Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 18:19

 

 

 

Lors de sa conférence de presse de rentrée, le ministre de l’éducation nationale a estimé que sa rentrée scolaire allait « bien » se passer. L’UNL reste très perplexe sur cette analyse, loin de correspondre à la réalité que vont vivre trois millions de lycéens, et appelle ces derniers à manifester le 27 septembre.

 

Comment mieux étudier avec mois de professeurs ?

Les 16 000 suppressions de postes d’enseignants à la rentrée 2011 ne pourront qu’endommager un peu plus notre Service Public d’Education. Comment Luc Chatel peut-il prétendre que la rentrée se fera dans de bons termes quand déjà l’an dernier, des élèves n’arrivaient pas à trouver de chaise pour s’assoir dans leur classe surchargée. Une fois de plus, nous devrons constater des suppressions d’options, et des professeurs mal formés et  non remplacés à cause de la réforme de la formation des enseignants. Le ministre tente même de justifier l’augmentation du nombre d’élève par classe, prétendant qu’il « n’existe aucune étude  montrant qu’on réussit mieux dans les classes à faible effectifs». L’UNL condamne fermement cette prise de position injustifiable et réclame une nouvelle fois des classes de 25 élèves maximum, et une réelle formation pédagogique pour les enseignants.

 

Réforme des rythmes scolaires : Il y a urgence !

Les lycéens attendent toujours une réelle réforme des rythmes scolaires. La consultation des partenaires sociaux, associatifs et entrepreneuriaux organisée par le ministère a donné des résultats bien décevants. Le ministre, quant à lui, reste extrêmement passif. Les lycéens refuseront une réforme peu ambitieuse.

 L’UNL demande au ministre de prendre en compte les aspirations des lycéens concernant les rythmes scolaires, en faisant du lycée un lieu de vie plus qu’un simple lieu d’étude, en limitant les journées à six heures de cours maximum, en maintenant la journée de quatre jours et demi et en permettant un pause méridienne de 90 minutes au maximum.

 

Des classes prépa-pro en 3ème : la fin du collège unique ?

L’UNL s’indigne de l’intention du ministre de créer des classes prépa-pros en fin de 3ème, pour permettre une orientation plus rapide vers la voie professionnelle. Le gouvernement compte-t-il mettre fin au collège unique, en précipitant encore un peu plus l’orientation des élèves ? A l’heure où l’idée d’apprentissage à quatorze ans prend de l’ampleur, où l’orientation des élèves est plutôt subie que choisie par ces derniers, l’UNL ne peut que s’inquiéter de cette nouvelle annonce. De plus, obliger des collégiens à s’orienter dans telle ou telle voie apparaît comme une manière d’amplifier le phénomène déjà présent d’école à deux vitesses, et de faire des lycées professionnels une sorte de lycées  poubelle !

 

A l’inverse, le gouvernement devrait permettre aux élèves de faire de réels choix d’orientation, ce qui nécessite à la fois du temps, mais surtout un recrutement massif de Conseillers d’Orientation Psychologues et une meilleure information apportée aux élèves.

 

Certaine que la rentrée se passera dans des termes encore pire que ceux de l’année passée, l’UNL  appelle les lycéens à organiser des Assemblées Générales de rentrée et à rejoindre les cortèges de la grande journée de mobilisation pour l’éducation du 27 septembre.

 

Victor Colombani
Président de l’UNL

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans Lycées
commenter cet article

commentaires

Alain VALEAU 04/09/2011 18:10



EN ATTENDANT DE RECOMMENCER LE BARRAGE CONTRE LA DEMOLITION DE L'ECOLE/


A tous, enfants et adultes de toutes communautés scolaires, belle rentrée !


 


De tous mes souvenirs d’école (de 3 à 59 ans, quand même) le plus prenant, le plus présent, le plus émouvant reste celui de mes
rentrées..


Septembre 1999, j’y suis à nouveau… Les rangs formés, nous avons gagné notre salle… Peu de mots, des regards, à peine, en coin…


Les murs portaient déjà des illustrations, des frises… Le tableau disait : «  Bonjour, belle année à tous ! »


Envol en douceur, avant tout un album lu (les PETITS MIROIRS de M.BUTOR, mon préféré) puis quelques questions pour se faire notre voix,
quelques manipulations (remettre en ordre phrases et illustrations de l'histoire) pendant que j'assurais, enfin, le nécessaire appel, l'obligatoire comptabilité des cantines – garderies - mots
des parents... puis une correction ensemble, bien motivante...


Nous nous reconnaissions, chacun à note place, nous dégelions les craintes de la nouveauté..


Alors, on pouvait passer à la remise des manuels préparés sur des étagères accueillantes, à leur présentation aussi...


Puis la récré, au cours de laquelle, toute les classes réunies, élèves et adultes confondus, le directeur accueillait vraiment les enfants en
évoquant droits et devoirs de la vie ensemble dans notre école.


Cette première récré conséquente, de retrouvailles ou de découvertes… gommant celle  de rentrée,
brève, avec les parents derrière la grille, avec la recherche de «  sa classe », avec beaucoup à écouter, à dire et si peu de temps…


Quel plaisir d’être le maître qui passe ente les groupes, entend, sourit aux timides, calme les exubérances…


Après, soudure sur le terrain de sport, balle aux prisonniers, par exemple pour établir que l'équipe doit se constituer, établir des règles
pour gagner... Matin « fondamentaux », aprèms « tiers-temps », quelle ânerie ! Tout apprentissage est important, qu’importe son moment, seul compte son mode
d’enseignement !


Retour aux tables…. Et poursuite de l’alternance des premières empreintes scolaires et tâches administratives liées à la rentrée... Calculs
rapides  - formulaires pour les familles – 2 phrases à enrichir – règlement à lire - …


La journée de rentrée est si prenante, en tous ses paramètres d’espace et de temps... Les vacances sont bien finies, ...


Le soir, de retour à la maison, l'enfant avait, je l’espère, le sentiment que l'école était bien recommencée...


Il était toujours assez tôt pour que les différences soient évaluées, les adaptations installées, les embrouilles et les agressions su système
déplorées, affrontées…


Aujourd’hui, c’était notre rentrée, ensemble, portes  refermées, année ouverte… Aussi importante
pour ma dernière que pour ma première.


Nostalgie, première journée, tu me manques!


Alain


 


 



Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole