Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 22:00

A diffuser largement...

Jeudi, le Président de la République doit s'exprimer à la télévision. Le gouvernement semble être sourd : 2 millions de manifestants, une crise sans précédent au sein de l'éducation nationale... Luc Chatel l'a confirmé : le cap ne sera pas changé, alors :


Eteignons notre télé au moment des "explications" de Nicolas Sarkozy.

 



Teleoff.jpg petit format
Teleoff.jpg grand format
Teleoff.pdf


In Libération

Une semaine après la mobilisation syndicale du 29 janvier, Nicolas Sarkozy s’efforcera jeudi d’expliquer sa politique économique à la télévision et à la radio, et de rassurer les Français qui s’étaient mobilisés par centaines de milliers.

Le président répondra à Laurence Ferrari (TF1), David Pujadas (France 2), Guy Lagache (M6) et Alain Duhamel (RTL), lors d’une émission de 70 à 90 minutes intitulée «Face à la crise», diffusée à partir de 20h15 en direct sur TF1, France 2, M6 et RTL. Il s’agira de la première émission de ce format pour le chef de l’Etat depuis le 24 avril dernier. Il était déjà question, à l’époque, de restaurer la lisibilité de l’action de l’exécutif.

Jeudi, Nicolas Sarkozy devrait d’abord «expliquer ce qu’il a fait, pourquoi il l’a fait et essayer de rassurer les Français», confie un proche. «Il pense qu’il a pris les mesures qu’il devait prendre, il ne faut pas commettre d’erreur, il faut garder le cap, garder son sang-froid», poursuit cette source.

Près de deux mois après l’annonce du plan de relance, le 4 décembre, le chef de l’Etat devrait ainsi rappeler les nombreuses mesures qu’il contient. «Faire mieux connaître les nombreuses mesures prises, rappeler des choses comme la prime à la casse, ou le sauvetage des banques, permet déjà de montrer que le pouvoir travaille pour sortir la France de la crise», explique François Miquet-Marty, de l’institut de sondages Viavoice.

Le président devrait aussi dire pourquoi il n’entend pas infléchir, après les manifestations, sa politique associant relance par l’investissement et poursuite des réformes structurelles. «Rien ne serait pire qu’un changement de cap» après le 29 janvier, a déjà prévenu le Premier ministre François Fillon, opposant une fin de non-recevoir aux syndicats, à la gauche et, à en croire
un sondage CSA à paraître demain dans L’Humanité, à une majorité de l’opinion. Seul un Français sur quatre (25%), d’après cette étude, serait satisfait de l’attitude du pouvoir après la mobilisation, contre 59% qui seraient mécontents.

«S’il y a pas d’annonce nouvelle et si c’est pour adresser aux Français une énième explication de la crise, cela n’aucun interêt», a raillé le porte-parole du PS Benoît Hamon, pour qui «comme d’habitude, le président de la République parie sur une nouvelle opération de communication pour essayer de faire diversion».

commentaires

Guillaume75 06/02/2009 13:25

15,12 millions de français ont regardé le président de la République hier soir.Je pense que c'est la preuve flagrante que votre appel TV off a été un énorme échec, même si j'ose espérer que vous êtes assez intelligent pour vous y attendre.Que ça vous serve de leçon!Cette émission était celle à ce pas rater justement. Même si vous n'avez pas eu le message que vous escomptiez.Votre position, comme les autres que vous pronez, est décalée, immobiliste et retrograde.

Malcolm 06/02/2009 12:50

Ben c'est raté. Il a presque battu son record hier soir !

Marie 06/02/2009 10:50

Je ne pense pas qu'il soit "immature" ou "con" de défendre l'école républicaine, parce que seule l'éducation rend libre et forme des citoyens éclairés. Toutes ces réformes avaient été décidées bien avant la crise. Et justement, n'est-ce pas le moment de renforcer le système éducatif pour former les citoyens de demain?Supprimer la formation des enseignants, recruter des remplaçants à l'ANPE, mépriser l'ensemble de la profession enseignante et les parents d'élèves, et plus largement, appeler à la dénonciation des sans-papiers, est-ce vraiment une attitude responsable?

kokoriko 05/02/2009 22:35

Je viens de regarder Sarko. Et je suis bien obligé de reconnaitre qu'il a été excellent. Et je finis par me dire que l'anti-Sarkozysme primaire est peut-être immature et infantile.
En un mot je me demande si je ne suis pas un gros con de gauche. Rassurez-moi.

Marie 05/02/2009 18:04

Je ne comprends pas la dernière intervention (est-ce encore une erreur d'aiguillage?). Bien sûr l'élection se fait à la majorité, mais tout le monde peut se tromper (ou être trompé).... La défense de l'école publique, est-elle vraiment la priorité gouvernementale?

NOWAK 05/02/2009 16:28

C'est une honte de faire circuler ces infos... comme si la majorité des français étaient contre Sarkozy ... Nous avons élu ce président en large majorité.Et ce soir presques toutes les télévisions seront allumées...tant pis pour vous

Eric 05/02/2009 16:12

Autruches ?Tant qu'à nier la réalité, autant boycotter la crise ! Je rigole, mais je suis inquiet. On avait déjà une opposition pas très à la hauteur, mais là, cela commence à faire un peu peur...

LM 05/02/2009 15:43

Message reçu !!! Je regarderai RAMBO III sur NRJ 12  !!!  oui RAMBO il dit et RAMBO il fait lui au moins !!!  :)  :)

JR (abcdetc) 04/02/2009 18:58

Le gouvernement n'entend pas mais Sarkozy si… et c'est à cause des sifflets qui lui parviennent qu'il limoge les préfets qui ne savent pas lui mettre de boules quies…

bouchou 03/02/2009 22:10

Le gouvernement a un handicap : la surdité. Cet handicap qui habituellement n'est pas contagieux, l'est devenu. Le peuple est devenu sourd à son tour. Je resterai sourde ce jeudi comme lui l'est avec nous. Faites-en autant.

brigetoun 03/02/2009 21:22

problème :je n'ai pa de télévision - mais de toute façon, je trouve totalement inutile d'écouter notre imperator - je me contente d'essayer de juger ses actes

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog