Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Eglise Ecole

 

 

 

 


 



Envoyez vos mails à

 

sauvons.lecole@laposte.net

  

Recherche

Pour voir tous les articles...

Vous ne voyez sur cette page
qu'un article.

Pour voir TOUS les articles
c'est
ici !

ou revenir à la page d'accueil

25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 22:20

L’intersyndicale réunissant la CGT, la CFDT, l’UNSA, la FSU et Solidaires, appelle dans un communiqué commun à des manifestations unitaires partout en France le 1er mai.

1er mai 2012 : satisfaire les revendications pour le progrès social

Dans cette période de crise en France et en Europe, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA affirment leur volonté de faire du 1er mai 2012, journée de solidarité internationale du monde du travail, une forte journée de mobilisation, de manifestations et d’expressions revendicatives pour :
- faire entendre les priorités sociales et les préoccupations des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des retraités, en France et en Europe ;
- exprimer la défense des droits fondamentaux et des libertés partout dans le monde ;
- faire reculer la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme. Dans beaucoup de pays européens, les populations subissent des politiques d’austérité et des réformes réduisant les droits des travailleurs et leur protection sociale. La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux. Il faut une véritable politique de croissance, prenant en compte les enjeux écologiques, qui passe par l’amélioration du pouvoir d’achat et la création d’emplois. La pression sur les salaires et l’assouplissement des règles de licenciement ne peuvent que fragiliser la croissance économique. S’il y a un manque de compétitivité des entreprises, elle est notamment due à la rémunération excessive du capital au détriment de l’investissement dans l’emploi, la formation, la recherche et l’innovation. En ce 1er mai, nous voulons faire écho aux revendications portées par les salariés dans cette période de crise :
- priorité à l’emploi, en particulier des jeunes, alors que le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter depuis de longs mois et que les restructurations, les licenciements et les fermetures d’entreprises sont le quotidien de nombreux salariés,
- lutte contre la précarité qui touche un nombre croissant de salariés, en particulier jeunes et femmes, et provoque des situations de pauvreté intolérables ;
- la promotion des salaires et du pouvoir d’achat doit être une priorité. Il n’y a aucune raison de laisser les inégalités salariales perdurer, notamment entre les femmes et les hommes. Nous réaffirmons avec le syndicalisme européen notre opposition à ces politiques et au nouveau traité qui, en faisant l’impasse sur la croissance, ne fera que renforcer l’austérité et la crise. Nous voulons dans les mobilisations du 1er mai réaffirmer le besoin d’une Europe solidaire affirmant sa dimension sociale, ce qui impose de :
- développer les droits des salariés et assurer des services publics de qualité,
- mettre un terme à la concurrence sociale et fiscale entre pays de l’Union européenne qui tire les garanties des travailleurs vers le bas. Il faut une autre répartition des richesses et mettre un terme à la spéculation financière,
- faire respecter la place et le rôle de la démocratie sociale, de la négociation collective et du dialogue social. La CFDT, la CGT, la FSU, Solidaires et l’UNSA appellent leurs organisations à se rencontrer dans les territoires pour déterminer les modalités concrètes d’organisation des initiatives et manifestations du 1er mai sur ces objectifs.

 

 

Carte des manifestations du 1er mai 2012


Afficher Manifestations du 1er mai 2012 sur une carte plus grande

 

 

1er mai, manifestation parisienne

A Paris, la manifestation organisée par les organisations syndicales (CGT - FSU - UNSA - CFDT - SOLIDAIRES) partira
à 15h de Denfert jusqu’à la place de la Bastille.

 

In Professeurs précaires, vacataires contraruels

 
Les "vrais précaires" dans la rue le 1er mai !
 
Réagissons, nous ne sommes pas des "faux travailleurs", qui ne font pas assez d'heures, qui ne sont pas assez flexibles, qui ont trop de jours fériés et de vacances, qui espèrent des avantages démesurés en voulant simplement des places aux concours.

Tous dans la rue le 1er mai pour résister à la Droite !

NE NOUS VOILONS PAS LA FACE : EXIGER DES TRAVAILLEURS QU'ILS TRAVAILLENT PLUS, CELA SERT EN PREMIER LIEU LES ENTREPRISES ! CELA NE SERT EN RIEN L'HUMAIN LUI-MÊME !

C'est une arnaque de mettre en avant la valeur travail : le but c'est simplement de faire plus travailler le peuple, sans contrepartie !
Et, en même temps il s'agit de diviser le peuple, en stigmatisant ceux qui "volent le travail" et ceux qui "dénigrent le travail" : ne tombons pas dans ce piège !
L'étranger se casse les reins à travailler dans la précarité pour faire des choses que nous refusons de faire, avec un statut ignoble : il est licenciable à tout moment, puisque des boites d'intérim leur font leurs contrats au jour le jour !
Le chômeur et le RMiste voudraient bien un travail gratifiant, personne n'est heureux à vivre dans un logement minuscule ou même dans la rue, stigmatisé et sans aucune perspective immédiate car sans moyens ! Mettons-nous à leur place une seconde : nous voyons bien que nous ne les envions pas tant que ça !

Montrons notre désaccord, manifestions le 1er mai !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sauvons l'Ecole - dans News
commenter cet article

commentaires

Qui êtes vous ?
Vous êtes :
Un enseignant du premier degré
Un enseignant du second degré
Un étudiant
Un lycéen
Un parent d"élève
Un simple citoyen
Un chercheur
Un enseignant à l'université
Un fonctionnaire de l'EN (non enseignant) : encadrement, Biatos...
Un élu

Résultats

Visiteurs


 

Actuellement   
visiteur(s) sur le blog

 

 

Sauvons Lecole