Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 17:55

In Mammouth déchaîné

 

De source syndicale. - Dans le premier degré (ou de force), les résultats des « permutations » (mutations) sont désormais connus et ils sont très mauvais, trois enseignants sur quatre voyant leur demande de mutation rejetée.
Record d’immobilité battu ! seules 25 % des demandes de permutation ont été satisfaites cette année. De très mauvais résultats qui interrogent sur les engagements des ministres successifs qui, depuis 2006, s’engagent pourtant à favoriser la mobilité. De fait, sur les 16 956 enseignantes et enseignants des écoles qui ont participé cette année aux permutations, seul un sur quatre a obtenu satisfaction. Ce chiffre cache d’importantes disparités : s’ils sont 2,6 % à avoir pu quitter la Creuse (3,85 % au titre du rapprochement de conjoint) 80,77 % quitteront le Puy de Dôme pour rejoindre un autre département à la rentrée prochaine. Quoi qu’il en soit, ce sont bien trois quarts des demandes qui ne sont pas satisfaites.

 
Les demandes de mutation au titre du rapprochement de conjoints, pourtant présentées comme prioritaires, voient ainsi leur taux de satisfaction passer pour la première fois sous la barre des 50 %. Dès lors, « bon nombre d’enseignants, essentiellement des femmes (88,7% des rapprochements de conjoints non satisfaits), ne pourront concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle et seront contraints, parfois, à se mettre en disponibilité entrainant perte de salaire et ralentissement de leur carrière ».

 

Moins de postes... et une nouvelle « gestion » du personnel.

 

D'autres nouvelles...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Pierre Davoust 15/03/2012 18:44


La gestion des personnels, réduits d’ailleurs à n’être plus que des ressources humaines, est devenue insupportablement
cruelle. Au point, qu’au-delà de la capacité à supporter les souffrances qu’elle induit, bon nombre d’employés, de salariés, de professeurs, de cadres, de policiers, etc. se donnent la mort… y
compris dans l’entourage des DRH. Il est devenu urgent de refuser que ces comportements perdurent plus longtemps. Il est devenu urgent de rétablir l’ordre naturel qui veut que les hommes soient
égaux et que l’on ne puisse pas leur appliquer des traitements inhumains. Il est devenu urgent de virer les méchants Dalton autant que les bêtes Dalton et tous les Rantanplan. Il me semble que
l’on nous propose un moyen simple : l’insurrection citoyenne. Pensez-y !

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole