Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 18:08

In Peut mieux faire !

 

C03-40.jpgMonsieur le Président,

 

Vous avez fait hier plusieurs annonces concernant l’éducation. Je souhaiterais revenir sur la principale d’entre-elles : demander aux professeurs un temps de présence plus long (26 heures au lieu de 18) en échange d’une augmentation de leur salaire de 500 euros.

 

En ces temps de crise, faut-il vraiment nous proposer une telle augmentation de salaire pour des heures que nous faisons déjà pour la plupart d’entre nous ? En effet, à bien y regarder, nous atteignons très facilement ces 26 heures de présence. Si je prends l’exemple de mon collège, en cumulant les trous dans les emplois du temps, l’accompagnement des élèves pour préparer l’épreuve d’histoire des arts, les heures du midi où nous accueillons les élèves qui souhaitent de l’aide … nous sommes bien présents dans l’établissement.

 

Certes, nous n’avons pas forcément de bureaux pour le faire dans de bonnes conditions. Mais, franchement, je ne vois pas comment il pourrait y en être autrement : à la rentrée prochaine, nous n’aurons déjà pas assez de salles ni de mobiliers pour tous les élèves (les 400 000 élèves de moins, ce n’est certainement pas chez nous !)

 

J’avoue que certaines semaines, je passe peut-être un peu moins de temps au collège pour pouvoir préparer dans les meilleures conditions mes cours. En effet, il faut aussi pouvoir consacrer des heures à l’élaboration de nos séquences d’apprentissage surtout si l’on veut suivre l’avancée des recherches dans notre discipline, y apporter une dose de différenciation, et une autre d’utilisation des tice (ce serait dommage de s’en priver quand on travaille dans un établissement bien doté grâce à l’effort fait par le conseil général … et je ne travaille pourtant pas en Corrèze). Cet état de fait va forcément décevoir ceux qui dans votre discours ont cru percevoir (sans doute à tort) une critique du temps de travail des enseignants.

 

Je vous sais évidemment gré de vouloir nous proposer une augmentation de salaire. C’est vrai que nous gagnons 25 fois moins que ceux qui craignent aujourd’hui d’être imposé à 75% par votre principal concurrent, mais je n’aurai pas l’outrecuidance de parler de “paupérisation” des enseignants. Quand on habite comme moi dans une région dévastée par la désindustrialisation et le chômage, on sait que la paupérisation relève d’une autre réalité.

 

Plutôt que d’augmenter nos salaires, jouons la solidarité en ces temps de crise en créant de nouveaux postes ; et les élèves en seront forcément encore mieux encadrés.

 

Et n’oublions pas nos collègues du primaire qui eux, sont déjà présents 26 heures dans leur école tout en ayant des temps de préparation sans doute encore plus long que nous. Et pourtant ils sont déconsidérés financièrement et socialement alors que pour ma part j’ai toujours trouvé qu’il était plus difficile d’enseigner en maternelle qu’à l’université, en élémentaire qu’au collège ou au lycée ! Ces 500 euros que vous nous promettez vont accentuer les écarts entre eux et nous alors que leurs conditions de travail vont empirer au vu du nombre de classes supprimées encore en septembre en maternelle et en élémentaire et du fait de la suppression des postes de RASED.

 

Jouer une catégorie d’enseignants contre une autre, jouer les familles contres les enseignants, les enseignants contre les élèves m’a toujours paru néfaste d’où que cela vienne. Aussi votre fausse bonne idée ne peut aller, vous l’aurez compris, selon moi, dans le bon sens.

 

Ce n’est certes que l’avis d’un prof de collège de base.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

caroff 05/03/2012 19:24


Je voudrais préciser que, contrairement à ce que dit M. Sarkosy, les enseignants de primaire ne font pas 26h00, mais 27h00 obligatoires : 26 en présence d'élèves et 108 heures par an (c'est la 27
ème heure), dont 60 heures consacrées à l'aide personnalisée. Nous pouvons rajouter les temps de préparation, de correction, les 40 mn quotidiennes d'accueil et de sorties d'élèves, les
rendez-vous divers (dont les parents), les concertations non comptabilisées entre collègues et partenaires extérieurs, les fêtes... Personnellement, je suis directrice d'école et s'il fallait me
payer à l'heure, il faudrait une augmentation très conséquente, vu la dose d'administratif qui se rajoute au reste....


Je travaille sans médecinn scolaire, depuis un an et avec un rased restreint, dans une école seulement assimilée "REP" et qui va perdre encore son quart de poste supplémentaire à ce titre, l'an
prochain !

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole