur a dit qu'on avait la grande chance de recevoir le Président dans notre petite ville, que c'était une aubaine. On leur a dit : “Le Président va peut-être nous donner des sous.” Chacun avait un petit drapeau. Ma fille, elle a 10 ans, m'en a parlé ; elle a refusé d'y aller.

Mais d'autres parents n'ont pas été prévenus. Le papier, une “invitation à aller regarder le défilé” remis la veille aux enfants, n'a pas été mis dans tous les cartables. Toutes les autorisations n'ont donc pas été signées. C'est scandaleux de se servir ainsi d'enfants. »

Dans un courrier envoyé aux parents, il était noté « que les enfants de l'Alae [Accueil loisirs associé aux écoles, ndlr] du centre assisteront au passage du cortège présidentiel sur les allées Jean-Jaurès. Dans l'hypothèse où vous ne souhaiteriez pas que votre enfant participe à cette animation, veuillez le signaler à la direction de cette structure ».

« Je n'ai pas été prévenue ! »

Tous les parents n'ont pas signé l'autorisation, d'autres ne l'ont jamais reçue. Dans La Dépêche du Midi, certains protestent :

« On leur a donné un drapeau bleu blanc rouge et on leur a demandé de dire fort “Vive Sarkozy ! ”. Je n'ai pas été prévenue de cette sortie impromptue. »

« Pourquoi n'ont-ils pas uniquement pris les enfants ayant une autorisation ? Des recommandations très précises ont été données aux enfants : “Bien se tenir, se mettre en rang, crier ‘Sarkozy, Sarkozy’, leur donner des petits drapeaux français pour qu'ils puissent les secouer”. »

La responsable de cette mise en scène est la directrice de l'Alae. Après avoir donné les consignes la veille aux enfants, la sortie sur le parvis de la mairie le mardi 7 février, à l'heure du déjeuner, s'est déroulée sous sa responsabilité. La Dépêche du Midi décrit ainsi sa rencontre avec le chef de l'Etat :

« Il est happé par une animatrice de l'Alae qui l'embrasse. »

Que les enfants profitent de cette journée exceptionnelle

La suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole