Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:22

 

In Mammouth déchaîné

 

 

 

Sous les pressions du lobby catho, la droite populiste poursuit sa dérive droitière et réclame des referendums pour tout:

Après un référendum pour décider ce que doit être le mariage (demande du groupe UMP du sénat), c'est maintenant La Droite Forte (courant à la droite de la droite de l'UMP)  qui réclame son referendum pour tenter de favoriser les écoles privées au détriment des écoles publiques en instaurant un « ticket éducation » , projet qui n'était défendu jusqu'ici que par une poignée de catholiques intégristes et d'ultralibéraux autour de Philippe Nemo, Anne Coffinier et l'association Sos Education, dans le but de lutter contre "le monopole socialo-communiste sur l’école " et de "briser l'actuel monopole de la prétendue Éducation nationale". Selon Philippe Nemo en effet, L’Éducation Nationale "usurpe doublement son nom, puisqu’elle n’éduque plus et n’est en aucune façon nationale, mais appartient depuis le début du XXe siècle à un groupe privé et partisan, l’alliance de la franc-maçonnerie et des syndicats enseignants socialo-communistes. Cette alliance est parvenue à imposer au pays une idéologie qui est la cause profonde de l’appauvrissement et de la décadence relatifs de la France dans les dernières décennies."source

Le travail de l'association Sos Education et du lobby catho d'Anne Coffinier a donc été fructueux et Philippe Nemo peut  s'en féliciter en jugeant que "les initiatives de la société civile, par exemple la création de l’association «Créer son école» par Anne Coffinier ou de l’association «SOSEducation» fondée par Vincent Laarman, un de[ses] anciens élèves, sont très encourageantes".

Et de fait, au-delà de la Droite Forte, c'est maintenant l'UMP dans son ensemble qui pourrait bien être tentée par cette surenchère droitière; tant le travail a été bien préparé en amont et tant les idées intégristes se sont finalement insinuées dans les esprits: nous avons déjà noté à ce sujet (voir Du fond de la trompe http://le-mammouth-dechaine.fr/Ndj/liens/liens.html ) à propos du rapport du groupe de travail UMP intitulé « De l’Oxygène pour l’école » que les députés UMP les plus actifs dans le domaine de l’Éducation étaient largement acquis aux idées d'Anne Coffinier et des partisans des écoles confessionnelles hors contrat, et ce au point de se prononcer pour l'abandon de l'éducation sexuelle dans les écoles et d'afficher une sympathie certaine à l'égard du principe du chèque éducation (même si celui-ci n'était pas explicitement cité dans le rapport).

L'aboutissement de ce long travail de sape éclate maintenant au grand jour à l'UMP, notamment dans les franges les plus droitières de la Droite forte: http://www.ladroiteforte.fr/l-agenda-de-la-droite-forte/article/convention-sur-l-education

"nous proposons de libérer l’Ecole grâce à un référendum sur la liberté de choix des parents et l’autonomie des établissements avec 2 objectifs : la totalité des établissements doit être autonome en 15 ans, dont un tiers en 5 ans. Cette mesure va de pair avec la libération de l’offre de l’éducation pour tous : la hausse du quota de l’offre privée et la mise en place d’un « ticket éducation ».

Comme le note la sénatrice Esther Benbassa, ce comportement d'une partie de l'UMP risque bien de faire le lit de l'extrême droite:

"Ah, le referendum ! Le modèle suprême est invoqué : De Gaulle en 1962! La parole rendue au peuple, s'en remettre à sa sagesse, voilà la solution. Le summum de la démocratie. Les représentants du peuple ne servent à rien. Renvoyons-les chez eux. Ca lui coûtera moins cher, au peuple. Allons-y, à chaque nouveau débat, interpellons directement le peuple. Faisons un referendum. Ce sera la fête tous les jours ! Épandons soigneusement le terreau du populisme. Et bienvenue à Marine Le Pen. "

Jamais en tous cas l'UMP n'a été si près de sacrifier le modèle républicain de l'école à des fins clientélistes et électorales!

Et toujours plus...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole